UFO SCEPTICISME
Avertissement : UFO SCEPTICISME est un forum indépendant de toute association, groupe, structure, traitant du phénomène ovni.

Son administration se démarque et condamne fermement les activités prosélytes de partisans d'hypothèses exotiques non testables, non vérifiables à propos des PAN.

Avant l'inscription, merci de lire le règlement de l'hébergeur et le règlement particulier du forum. Pour cela, voir la rubrique "A lire avant de s'inscrire ou de poster".

Aucune inscription n'est plus acceptée sans l'adresse mail du fournisseur d'accès internet. Les adresses mail restent totalement confidentielles.

Pour que l'inscription soit pérenne, le nouvel inscrit doit poster au moins un message dans les 8 jours après la validation de celle-ci.

Le forum UFO SCEPTICISME privilégie la participation par rapport au nombre d'inscrits.

UFO SCEPTICISME

UFOLOGIE ET SCEPTICISME


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

UFO SCEPTICISME  » LES PAN DU GEIPAN » Les PAN D du Geipan

Les PAN D du Geipan

Aller à la page : 1, 2, 3 ... 7 ... 14  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 14]

1 Les PAN D du Geipan le 26.07.10 20:46

Dossiers de S.O

avatar
Administration
Administration
Fil spécifique aux Panc D du Geipan. Rubrique certainement la plus riche à venir.


_________________
http://www.lulu.com/spotlight/PSY18

Pratique : :-)

https://www.youtube.com/watch?v=VqwzBeIEfdE
http://ufo-scepticisme.forumactif.com

2 Re: Les PAN D du Geipan le 26.07.10 22:46

Bob Rekin

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
Bon, et bien, si vous le permettez, je vais inaugurer cette rubrique avec l'analyse d'un PAN D picard (c'est normal, c'est ma région Wink )

L'OVNI du Coudray-Saint-Germer (Nuit du 3 au 4 septembre 1984)

Présentation du cas
L'OVNI de Coudray Saint-Germer est classé PAN D sur le site du GEIPAN. Il s'agit donc d'un phénomène aérospatial non identifié dont le cas, si on lit la définition du GEIPAN, correspond à une enquête qui n'a pas permis d'avancer une explication aux observations rapportées, malgré la qualité et la consistance des données et des témoignages.
Fichtre ! Voilà donc un cas a priori impossible à résoudre. Impossible ? C'est ce que nous allons voir...

Voici le cas tel qu'il apparaît sur le site du GEIPAN : http://www.cnes-geipan.fr/geipan/regions/pic/etude_1984-09-01031.html

COUDRAY SAINT-GERMER (60) 1984

Observé le
03/09/1984
Région
Picardie
Département
Oise
Classe
D
Résumé
objet rouge-orange dans le ciel
Description détaillée
Le 3 septembre 1984 vers minuit des témoins dans leur voiture vont apercevoir dans le ciel une forme pointue de couleur rouge-orangé. Sur leur parcours et devant eux, cette forme va prendre la forme d'une énorme boule émettant une très forte luminosité. Aucun bruit émanant de cet objet statique et en suspension dans l'air ne sera perçu. Pris de peur les témoins vont rebrousser chemin. Un des témoins avait déjà fait cette observation un mois plus tôt. Ce phénomène reste inexpliqué.
Compte-rendu de l'enquête
Aucun.



Une rapide recherche sur internet via google (« OVNI Coudray-Saint-Germer ») ne m'a pas permis de trouver d'informations supplémentaires. Nous nous baserons donc sur le procès verbal de gendarmerie pour analyser ce cas (http://www.cnes-geipan.fr/documents/COUDRAY%20SAINT-GERMER%20(60)%201984%20[T-M%20PV%20T%20S,A]%201984306937-962-1984-R.pdf)

Analyse du cas
- date et heure : lundi 3 septembre 1984 au soir, «vers minuit».
- lieu : aux alentours du Coudray-St-Germer, village situé à l'Ouest de Beauvais (Oise), près de la limite départementale avec les départements de Seine-Maritime et de l'Eure.
- orientation : tout laisse à penser que l'OVNI était situé bas sur l'horizon angulairement parlant («elle n'était pas très haute», «elle n'était pas à plus de trente mètres de haut», «à environ 30 ou 40 mètres au dessus du sol», «la boule se trouvait à l'aplomb de la route, presque posée», «j'ai perdu de vue cette boule car par la suite, elle était cachée par les maisons», «pour moi, elle n'était pas posée par terre, elle se trouvait à un mètre du sol», «la boule se trouvait au niveau de la ligne sombre que font les arbres la nuit»).
Nous avons quelques repères visuels, mais ils ne sont pas faciles à situer dans la mesure où les noms de communes ont été effacés... sauf dans le témoignage de Jean-Marc !
Lors de la première observation, l'OVNI est décrit comme étant «au-dessus du terrain de football. (ancien)», sur la gauche.
Lors de la deuxième observation, l'OVNI est décrit comme se trouvant «au-dessus des arbres». Eric rajoute qu'elle se trouvait sur leur gauche, au-dessus de la forêt de (...) (en fait la forêt de Thelle, la seule proche du village du Coudray St-Germer. De plus, Jean-Marc précise que Laura et Eric ont vu l'OVNI «derrière le bois de Coudray»).
Lors de la troisième observation, l'OVNI est à droite puis directement face aux témoins. A noter que lors de cette observation, les témoins se dirigent vers la petite ville de Sérifontaine, depuis le village du Coudray-Saint-Germer. La route est en gros orientée Sud-Sud-Ouest. L'OVNI fait face aux témoins après le carrefour de Champignolle. A noter qu'à Champignolle, la route fait directement face au Sud-Ouest. L'OVNI est donc situé au Sud-Ouest. Les témoins sont arrêtés 150 mètres après le carrefour de Champignolle, c'est-à-dire entre les lieux-dits Le Côté du Bourguerelle et La Pièce des Plants (donnée Géoportail).
- caractéristiques physiques : «objet rouge-orange dans le ciel, ayant une forme pointue, puis d'une boule», «on ne voyait qu'un rond, et il est difficile de déterminer le volume et la forme exacts», «c'était une grosse boule, énorme, de couleur orange-rouge». «cela prenait la largeur de la route», «le volume représentait la grandeur d'une maison».
La description de l'OVNI faite par Jean-Marc est très révélatrice : «elle était toujours ronde mais toutefois, il manquait un morceau à gauche, comme s'il manquait un croissant». L'objet ressemble donc fortement à la Lune gibbeuse, à quelques jours de la Pleine Lune...
L'objet est décrit comme fixe («elle était fixe», «elle était stable»).
L'objet est lumineux («la lumière de cette boule était assez importante», «cet objet dégageait une lumière très intense, non éblouissante, mais qui nous éclairait bien», «la lumière de la boule éclairait fortement le terrain de football et les environs»)
- durée de l'observation : proche d'une heure. Laura et Eric observent l'OVNI a deux reprises sur la route à partir de minuit, puis vont chercher Jean-Marc vers 0h15 ou 0h30. Tous les trois vont ensuite rouler dans la campagne pour retrouver l'OVNI.
- météo : inconnue.
- à noter : les témoins sont en voiture, et sont donc en mouvement. Ils sont également paniqués.
L'observation a lieu en trois temps, mais l'OVNI est le même dans les trois cas (même description physique, même estimation de distance, etc).

Les témoins
L'OVNI de Coudray a été vu par trois témoins :
- Laura P., 17 ans, étudiante. Elle a déjà vu un phénomène semblable un mois et demi plus tôt, «vers la mi-juillet 1984».
- Eric B., 19 ans, peintre en bâtiment.
- Jean-Marc L., 15 ans, écolier, habitant au Coudray-Saint-Germer.
A noter que ces trois témoins sont ensemble, dans la même voiture. Eric en est le conducteur. Eric et Laura ont vu l'intégralité du phénomène, Jean-Marc a été pris au passage suite à deux visions de l'OVNI par les personnes précédentes.
L'ajout d'un «quatrième témoin» (Mme J P.., 36 ans, la mère de Laura) n'est là que pour renforcer le mystère de la chose : elle n'a pas vu l'OVNI de Coudray, mais un objet similaire en description (boule rouge-orange) à une date inconnue, «vers mai-juin 1982»... Un cas ici impossible à résoudre devant l'approximation de la date.

Syndrome de la boule suiveuse
Nous avons là un magnifique cas de syndrome de la boule suiveuse : lors de leur périple, les témoins font soudain face à l'OVNI, décrit jusqu'alors comme fixe. Intrigués, ils avancent vers l'OVNI. Celui-ci se met alors à se rapprocher. Paniqués, ils font demi-tour. L'OVNI se met alors «à les suivre»... Une phrase d'Eric est d'ailleurs très évocatrice : «Finalement, nous avons suivi, la boule et nous, presque le même itinéraire, et pourtant nous ne l'avons pas vue se déplacer». Ceci est tout à fait caractéristique d'un astre céleste (étoile, planète ou Lune) observé depuis une voiture en mouvement. Autre exemple tout aussi frappant : «Je me suis arrêté et j'ai dit aux copains, on va la suivre. J'ai arrêté mon moteur, puis je l'ai remis en marche aussitôt. La boule, tout à coup, a poursuivi sa route».

Tentative d'identification de l'OVNI
Boule orange-rouge ressemblant à la Lune gibbeuse quelques jours avant la Pleine Lune, vers le Sud-Ouest, syndrome de la boule suiveuse... Nous avons là toutes les caractéristiques primaires d'une méprise Lune. Lune qui devrait être aux environs de son coucher, et dans une phase gibbeuse, entre le Premier Quartier et la Pleine Lune. Pour en être sûrs, regardons la carte du ciel pour Le Coudray-St-Germer, le 3 septembre 1984 à 22h30 TU (0h30 heure légale le 4 septembre, qui correspond à peu près au milieu de la période d'observation) :


Et bien, effectivement, nous retrouvons ici tous les éléments décrits ci-dessus : une Lune se couchant au Sud-Ouest (donc orange-rouge et basse sur l'horizon), dans une phase gibbeuse...
Mais attention toutefois, le site d'où la carte est tirée, Ciel des Hommes, précise ceci :
Avertissement : les éphémérides et les cartes de l'Atlas de Ciel des Hommes sont fournis à titre indicatifs. Ils ne sauraient être utilisés pour des opérations nécessitant une grande précision (observation avec une précision de l'ordre de la seconde, réglage d'un télescope spatial, téléguidage d'une sonde interplanétaire, prise de rendez-vous extraterrestre, etc.)

Rendons nous donc sur Calsky.com afin d'être plus précis. Nous placerons le lieu d'observation à environ 150 mètres de Champignolle, en direction de Sérifontaine : c'est là que les trois témoins, arrêtés, observent l'OVNI en face.

Voici les données pour la Lune, le 4 septembre 1984, à 0h30 (heure légale) :
La Lune se situe à 0,83° d'altitude (en prenant en compte la réfraction atmosphérique) à un azimut de 225,80° (Sud-Ouest). Elle se couche à 0h41 au même azimut.
Elle se situe dans la constellation du Sagittaire.
Son diamètre apparent est de 30'50'', sa magnitude de -10,7, et nous sommes 1,50 jours après le Premier Quartier. La face visible est éclairée à 65,7%. Voici d'ailleurs l'aspect de la Lune au moment de l'observation :


Une apparence qui correspond tout à fait à ce que décrit Jean-Marc : grosse boule ronde à laquelle manquait toutefois «un morceau à gauche, comme s'il manquait un croissant».
De plus, l'aspect de la Lune est également cohérent avec la première description qu'en fait Laura : «une pointe orange-rouge».
La Lune se couchant à 0h41, elle est donc tout à fait visible au moment de l'observation, entre minuit et minuit et demie, basse sur l'horizon, et de couleur orange-rouge.

Le lieu de l'observation fait directement face au Sud-Ouest. La méprise avec la Lune, tant pas son aspect que par son orientation, est plus que probable. Elle est même certaine ! A noter que la planète Jupiter, brillante, se trouvait juste au-dessus de la Lune. Or, à aucun moment, les trois témoins n'évoquent cette planète. L'ont-ils prise pour une simple étoile ?



Tentative de reconstitution du trajet de Laura et Eric
Une fois l'OVNI identifié, il est possible de reconstituer le trajet des témoins, même si le nom des localités sont effacés (sauf pour le témoignage de Jean-Marc L.). Il suffit d'un peu de logique, des cartes fournies par le site de Geoportail, et d'une recherche sur Google Earth. L'observation, qui a lieu en trois temps, a lieu dans un cercle d'une vingtaine de kilomètres autour du Coudray Saint-Germer : entre le moment où Laura et Eric s'en vont de chez leur amie I., et le moment où ils vont chercher Jean-Marc (résidant au Coudray), il s'écoule entre un quart d'heure et une demi-heure (ils sortent de chez I. «vers minuit», et arrivent chez Jean-Marc à «minuit un quart ou minuit et demi»). Eric dit avoir roulé à une vitesse comprise entre 60 et 80 km/h.
Essayons de reconstituer les trois étapes de l'observation :
- Laura et Eric, repartent de chez I., vers minuit, après avoir reconduit cette dernière chez elle. Ils rentrent chez eux. Ils empruntent une route nationale, a priori la RN31, puisque c'est la seule a proximité du Coudray-St-Germer. A condition toutefois qu'une route nationale locale n'est pas été déclassée en route départementale depuis 1984. Ils passent par une commune commençant par «Les». Deux choix s'offrent à nous sur la RN31 : Les Landrons, ou encore Les Fontainettes. Nous savons que la localité possède plusieurs feux tricolores. On peut en déduire que cette localité est allongée, et surtout possède des carrefours. Les Fontainettes semblent donc à privilégier (il n'y a qu'un seul carrefour aux Landrons). Laura et Eric repèrent l'OVNI à gauche. Ils roulent donc de l'Est vers l'Ouest, en provenance de la commune du Vivier Danger, ce qui semble tout à fait cohérent avec le témoignage de Laura, où la commune où réside I. commence par «Le» («nous avons reconduit I. au») et possède un nom assez long.
Les deux témoins aperçoivent tout d'abord l'OVNI «au-dessus du terrain de football. (ancien)». Un détail intéressant que ce «ancien» pour désigner le terrain de football. Y-a-t-il un ancien terrain de football aux Fontainettes ? Et bien, oui ! Quand on compare le lieu-dit du Fond aux Cailles (commune des Fontainettes) sur Geoportail et Google Earth, on s'aperçoit qu'il y a un gymnase possèdant un grand terrain herbeux. Typique d'un terrain de football, qui ne figure pourtant pas sur Geoportail. Or, sur Google Earth, on peut distinguer l'emplacement des buts du terrain. Laura et Eric aperçoivent visiblement l'OVNI dès leur entrée aux Fontainettes. L'ancien terrain de football est alors situé, pour eux, vers le Sud-Ouest. Ce qui est cohérent avec la position de la Lune.
Les feux étant verts, ils continuent leur chemin en perdant visiblement de vue l'OVNI, caché par les maisons.
Détail important en faveur des Fontainettes : il s'agit de la seule commune du coin possédant un terrain de football (ancien ou en activité) à proximité immédiate de la route nationale.

- Après avoir passé des feux tricolores, Laura et Eric continuent leur chemin, sans s'arrêter. Puis ils tournent à gauche, en empruntant une route départementale. Il s'agit visiblement de la D22, seule route départementale présente aux Fontainettes. Eric évoque une localité dont le nom commence par «les» («nous ne l'avons pas revu aux»). Il s'agit visiblement des Clérets, hameau situé entre les Fontainettes et la commune de St-Aubin-en-Bray.
Le duo ne voit pas l'OVNI à ce moment-là. Or, la route est ici orientée vers le Sud-Ouest. Pourquoi ne la voient-ils pas ? Très certainement à cause du relief : si on regarde les courbes de niveau, on s'aperçoit que les communes des Fontainettes, des Clérets et de Saint-Aubin-en-Bray sont situées sur une plaine relativement plate. Près des Clérets se trouve le lieu-dit Mont-Robert, culminant à 149 m d'altitude. Une trentaine de mètres plus haut que les Clérets. Une telle butte, à proximité immédiate de la route, pouvait parfaitement masquer la Lune. De plus, à environ un kilomètre au Sud de Saint-Aubin, le relief s'élève brutalement, passant à une altitude de 225 mètres. Saint-Aubin est situé à 143 mètres d'altitude. 80 mètres de dénivelés en un kilomètre à peine !
Eric est alors en train de reconduire Laura chez elle. La localité où habite Laura commence visiblement par «le», avec un nom assez long, d'après la description de Laura dans son procès-verbal. S'agit-il du Coudray-Saint-Germer ? Apparemment oui, puisqu'il s'agit visiblement du seul nom de commune pouvant correspondre.
Eric emprunte deux routes départementales. S'il se rendait au Coudray, il ne pouvait s'agir que de la D22 et la D574 (c'est la route logique). Un petit détail confirme l'identification des deux départementales : si on compare les deux blancs du procès-verbal (masquant le numéro des routes), on peut s'apercevoir que l'une des départementales à un numéro plus long que la précédente. Comme si la première avait deux chiffres (par exemple, la D22), et l'autre trois (par exemple, la D574).
Le duo aperçoit de nouveau l'OVNI à un nouveau carrefour de deux routes départementales au numéro assez long, visible à trois chiffres. Cela colle avec le carrefour de la D574 et de la D129. Carrefour situé «peu avant» une commune au nom assez long (par exemple «Le Coudray-Saint-Germer»). Or, à ce moment, l'OVNI est à gauche, au-dessus de la forêt. En fait, le duo ne pouvait visiblement pas voir la Lune, et donc l'OVNI, avant ce carrefour, du fait même de la présence immédiate de la forêt de Thelle, dont la partie Nord-Ouest est appelée Bois du Coudray (Jean-Marc dit bien que ses amis ont vu l'OVNI «derrière le bois du Coudray»). L'OVNI, rappelons-le, est à gauche, ce qui est tout à fait cohérent avec la Lune.
L'OVNI et le duo suivent «presque le même itinéraire», sans que le duo voit l'OVNI bouger. Nous avons ici un cas typique de boule suiveuse. Ceci est encore tout à fait cohérent avec la Lune. Le duo perd de vue l'OVNI, peut-être à cause du relief ou à cause des maisons (en continuant leur route, Laura et Eric sont sans doute arrivés au Coudray).

- Laura et Eric, de peur de ne pas être crus, vont chercher un ami, Jean-Marie L. Malheureusement, ce dernier dormait, et c'est le petit frère de Jean-Marie, Jean-Marc, qui accompagne Laura et Eric. Ceux ci font route vers Sérifontaine, car auparavant, Laura et Eric ont repéré l'OVNI derrière le bois du Coudray.
Le trio emprunte des petites routes de campagne. Laura aperçoit de nouveau l'OVNI avant un lieu-dit dont le nom est assez long : Champ Mauger ? Champignolle ? L'OVNI est sur la droite. Remarquons que juste avant Champ Mauger, la route effectue un virage vers la gauche. La petite portion de route est alors clairement orientée vers le Sud-Sud-Ouest. Tout à fait cohérent avec le fait que la Lune (ou l'OVNI) réapparaisse à ce moment. Il faut noter qu'avant ce virage, la route est clairement orientée vers le Sud-Ouest. Les témoin auraient pu alors apercevoir l'OVNI face à eux, mais il faut souligner la proximité immédiate du Bois de Sérifontaine. En fait, il aurait été presque impossible pour les témoins de repérer la Lune, et donc l'OVNI, avant Champ Mauger, du fait de cette zone boisée.
Après Champ Mauger, le trio tourne visiblement à gauche pour se rendre à Champignolle, car s'ils avaient continué tout droit, ils seraient arrivés à Bourguerelle. Or, ils ne parlent à aucun moment de ce hameau, mais bien du carrefour de Champignolle. L'OVNI est alors sur leur droite, ce qui est parfaitement cohérent, puisque la route entre Champ Mauger et Champignolle est orientée vers le Sud-Sud-Est. La Lune au Sud-Ouest ne pouvait être que visible à droite. De plus, en s'éloignant des zones boisées du Bois de Sérifontaine et du Bois des Febvres (juste à côté de Bourguerelle), les témoins «dégagent» leur horizon Sud-Ouest d'obstacles naturels cachant la Lune. Est-ce alors vraiment un hasard s'ils réaperçoivent justement leur OVNI à ce moment là ? Bien sûr que non, puisque l'OVNI est en fait la Lune ! A noter que dans le témoignage d'Eric, le trio n'aperçoit pas l'objet avant Champ Mauger, mais «peu après». En fait, on peut dire que le trio aperçoit l'OVNI peu avant Champignolle, juste après Champ Mauger.
Après le carrefour de Champignolle, le trio aperçoit l'OVNI face à eux. Encore une fois, tout à fait cohérent avec la position de la Lune, car la route fait une courbe à 90°. En fait, le trio n'a pas dû apercevoir directement l'OVNI face à eux. D'ailleurs, il est bien dit dans les procès-verbaux : «nous avons continué notre route et tout à coup, nous l'avons aperçue en face de nous» (Laura), «environ 500 mètres après le carrefour de Champignolle, j'ai aperçu une grosse boule qui se trouvait sur la route» (Jean-Marc). Ce qui est remarquable, c'est que justement, 500 mètres après Champignolle, la route fait une petite courbe, et son azimut s'aligne alors avec celui de la Lune !


Le trio observe l'OVNI quelques instants, mais très vite, ils paniquent, sous l'impulsion de Laura, qui hurle. Ils font alors demi-tour, et repartent vers le Coudray. Ils perdent alors l'OVNI de vue.

On peut donc résumer le trajet des témoins comme ceci :
Laura et Eric, après avoir passé la soirée chez I. au Vivier-Danger, empruntent la RN31 pour rentrer au Coudray-St-Germer. Arrivés aux Fontainettes, ils aperçoivent un OVNI au-dessus de l'ancien terrain de football. Ils le perdent rapidement de vue. Les feux tricolores étant verts, ils continuent leur route sans s'arrêter, puis tournent à gauche en empruntant la D22, en direction de Saint-Aubin-en-Bray. Ils gravissent la côte du Bois Colas, à un kilomètre environ au Sud de Saint-Aubin, et se trouvent alors sur le plateau où se situe la commune du Coudray. Eric continue alors tout droit, empruntant la D574. Arrivés au carrefour de la D574 et de la D129, un peu moins de 500 mètres avant les premières maisons du Coudray, ils aperçoivent de nouveau l'OVNI, sur la gauche, au-dessus du Bois du Coudray. L'OVNI suit à peu près le même itinéraire que la voiture. On peut donc dire qu'il «vole» en parallèle.
Arrivé au Coudray, et de peur ne pas être crus par la suite, ils vont chercher un ami. C'est en fait le petit frère de ce dernier qui les accompagne finalement. Ayant remarqué que l'OVNI devait se déplacer vers le Sud-Ouest (illusion de mouvement dû au déplacement de la voiture entre le carrefour de la D574 et de la D129 et le Coudray), le trio décide justement de se rendre dans la direction apparente de l'OVNI, c'est-à-dire vers Sérifontaine. Ils traversent Les Routis et Champ Mauger sans apercevoir quoique ce soit. Juste après Champ Mauger, ils tournent à gauche, vers Champignolle. C'est alors que l'OVNI leur apparaît, juste à droite, très bas. A Champignolle, la route fait une courbe de 90°, et le trio aperçoit alors l'OVNI face à eux, «posé sur la route». Ils l'observent quelques instants, mais ils paniquent bien vite, et font demi-tour, rentrant au Coudray.
Dans tous les cas de figure, la position de l'OVNI est tout à fait cohérente avec la Lune.


reconstitution supposée du trajet des témoins. En vert : trajet sans observation de l'OVNI ; en rouge : trajet avec observation de l'OVNI (avec numéro de l'observation).

Classé PAN D !
On peut s'étonner de la classification de ce cas en PAN D, c'est-à-dire resté inexpliqué après enquête, d'autant plus que celui-ci fait sans doute partie des fichiers du GEPAN dès son origine, en 1984. C'est-à-dire 26 ans, puisque nous sommes en 2010, au moment de la rédaction de cet article.
Or, il suffit de quelques minutes pour faire apparaître la carte du ciel au moment de l'observation et s'apercevoir que dans la direction indiquée, bas sur l'horizon, apparaît justement une boule lumineuse, dont la partie gauche, sous forme de croissant, est manquante : la Lune.
Il y a eu visiblement un manquement lors de l'enquête sur ce cas.
Pourtant, dès le résumé du cas, tout flairait la méprise Lune : boule orangée brillante, syndrome de la boule suiveuse, localisation dans le ciel... Et surtout la description de l'OVNI faite par Jean-Marc, qui est plus qu'explicite !

Opération SAROS
Dans la mesure où l'OVNI est effectivement la Lune, l'aventure de Laura, Eric et Jean-Marc aurait pu être revécue le dimanche 15 septembre 2002, vers 0h15 heure locale (14 septembre 2002 vers 22h15 TU).
Le prochain rendez-vous, à condition que la météo le permette, aura lieu le jeudi 24 septembre 2020, vers 23h55 heure légale (21h55 TU).


Un grand merci à Gilles Munsch et Eric Maillot pour les quelques corrections et conseils lors du "repérage" de ce cas il y a deux semaines Wink


_________________
C'est pas de la magie, c'est de la science !
DéPANeur de père en fille, depuis 2009.  8)

"Rien n'est aussi fascinant qu'un mystère qui a pris de l'âge. (...) Encore que je puisse ajouter que rien ne serait plus satisfaisant qu'un mystère définitivement résolu" (Stephen Jay Gould)

3 Re: Les PAN D du Geipan le 27.07.10 18:03

marcassite

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
Nombre des PAN D qui suivront ont été signalés au GEIPAN dès début 2009 (l'année mondiale de l'astronomie !) comme étant de probables méprises de type astronomiques méritant un réexamen par le GEIPAN et/ou ses experts afin de les reclasser A, B ou C au plus tôt.

Seuls 2 d'entre eux (Montcornet et Soultz la Forêt)ont été vérifiés par le directeur de ce service, à l'époque Jacques Patenet. Ce dernier m'a confirmé oralement en avril 2009 que les explications correspondantes (ici Vénus) étaient valides. A ce jour ces 2 cas (et les autres) sont toujours classés D...

http://www.cnes-geipan.fr/geipan/statistiques.html
Les statistique publiées de 23% PAN D sur le site GEIPAN ne correspondent à rien de sérieux et sont surgonflées artificiellement avec des méprises souvent très simples à détecter. Les médias comme le public l'ignorent malheureusement.

Cette rubrique de Sceptic Ovni suscitera peut-être enfin une prise de conscience et surtout un indispensable reclassement rigoureux des archives du GEIPAN.

4 Re: Les PAN D du Geipan le 27.07.10 18:09

marcassite

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
MONTCORNET (02) 1980
Observé le 28/01/1980
Région Picardie
Département Aisne
Classe D

Résumé observation d'une source lumineuse suivant les témoins.
Description détaillée Le 28 janvier 1980 vers 20h plusieurs personnes aperçoivent une lumière jaune orangée se déplaçant irrégulièrement dans le ciel et qui se rapproche. Durant plus de 10 minutes les témoins vont observer cette lueur. Celle-ci apparaît puis disparaît, changeant d'altitude et effrayant les témoins qui affirment avoir été, par la suite, suivis par cet objet lorsqu'ils circulaient en voiture pour rentrer au village. Ce cercle lumineux d'une dizaine de centimètres de diamètre finira par s'immobiliser au faîte d'une habitation et sera observé pendant 15 minutes avant de disparaître brusquement. Aucune autre information ne sera recueillie. Vénus particulièrement visible en cette période de l'année (magnitude -3,9) ainsi que Véga ne correspondent pas aux descriptions des témoins. Ce phénomène reste inexpliqué.

Compte-rendu de l'enquête Aucun.

http://www.cnes-geipan.fr/documents/00724_carte_du_ciel-R.pdf
http://www.cnes-geipan.fr/geipan/regions/pic/etude_1980-01-00724.html

Voici un dossier à reclasser PAN B a minima ! Voire PAN A après contre-expertise et recoupement des données ufo amateur publiées (ex : LDLN 213 p36) que le GEIPAN gagnerait à se procurer pour documenter ce cas (documents disponibles sur demande).

Explication : évidente méprise avec Vénus, visible basse sur l’horizon et qui correspond parfaitement avec le syndrome de la « boule suiveuse », ainsi que les couleurs, la luminosité, et la durée longue. A minima, une recherche auprès dans la documentation des ufologues amateurs permettait au GEIPAN d’obtenir une enquête ou des données de presse pour vérifier que l’azimut du PAN correspond à celui de Vénus dans les phases où les témoins sont fixes (pour valider/invalider l’hypothèse méprise qui est ici extrêmement probable).
Dans le PV il est dit que le PAN est fixe, à l’ouest, au dessus des maisons durant plusieurs minutes. Or le GEIPAN montre une image de Stellarium qui indique Vénus à l’ouest… Il est clair, au lu du résumé GEIPAN, que les impressions de mouvements des témoins sont prises au pied de la lettre, sans recul ni doute sur leur perception. Or le PAN ne bouge que quand les témoins sont mobiles (voiture ou à pied dehors) => illusion pure.
L’extinction est probablement liée aux nuages qui créent l’impression d’approche/recul rapide causée par les variations de luminosité. Le GEIPAN devrait s’interroger sur le fait que les témoins ne décrivent pas Vénus près de l’ovni (et démontrer que Vénus ne pouvait pas être visible, ce qui n’est nullement fait…). Ce cas n’est pas un PAN D sérieux ou crédible.

Note : lors des rencontres d’ Ovni Languedoc en avril 2009
http://ovnilanguedoc.canalblog.com/archives/2009/04/index.html
M. Patenet m’a confirmé avoir personnellement réexaminé ce faux PAN D que je lui avais signalé quelques mois auparavant. Pour lui, la méprise Vénus s’avérait bien être l’explication adéquate. Ce cas reste néanmoins classé PAN D à ce jour (juillet 2010)…

5 Re: Les PAN D du Geipan le 27.07.10 18:23

marcassite

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
SOULTZ SOUS FORETS (67) 1980
Observé le 11/04/1980
Région Alsace
Département Rhin (Bas)
Classe D
Résumé Observation d'une boule se déplaçant à grande vitesse et changeant de direction
Description détaillée Le 11 avril 1980 vers 23h50 plusieurs témoins observent un phénomène lumineux particulier en direction du Nord-Ouest. Une boule de couleur rouge-orangée et d'un diamètre de 20cm se déplace à grande vitesse et s'immobilise. Cet objet, qui change de teintes et de forme, a été visible jusqu'à 0h 30 puis en changeant de direction s'est éloigné vers le Nord-Est pour disparaître complètement. Les conditions météorologiques étaient bonnes et permettaient une parfaite visibilité. Les mouvements observés ne permettent à priori pas de retenir un hypothèse astronomique pour ce phénomène qui reste inexpliqué.
Compte-rendu de l'enquête : Aucun.

http://www.cnes-geipan.fr/documents/1980308505-491-1980-R.pdf
http://www.cnes-geipan.fr/geipan/regions/als/etude_1980-04-00764.html


Explication : méprise classique avec Vénus (H= 6°/ Az = 301°) au couchant à 0h45 HL . Le PAN est vu au N.O mais Vénus n'est pas observée ni décrite à proximité. La fin d’observation vers 0h30 HL cohérente avec la durée de visibilité de l'astre (vérifier si le relief local contredit ou pas la visibilité de l’astre !).
Le « départ vers le N.E » reste le seul point qui ne colle pas. Mais ce ne serait pas la première fois (loin s’en faut) qu’une confusion-inversion N.Est avec N.Ouest existerait dans un témoignage. On peut aussi envisager un lapsus calami d’un gendarme à la frappe du PV. Eux aussi sont faillibles, quelques cas en attestent en ufologie (une rubrique sur SO pourrait même être ouverte pour le démontrer).
Rapport à reclasser PAN B (a minima) voire PAN A

Note : M. Patenet m’a confirmé lors des rencontres d’ Ovni Languedoc en avril 2009 avoir personnellement réexaminé ce cas que je lui avais signalé, être allé sur site et avoir vérifié que la méprise Vénus était pour lui aussi une explication adéquate vu que le relief ne la masquait pas. Ce cas reste néanmoins classé PAN D à ce jour (juillet 2010).

6 Re: Les PAN D du Geipan le 27.07.10 18:49

marcassite

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
TOURNON (07) 1980
Observé le 08/05/1980
Région Rhône Alpes
Département Ardèche
Classe D
Résumé Observation d'une boule lumineuse. Changement de position.
Description détaillée Le 8 mai 1980 vers 22h 30 des militaires en exercices de tir de nuit observent un phénomène particulier au-dessus du terrain d'entraînement. Leur attention est attirée par un point émettant une lumière vive blanchâtre qui se déplace dans leur direction et se rapproche. Ce point grossit pour prendre la taille d'un ballon de football. Soudain immobile, la lumière émanant de l'objet semble éclairer davantage le terrain. Après quelques minutes, l'objet s'éloigne trés rapidement pour s'immobiliser de nouveau : il a alors la taille d'un étoile. Il disparaîtra un peu plus tard en direction de l'Ouest. Aucune autre information n'a été recueillie sur ce phénomène qui reste inexpliqué.
Compte-rendu de l'enquête : Aucun.
http://www.cnes-geipan.fr/documents/1980308492-524-1980-R.pdf
http://www.cnes-geipan.fr/geipan/regions/rho/etude_1980-05-00772.html


Explication : Méprise avec Vénus au coucher 18°/291°N à l’O.NO .
A noter une conjonction Jupiter 50°/228°N avec Mars 51°/221°N.
Le PAN est justement observé à l’ouest. Ici encore une illusion de rapprochement et éloignement en ligne droite dans l’axe du regard causée par la variation de luminosité de l’astre elle-même dûe à la présence de nuages probablement présents (à vérifier par un bulletin météo officiel) ou à la présence de brume/fumée localisées. Une illusion classique dans la casuistique dite ‘ovni’.
Si le ciel était clair, comme le dit le témoin, celui-ci aurait très probablement décrit Vénus comme repère immanquable (présent dans son champ de vision) près de l’ovni. Or il ne la décrit pas.
Le fait que des militaires, souvent estimés comme témoins fiables ou qualifiés, soient à l’origine de ce rapport participe peut-être aussi à l’arbitraire de la classification en PAN D.
Il est intéressant de constater que la taille angulaire "comme un ballon de football" est très subjective : non associée à une distance précise, elle ne permet pas de calculer une taille angulaire.
A noter une conjonction Jupiter 50°/228°N avec Mars 51°/221°N.

A reclasser PAN B a minima en l’état, voire PAN A après réexamen approfondi.

7 Re: Les PAN D du Geipan le 27.07.10 19:04

marcassite

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
PINOLS (43) 1980
Observé le 17/08/1980
Région Auvergne
Département Loire (Haute)
Classe D
Résumé Observation d'un phénomène lumineux
Description détaillée Le dimanche 17 août 1980 aux alentours de 22h et à proximité d'une maison forestière, deux témoins ont observé trois sources lumineuses cylindriques très éloignées dans le ciel. Aux jumelles un objet en forme de grand croissant projette des rayons lumineux intenses. Décidant d'aller voir ce phénomène lumineux de plus près, les témoins prennent un véhicule et continuent à voir ce croissant qui semble se déplacer rapidement et suivre leur véhicule. Prenant peur, les témoins décident de faire demi tour et de rentrer. Le phénomène lumineux après s'être immobilisé a disparu vers l'Est. Aucune trace n'a été retrouvée au sol ou sur la végétation et aucun autre témoin n'a pu donner des informations.
Compte-rendu de l'enquête : Aucun.

http://www.cnes-geipan.fr/geipan/regions/auv/etude_1980-08-00795.html
http://www.cnes-geipan.fr/documents/1980308475-182-1980-R.pdf

Explication : Méprise avec la lune.
Les témoins voient un croissant vertical jaune orange qui émet des faisceaux, bas, au dessus des sapins. Horaire imprécis (vers 22h00).
Pour les coordonnées 45.37’N -3.24’E La lune est au PQ exact h°18 , azimut 230° Nord à 22h00 HL (coucher à 22h05TU au 253°N). Nous avons la traditionnelle illusion classique des méprises astronomiques : le « témoin suivi » en voiture. Le témoin cale, la lune s’arrête ! Il y a une probable erreur de témoignage (désorientation en voiture, confusion/illusion avec sens du trajet du véhicule ?) sur direction de « disparition vers l’Est ». Une enquête sérieuse aurait permis ou permettrait encore de vérifier ce point. Les témoins observent vers l’ouest, sans pour autant voir la lune près de leur ovni… La lune peut prendre l’aspect de 3 points lux (ceci a été observé par un ami enquêteur parisien du CNEGU, Thierry Rocher) et bien d’autres aspect/formes étranges ou changeantes si des nuages sont présents. Des descriptions de faisceaux sont aussi courantes avec les méprises lunaires.
Une investigation serait à mener sur le trajet des témoins et le relief local (visibilité de la lune ou pas).
Ce cas est publié dans le journal La Montagne du 28/8/1980 et LDLN198 p24 c.p. Le Mt Mouchet y est mentionné comme repère d’azimut des 3 points oranges fixes.

A noter Jupiter est à 8° au 248°N.
A reclasser PAN B voire A avec les repères précis indiqués dans le PV que seul le GEIPAN possède avec les noms de lieux.

Résultat : succès ! Cas reclassé PAN A (méprise Lune) par le GEIPAN le 25 avril 2013 : http://www.cnes-geipan.fr/index.php?id=202&cas=1980-08-00795

8 Re: Les PAN D du Geipan le 27.07.10 19:18

marcassite

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
CLERY SAINT ANDRE (45) 1981
Observé le 29/01/1981
Région Centre
Département Loiret
Classe D
Résumé Observation d'un point lumineux haut dans le ciel
Description détaillée Le 29 janvier 1981 vers 19h 15, une personne observe dans le ciel un phénomène lumineux particulier. De nuit et par ciel très clair, les gendarmes contactés vont également voir un objet dont la forme ne peut être définie. Son volume est plus important que celui d'une étoile et sa luminosité et couleur varient passant du bleu au rouge et blanc. Il se déplace de façon singulière verticalement puis horizontalement et circulairement dans un espace limité à une grande vitesse. L'observation se poursuivra durant une grande partie de la nuit par une autre brigade en service nocturne. Aucune autre information n'a été recueillie sur ce phénomène qui reste inexpliqué.
Compte-rendu de l'enquête Aucun.

http://www.cnes-geipan.fr/geipan/regions/cen/etude_1981-01-00856.html
http://www.cnes-geipan.fr/documents/1981308177-14-1981-R.pdf


Explication : possible méprise avec Sirius du Grand Chien (lieu 47°49N 1.0E) basse au Sud Est à 19h15 puis qui monte vers le Sud. Toujours visible « à minuit » et se couche avant « à 4h » vers l’ouest. La taille comparée à une étoile, la durée longue incitent à penser à une telle méprise. Les mouvements décrits, de type brownien, sont souvent associés à ces méprises soit causés par l'oscillation du corps de l'observateur en position statique soit à cause de l'observation aux jumelles, zoom d'appareil photo ou camera.
La présence de témoins gendarmes, témoins assermentés mais aussi humains que vous et moi, est probablement une des raisons qui ont participé au classement hâtif du cas en PAN D ...
Cette hypothèse Sirius devrait avoir été exclue avant de classer le cas D.

A classer PAN B, voire A selon les repères disponibles dans le PV non caviardé que seul le GEIPAN peut vérifier.

9 Re: Les PAN D du Geipan le 27.07.10 19:40

marcassite

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
CHATEAURENARD (45) 1981
Observé le 28/08/1981
Région Centre
Département Loiret
Classe D
Résumé Observation d'un point lumineux changeant de direction.
Description détaillée Entre le 28 et 30 Août 1981 entre 23h 45 et 1h 30 du matin plusieurs personnes dont des gendarmes ont pu observer un point lumineux de couleur orange. Celui-ci était placé bien plus bas que les étoiles. Ce point semblait clignoter et se déplacer à des vitesses variables avec des mouvements désordonnés. L'observation se poursuivra plusieurs soirs de suite par la brigade. Aucune autre information ne sera recueillie sur ce phénomène qui reste inexpliqué.
Compte-rendu de l'enquête Aucun.


http://www.cnes-geipan.fr/geipan/regions/cen/etude_1981-08-00884.html
http://www.cnes-geipan.fr/documents/1981308232-575-1981-R.pdf


Explication : méprise astronomique probable
Pour le lieu 43.53N 4°51E , Capella, Arcturus (coucher au Nord Ouest) et toute autre étoile très visible, basse sur l’horizon sont des candidats pour une méprise à vérifier . L’indication d’azimut « 350 grades » est donnée pour quelle date/heure ? On l’ignore.
Un azimut est caviardé dans le PV. Il permettait une vérification avec un logiciel d’éphémérides astronomiques.
La récurrence des observations est typique des méprises astronomiques, surtout pour des PAN ponctuels … Les micromouvements erratiques ou « browniens » sont courants dans les méprises astronomiques. Ils peuvent être causés par l’atmosphère, par les mouvements autocinétiques des yeux, de petits mouvements de la tête ou du corps de l’observateur (si l’ovni lointain est angulairement près d’un repère proche du témoin) ou l’usage d’un instrument optique grossissant (jumelles, APN, camera, …) .
Les témoins gendarmes sont sensés donner du crédit, par pur argument d’autorité, à ce PAN qui n’a pas à être classé D tant que la méprise astronomique n’a pas été invalidée.
On notera une erreur méthodologique du GEIPAN qui consiste à accumuler diverses observations faites à des dates différentes comme étant un même PAN (sans que cela ne soit démontré).

A reclasser PAN B voire C (manque d’informations).

10 Re: Les PAN D du Geipan le 27.07.10 20:02

Bob Rekin

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
Merci Marcassite pour ces quelques enquêtes. Very Happy


_________________
C'est pas de la magie, c'est de la science !
DéPANeur de père en fille, depuis 2009.  8)

"Rien n'est aussi fascinant qu'un mystère qui a pris de l'âge. (...) Encore que je puisse ajouter que rien ne serait plus satisfaisant qu'un mystère définitivement résolu" (Stephen Jay Gould)

11 Re: Les PAN D du Geipan le 27.07.10 21:04

Dossiers de S.O

avatar
Administration
Administration
Le cas de Montléry (Essonne - 91) avec erreur de date (05/10/90) alors qu'il s'agit du 05 novembre 1990 (Proton) qui est déjà classé en Pan A ! Un rectificatif est a effectuer. D'autant qu'il est ici classé en Pan D. L'erreur de date figurant initialement sur le PVG a entrainé cette maldonne.



Dernière édition par Marius le 28.07.10 6:06, édité 1 fois


_________________
http://www.lulu.com/spotlight/PSY18

Pratique : :-)

https://www.youtube.com/watch?v=VqwzBeIEfdE
http://ufo-scepticisme.forumactif.com

12 Re: Les PAN D du Geipan le 27.07.10 21:06

Dossiers de S.O

avatar
Administration
Administration
- Pan D : Creil (92) 17/06/1993

Aucune enquête, rapport bref. Description d'un ST mentionné d'ailleurs dans le PV de Gendarmerie. Horaire correspondant ! :(joker):
Ce cas devrait être à minima en Pan B.
Une petite enquête l'aurait mis illico en Pan A.



Dernière édition par Marius le 28.07.10 6:07, édité 1 fois


_________________
http://www.lulu.com/spotlight/PSY18

Pratique : :-)

https://www.youtube.com/watch?v=VqwzBeIEfdE
http://ufo-scepticisme.forumactif.com

13 Re: Les PAN D du Geipan le 27.07.10 23:43

marcassite

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
2 petites clarifications :

-Pour CREIL ci-dessus, Marius parle d'une explication par un "ST" : lire un skytracer ou projecteur de discothèque pour les néophytes du forum.

-Pour Bob Rekin, ce ne sont pas des "enquêtes"; ni de ma part ni de celle du GEIPAN. J'expose juste des hypothèses que le GEIPAN n'a pas vérifié alors qu'il prétend l'avoir fait en les classant D. Rappelons que cette classe D signifie qui exclut toute explication prosaïque connue notamment de type astronomique et ceci après enquête du GEIPAN. Enquête qui n'ont pas été menées pour les cas présentés comme chacun pourra le vérifier sur le site GEIPAN. Encore une fois la méthodo et classif édictée par cet organisme est bafouée et ignorée ... par lui-même.

Et une suggestion : il serait bon que chacun d'entre nous insère a minima le lien qui mène au rapport archivé sur site GEIPAN ainsi qu'à sa fiche de résumé (si vous ne la recopiez pas ici). Ainsi le lecteur peut aller voir et vérfier nos propos et nos commentaires sans perte de temps à chercher le cas dont on lui parle.


14 Re: Les PAN D du Geipan le 28.07.10 0:14

marcassite

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
NICE (06) 1981
Observé le 19/12/1981
Région Provence Alpes Cote d'azur
Département Alpes-Maritimes
Classe D
Résumé Observation de 80 à 100 objets lumineux dans le ciel.
Description détaillée Le 19 décembre 1981 entre 10h 30 et 10h 50 une centaine d'objets volants très haut dans le ciel, ont été aperçus par de nombreux témoins. Ces objets étaient pour la plupart de forme ronde d'un diamètre de 10 cm environ. Blancs et brillants, ils se déplaçaient dans la direction du Sud-Ouest en une seule formation avec une distance inégale entre chaque objet. Leur vitesse était lente et ils n'émettaient aucun bruit. Les trois derniers objets avaient une forme différente, sorte de tube de 20cm de long sur 2 cm de large. Ces tubes changeaient de couleur passant du blanc à l'orange alternativement. Ces objets ont disparu cachés par le paysage et les nuages. Aucune autre information n'a été recueillie sur ce phénomène qui reste inexpliqué.
Compte-rendu de l'enquête Aucun.


http://www.cnes-geipan.fr/documents/1981308291-233-1981-R.pdf
http://www.cnes-geipan.fr/geipan/regions/pro/etude_1982-01-00910.html


A reclasser PAN C, B ou A selon les vérifications ultérieures du GEIPAN :

Explications envisageables :
-Samedi avec lâcher de nombreux ballons (ovale et boudin) => chercher toute manifestation de ce type dans la presse locale (ex : une école, avant les vacances scolaires, a fait un lâcher de ballons pour Pere Noel avec lettres des élèves à la Seyne sur Mer)
=> Vérifier d’abord le sens du vent qui devrait être NE vers le S.O, si cette hypothèse est valide. A noter que le vent est faible et que, justement, le mouvement des PANs est lent, selon les témoins.
-Oiseaux (blancs?) éclairés par le soleil.

Si ces méprises connues n’ont pas été exclues faute d’enquête ce cas n’est pas un PAN D sérieux.

A classer PAN B.

15 Re: Les PAN D du Geipan le 28.07.10 0:18

marcassite

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
GROIX (56) 1982
Observé le 13/04/1982

Région Bretagne
Département Morbihan
Classe D
Résumé Observation d'un objet mystérieux avec changement de direction.
Description détaillée Durant la nuit du 13 avril 1982 des témoins observent une lumière banche légèrement orangée mais très intense venant d'un objet de grande surface. En vol mais stationnaire, celui-ci éclaire le paysage de rayons lumineux. Au cours des observations il n'y aura aucun changement d'aspect ou d'altitude. Cet objet se déplacera et changera de direction. Le 15 avril vers 5h 30 cet objet sera également observé durant 10 minutes Aucune autre information ne sera recueillie sur ce phénomène.
Compte-rendu de l'enquête Aucun.

http://www.cnes-geipan.fr/documents/1982308131-66-1982-R.pdf
http://www.cnes-geipan.fr/geipan/regions/bre/etude_1982-04-00928.html

Explication : Méprise lune patente.
Le GEPAN lui-même nous indique que la lune au DQ est a une hauteur de 8°73 , Azimut 134°N à 2h30HL… sans prendre conscience que la lune n’est pas vue par les témoins, dans un ciel qu’ils disent dégagé ou clair, en sus de l’ovni ! Or un témoin dit « vraisemblablement la lune » mais l’autre lui répond « la lune au DQ c’est impossible »… Les témoins excluent la lune, l’un d’eux après avoir regardé avec des jumelles. On constate aussi, dans le PV, le « syndrome de la boule suiveuse » lors des déplacements en voiture.
Encore un cas classé PAN D sans aucune base sérieuse, faute de vérification simple et d’absence de doute sur la fiabilité des perceptions ou descriptions testimoniales.

A reclasser PAN B sans état d'âme, voire A selon les repères disponibles dans le dossier non caviardé du GEIPAN.

16 Re: Les PAN D du Geipan le 28.07.10 0:24

marcassite

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
SUIPPES (51) 1982
Observé le 16/05/1982
Région Champagne-Ardenne
Département Marne
Classe D
Résumé Observation d'un objet de la forme d'une demie lune se déplaçant à vitesse variable
Description détaillée Le 16 mai 1982 vers 3h 45, des témoins observent un objet ayant la forme d'une demie lune avec deux traits pointant vers l'avant. Cet objet est de couleur orangé et ne fait aucun bruit. Les témoins se déplacent et semblent suivis par l'objet qui avance par bonds et à grande vitesse. L'objet s'immobilise dans le ciel avant de disparaître. Aucune autre information n'a été recueillie sur ce phénomène.
Compte-rendu de l'enquête Aucun.

http://www.cnes-geipan.fr/documents/1982308137-530-1982-R.pdf

Explication : méprise avec la lune
La lune, au DQ exact, se lève (hauteur =1°/Azimut=119°N)  donc elle est de couleur orangé. Classique illusion de déplacement relatif en voiture. Les témoins pensent à la lune... mais ne la voient pas !  
Une vérification de la météo officielle locale manque ici comme dans nombre d'autres cas de PAN D.
Traits ou faisceaux qui peuvent être causés par le pare-brise et/ou des nuages.

A reclasser PAN B, voire PAN A selon les repères d'azimut disponibles.

Arrow résultat : succès ! Le cas a été reclassifié en PAN A (méprise Lune) par le GEIPAN le 26 juin 2013 ( http://www.cnes-geipan.fr/index.php?id=202&cas=1982-05-00933 )

17 Re: Les PAN D du Geipan le 28.07.10 0:31

marcassite

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
PALAISEAU (91) 1982
Observé le 06/09/1982
Région Ile-de-France
Département Essonne
Classe D
Résumé Observation d'un phénomène lumineux gigantesque
Description détaillée Le 6 septembre 1982 vers 22h 30, un couple sur son balcon aperçoit un phénomène lumineux. De couleur orangée, la masse observée est d'un volume très important. Les témoins comparent l'objet à une soucoupe ou à un dirigeable. L'observation durera deux minutes durant lesquelles le phénomène va progressivement disparaître. Aucune autre information ne sera recueillie sur le phénomène observé.
Compte-rendu de l'enquête Aucun.

http://www.cnes-geipan.fr/documents/1982308143-2317-1982-R.pdf

Explication : Méprise avec la lune.
Pour le lieu (48.42N 2.15E) et la date, elle est gibbeuse (forme de "dirigeable"), entre PL et DQ, et se lève à une hauteur=3°/Azimut=87°Nord à 22h30HL. Elle est donc d’une couleur orangé (A noter : Mars se couchait au 240°).
Selon le PV de gendarmerie, la météo (page 2 du rapport) dit qu’il n’y a pas de lune ce soir là , ce qui est factuellement faux mais le GEIPAN ne s’en est pas rendu compte ! Fiabilité de cette « Météo » officielle ?
Le témoin lui-même dit qu’il n’a pas vu la lune et que le ciel était clair… Il devait pourtant voir la lune => Présence de nuages ou d’obstacles à vérifier. L’azimut du PAN doit être aisément trouvable avec un PV non caviardé. Cette pratique du caviardage des directions ou des valeurs d’azimuts (quand ils existent !) par le GEIPAN ne permet pas de vérifier une hypothèse élémentaire en ufologie/astronomie. Autant l’anonymat des noms des témoins est légalement justifié, autant la suppression des directions d’observation peut être perçue comme un moyen pratique d’empêcher quiconque de remettre en cause, avec preuve, des PAN D qui n’en sont visiblement pas.
Ce caviardage (parfois mal exécuté sur les patronymes) montre vite ses limites dans plusieurs cas où il reste aisé (pour qui a un minimum de raisonnement logique) de localiser le témoin.

A reclasser PAN B voire A selon les données de direction d’observation.

18 Re: Les PAN D du Geipan le 28.07.10 0:40

marcassite

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
BUZANCY (08) 1983
Observé le 21/04/1983
Région Champagne-Ardenne
Département Ardennes
Classe D
Résumé Observation d'une boule se déplaçant de droite à gauche et de haut en bas, disparaissant à 3 reprises.
Description détaillée Vers 23h le 21 avril 1983, un agriculteur aperçoit à travers la fenêtre d'une écurie une lueur rouge-vif. Cette luminosité vient d'une boule dans le ciel. Une autre personne fera la même constatation : cette boule passe du rouge au jaune et se déplace en oscillant. Les témoins observeront ce phénomène une heure durant ; aucun bruit n'est entendu. Cette boule disparaîtra 3 fois pour enfin diminuer et devenir juste un point qui disparaît subitement et définitivement. Ce phénomène reste inexpliqué.
Compte-rendu de l'enquête Aucun.

http://www.cnes-geipan.fr/documents/1983308035-125-1983-R.pdf

Explication : Méprise avec Vénus probable.
Cette planète est au coucher, azimut 310°N à 22h22 TU soit 00h22 Légale (Heure TU +2 depuis le 27 mars). Probablement ici observée alors qu’elle était sous les 15° de hauteur (voir repères photographiques et paysage).
Jupiter est à une hauteur de 7° au 134°N, au lever (à 21h58TU soit 23h58 Légales) à envisager aussi selon l’azimut.
Aucune mesure Azimut/hauteur dans le PV (et par le SEPRA ?). Il y a donc peu de chance que cette explication ait pu être exclue…
Une incohérence : Les témoins donnent un déplacement de droite à gauche dans le texte et de gauche à droite sur le dessin.

A reclasser PAN B, voire A après vérification des azimuts sur les données du PVGN non caviardé.

19 Re: Les PAN D du Geipan le 28.07.10 0:48

marcassite

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
NAY-BOURDETTES (64) 1983
Observé le 29/04/1983
Région Aquitaine
Département Pyrénées-Atlantiques
Classe D
Résumé Objet poursuivant un couple d'automobilistes
Description détaillée Le 29 avril 1983 vers 23h55 deux automobilistes aperçoivent très haut dans le ciel un phénomène lumineux de forme carré et de couleur orange-vif. Quelques kilomètres plus loin, ils observeront une masse sombre qui semble les suivre à environ 40 km/h et qui se situe juste au-dessus des toits des maisons. Durant le trajet cet objet va disparaître et réapparaître plusieurs fois. Lors de la dernière observation il sera de forme ronde, de couleur rouge-vif et éclairé d'une lueur plus claire. Ce phénomène reste inexpliqué.
Compte-rendu de l'enquête Aucun.

http://www.cnes-geipan.fr/documents/1983308037-786-1983-R.pdf

Explication : Méprise lune (quasi certaine selon moi) avec crise de panique** des témoins.
Un rapport amateur a été publié en détail dans la revue LDLN n°300 p20 ; 235 p27. Des articles de presse sont à rechercher dans Sud Ouest du 3 mai et Eclair Pyrénées du 5 mai.
Ce cas, qui est un « cas d’école » édifiant, est aussi dans ma base de donnée OVI-méprise lune depuis 2 décennies (époque ou j'avais recensé plus de 200 cas de méprises lune) ; j'y fais brièvement allusion dans ce texte :
http://www.unice.fr/zetetique/articles/meprises_lune.html

La lune est au lever en phase PL exact à 23h35 légales, azimut 120°N. Az=132°N et h=9° à 23h40 légales. La présence de nuages est nécessaire pour cette méprise où la lune prend passagèrement des formes inhabituelles => à vérifier avec les données météo locales + vérifier le relief local sur le trajet (Pardies Pietat, Nay, Bourdettes).

A noter :
- Des amis ufologues peuvent témoigner avoir observé collectivement une lune en forme de carré parfait (forme dûe aux nuages) et ce durant ~ une minute.
-Ce cas pourrait confirmer brillamment (si le GEIPAN confirme l’identification) que le degré d’anxiété ou d’émotion du témoin face à un PAN n’est pas lié à l’étrangeté réelle de l’objet observé mais uniquement à la perception (erronée) qu’en a un témoin. **Le couple avait un bébé qu’ils ont laissé dans la voiture tant ils ont eu peur. Le rapport de gendarmerie indique qu’ils sont entrés précipitamment dans une maison en passant par la fenêtre (pas par la porte !)**. Les attentes ou craintes « soucoupiques » n’ont pas été approfondies ni expliquées dans cette affaire.

A reclasser PAN B, voire A si le site du PAN est connu avec précision.

20 Re: Les PAN D du Geipan le 28.07.10 1:06

marcassite

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
SARAMON ( 32) 1984
Observé le 24/03/1984
Région Midi Pyrénées
Département Gers
Classe D
Résumé Objet allongé brillant se déplaçant rapidement de droite à gauche , de haut en bas.
Description détaillée Le 24 mars 1984 à 5h 50 du matin, de nombreuses religieuses d'un couvent vont apercevoir un objet dans le ciel. Cet objet de forme ovale brille dans la nuit en faisant diverses évolutions dans le ciel. Il se situe environ à 100 mètres des témoins et à environ 30 mètres de haut. Ses déplacements sont très rapides. Au bout de 10 minutes les témoins cesseront l'observation pour reprendre leurs activités. Aucune explication n'a pu être apportée sur ce phénomène.
Compte-rendu de l'enquête Aucun.

http://www.cnes-geipan.fr/documents/84306926-121-1984-R.pdf

Explication : Méprise astronomique probable.
Il est fréquent que des témoins se lassent d’observer parce que la cause/nature du phénomène est banale et la durée importante. C’est le cas ici.. D’autres caractéristiques typiques des méprises astronomiques sont présentes dans le rapport. Les mouvements peuvent être purement illusoires (mouvements autocinétiques des yeux, illusion d’aller/retour rapides par variation de la lux, mouvement du témoin par rapport à un repère proche,…) => Vérifier les azimuts sur carte.
A 4h50 TU (pour le site 43.31N 0.45E) : Lune h=18°/Az=163°N au DQ exact ; envisager aussi : Mars au h=25°/Az= 200°N et Jupiter au h=19°/Az=154°N.
Les données météo manquent aussi dans ce dossier afin de vérifier si un astre a pu jouer à cache cache avec des nuages.

PAN B ou A selon les données GEIPAN.

21 Re: Les PAN D du Geipan le 28.07.10 1:10

marcassite

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
COUDRAY SAINT GERMER (60) 1984
Observé le 03/09/1984
Région Picardie
Département Oise
Classe D
Résumé objet rouge-orange dans le ciel
Description détaillée Le 3 septembre 1984 vers minuit des témoins dans leur voiture vont apercevoir dans le ciel une forme pointue de couleur rouge-orangé. Sur leur parcours et devant eux, cette forme va prendre la forme d'une énorme boule émettant une très forte luminosité. Aucun bruit émanant de cet objet statique et en suspension dans l'air ne sera perçu. Pris de peur les témoins vont rebrousser chemin. Un des témoins avait déjà fait cette observation un mois plus tôt. Ce phénomène reste inexpliqué.
Compte-rendu de l'enquête Aucun.

http://www.cnes-geipan.fr/documents/84306937-962-1984-R.pdf

Explication : méprise avec la lune
L’astre est entre PL et PQ au coucher hauteur= 3° azimut 220°N (site au 49.24’N 1.49E). La lune peut donc être vue rouge orange.
Vérifier la position du PAN avec l’axe de route sur carte est une chose aisée mais qui n’a pas été faite par le GEPAN ni le GEIPAN.
PAN vu fixe à l’arrêt et qui « suit » si le véhicule bouge => illusion classique de mouvement relatif désormais bien connue. La récurrence de l'observation est logique pour un astre.

A reclasser PAN A (Edit voir étude approfondie de ce cas par Bob Rekin , message du 26 juillet à 22h46 sur ce même fil)



Dernière édition par marcassite le 28.07.10 14:48, édité 1 fois

22 Re: Les PAN D du Geipan le 28.07.10 1:21

marcassite

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
COMINES (59) 1984
Observé le 28/09/1984
Région Nord pas de calais
Département Nord
Classe D
Résumé Apparition d'une lueur orangée non identifiable
Description détaillée Le 28 septembre 1984 entre 20h 30 et 20h50 plusieurs témoins vont apercevoir dans le ciel une lueur orangée de la grosseur et de la forme d'un ballon de rugby. Au cours de l'observation cette lueur va se scinder en deux parties ovoïdes . Puis une des deux parties beaucoup plus sombre contournera plusieurs fois la première dans le sens des aiguilles d'une montre. Les observations dureront entre 45 secondes et 3 minutes. Ce phénomène reste inexpliqué.
Compte-rendu de l'enquête Aucun.

http://www.cnes-geipan.fr/documents/84306929-593-1984-R.pdf

Explication : méprise lune probable.
Avant son PQ, au couchant , pour le site (50.45N 3.0E) elle est au 230°N, hauteur=4°. Présence de nuages nécessaire à vérifier pour expliquer  déformation, scission et formes illusoires => Obtenir les données météo locales.
Le CNEGU a enquêté plusieurs cas de ce type où la lune est impliquée dans de surprenantes modification de forme en cours d'observation, ex : http://cnegu.info/pdf/07-Art-sur-Meurthe.pdf
(voir le document "Opération Saros" en ligne http://cnegu.info/pdf/Saros-1976.pdf )

Les gendarmes arrivent lorsque l’astre n’est plus visible vers 21heures légales.
A noter : Vénus se couchait à 20h30HL au 251°N. Mars est à 11°/201°N, Jupiter 14°/193°N.

REclasser en PAN B voire A selon les données GEIPAN

Résultat : succès ! Cas reclassé PAN A (méprise Lune) par le GEIPAN le 5 décembre 2013 :http://www.geipan.fr/index.php?id=202&cas=1984-09-01032

23 Re: Les PAN D du Geipan le 28.07.10 1:36

marcassite

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
MORMOIRON (84) 1985
Observé le 14/01/1985
Région Provence Alpes Cote d'azur
Département Vaucluse
Classe D
Résumé Grosse sphère lumineuse éclairant des automobilstes.
Description détaillée En janvier 1985 trois témoins vont observer à des dates différentes un phénomène lumineux particulier. A chaque fois il s'agit d'une sphère d'environ 3 mètres de diamètre dont la couleur passe progressivement du blanc vers l'orangé. Cette sphère qui devient aveuglante se déplace lentement et sans bruit : elle semble tourner sur elle-même dans tous les sens. Elle semblera suivre le véhicule de deux des témoins avant de disparaître. Ce phénomène reste inexpliqué.
Compte-rendu de l'enquête Aucun.

http://www.cnes-geipan.fr/documents/85306949-42-85-R.pdf

Explication : méprise astronomique possible
1/ Il y a ici un amalgame de 2 observations pourtant bien datées dans le PV. Pourquoi ne pas faire deux cas séparés ? Ce problème méthodologique est récurrent dans plusieurs anciens dossiers GEPAN (et même pour des enquêtes récentes du GEIPAN !). Il existe aussi pour des cas avec témoins différents et dates différentes, ce qui est encore plus inquiétant sur la méthode ou les critères de classement/archivage/comptage en base de donnée GEIPAN…
2/ Récurrence et description typique de méprises astronomiques (au couchant puisque vers l’ouest globalement).
3/ Erreur dans le rapport : Le 14/01/85 à 17h15HL , le PAN est vu à l’ouest allant N.O mais la carte du rapport situe les PAN au S.O ! ?
4/ La planète Vénus (pour le site 44.04’N 5.10’E) était au 35°/204°, Jupiter au couchant au 238°N. Mars (37°/200°) semble exclu (lux faible).
Vérifier ces calculs avec logiciel tenant compte de l’altitude du lieu et de l'éclairement du ciel.
Le soleil étant à son coucher, un reflet solaire sur un avion de ligne est aussi envisageable si durée inf à 5minutes.
5/ Le 2 janvier, Vénus là encore est une candidate possible de nuit cette fois. Elle se couchait à 21h légales au 256° (et Mars visible à 2°/253°N)

Ici encore rien ne justifie un classement en PAN D tant que ce type de méprise n'est pas formellement exclue sur la base des données de site de l'ovni (azimut/hauteur).
A reclasser PAN C, B ou A selon les données en possession du GEIPAN.

24 Re: Les PAN D du Geipan le 28.07.10 1:51

marcassite

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
SAINT GERMAIN (46) 1985
Observé le 24/01/1985
Région Midi Pyrénées
Département Lot
Classe D
Résumé Observation dans un premier temps de deux éclairs, puis d'un objet ovale entouré d'un halo.
Description détaillée Dans la nuit du 24 janvier 1985, deux témoins vont être surpris par deux éclairs successifs suivis de cliquetis et d'une clarté subite, intense et courte. Au-dessus de leur maison ces témoins vont apercevoir un objet de la forme et de la grosseur d'un ballon de rugby. Cet objet de couleur laiteuse se déplaçe alors lentement et silencieusement entouré d'un halo blanchâtre. Trois minutes plus tard environ ces témoins et d'autres personnes entendront des déflagrations. Aucune coupure de courant électrique ne sera constatée dans la maison. Ce phénomène est resté inexpliqué.
Compte-rendu de l'enquête Aucun.

http://www.cnes-geipan.fr/documents/85306950-39-85-R.pdf

Explication : probable météore, bolide tonnant

Pour un astronome, même amateur, ce cas est assez typique d’un bolide qui éclaire le paysage et qui tonne ensuite (mur du son décalé dans le temps). Cette hypothèse explicative n’est pas envisagée !
=>Vérifier dans presse locale ou nationale, les revues ufologique et d’astronomie amateur s’il y a eu d’autres témoins du PAN (probable pour un tel météore si beau temps !) ou du bruit avant de présenter un tel cas, typé, comme « inexpliqué ».
Chercher la météo du jour.

A reclasser PAN B a minima et PAN A si autres cas similaires pour date/heure sont trouvés dans des revues ufologiques ou archives astronomiques…

25 Re: Les PAN D du Geipan le 28.07.10 1:59

marcassite

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
FORT DE FRANCE (972) 1987
Observé le 02/09/1987
Région Outre-Mer
Département Martinique
Classe D
Résumé Observation de plusieurs boules à haute altitude.
Description détaillée Le 2 septembre 1987 vers 20h 30 deux contrôleurs aériens vont observer durant environ 30 secondes un phénomène lumineux au-dessus de la tour de contrôle de l'aéroport. Ce phénomène est composé d'une boule importante qui se déplace horizontalement accompagnée par 3 ou 4 autres boules plus petites de couleur rose. Une trainée blanchâtre est laissée lors des déplacements. Ce phénomène qui se déroule à haute altitude et dans un ciel dégagé sera observé par d'autres témoins dans les iles voisines. Il reste inexpliqué malgré certaines caractéristiques faisant penser à la rentrée d'un débris spatial.
Compte-rendu de l'enquête Aucun

http://www.cnes-geipan.fr/documents/87307038-460-87-R.pdf

Explication : rentrée atmosphérique artificielle (ou naturelle?).
1/ Ce cas fut présenté et expliqué comme tel par M.Vélasco à la presse en 1987 (il était allé enquêter sur place aux Antilles) mais est classé PAN D ici ! Qui doit-on croire ?
=> Rechercher dans les archives internet (RAE) si une rentrée artificielle répertoriée correspond ou pas est une chose aisée pour le GEIPAN et ses experts. Les candidates ne manquent pas ce jour là : P78-1 KDU ; debris Kosmos 1813 ; Kosmos 1873 11s772. Chercher les horaires de ces rentrées…
2/ Pour comparer la méthodologie de classification, lire, sur le site GEIPAN, le cas de St Gaudens (31) du 21/10/1992 classé B « rentrée atmosphérique » … sans pourtant avoir plus d’infos probante qu’ici !
=> Il y a un problème récurrent de non cohérence des critères méthodologiques de classement/identification du GEIPAN : ceux-ci varient sans raison d’un cas à l’autre sur la base d’une même explication probable proposée par ce service officiel. La crédibilité du classement GEPAN/SEPRA/GEIPAN est donc faible même si l'on se contente de comparer les cas archivés sans avoir aucun avis d'expertise.

A reclasser PAN B, voire A.

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 14]

Aller à la page : 1, 2, 3 ... 7 ... 14  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum