UFO SCEPTICISME
Avertissement : UFO SCEPTICISME est un forum indépendant de toute association, groupe, structure, traitant du phénomène ovni.

Son administration se démarque et condamne fermement les activités prosélytes de partisans d'hypothèses exotiques non testables, non vérifiables à propos des PAN.

Avant l'inscription, merci de lire le règlement de l'hébergeur et le règlement particulier du forum. Pour cela, voir la rubrique "A lire avant de s'inscrire ou de poster".

Aucune inscription n'est plus acceptée sans l'adresse mail du fournisseur d'accès internet. Les adresses mail restent totalement confidentielles.

Pour que l'inscription soit pérenne, le nouvel inscrit doit poster au moins un message dans les 8 jours après la validation de celle-ci.

Le forum UFO SCEPTICISME privilégie la participation par rapport au nombre d'inscrits.

UFO SCEPTICISME

UFOLOGIE ET SCEPTICISME


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

UFO SCEPTICISME  » CAS UFOLOGIQUES » L'ovni de Téhéran 1976 (+ sauvegarde de UL)

L'ovni de Téhéran 1976 (+ sauvegarde de UL)

Aller à la page : Précédent  1 ... 10 ... 17, 18, 19  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 18 sur 19]

Invité


Invité
Oui Jean, les Lockheed C-141 Starlifter embarquaient un "crash-locator beacon" ELT àmha et après une rapide recherche. Je suppose que c'est ce que sous-entend Dunning par "Bipeur" et "Transpondeur" (?). J'ai toujours compris comme cela en tout cas (balise de détresse en gros) quant à l'utilisation, bonne ou mauvaise, des termes.
source : par exemple pour cet, hélas, assez fameux crash de C-141 de 1975, les balises en question (?) :
an Air Force Lockheed C-130 Hercules from McClellan AFB, California, flying at 30,000 feet, reported a rough "fix" on the Starlifter's crash-locator beacon
more or less the exact reverse of the route of the plane that crashed, we could still hear the ELT beacon from that aircraft on guard channel
http://c141heaven.info/dotcom/64/pic_64_0641.php



Dernière édition par Gilles F. le 20.08.12 14:36, édité 1 fois

marcassite

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
Supposons que des hélicoptères aient tournoyé à basse altitude dans les montagnes au nord-est de Téhéran avec leurs phares allumés pour rechercher quelque chose. Ca donnerait des apparitions/disparitions de lumières semblables à ce que Pirouzi a décrit au début. Peut-être que ça a un rapport avec l'histoire (à vérifier) de l'avion cargo qui se serait crashé quelques heures auparavant ( p. 8 ) ?

Rendonx à César : c'est Nablator qui propose cette piste intéressante, pas Gilles F comme le l'ai écrit par erreur.
Merci à Gilles f d'avoir confirmé la présence de cette balise de crash et de son signal.

La succession de faits d'une grande banalité* amalgamée en un seul ovni devenu mythique semble le plus probable pour cette affaire (trop floue sur les données) :

=> méprise avec un astre* (bételgeuse ou autre) par des témoins civils puis militaires peu versés en astronomie qui lance l'affaire.
Même pas certain que ce que ddécrivent les premiers témoins civils soit ce que qui est observé à Téhéran par les autres (aérodrome, général).
=> 1er avion en vol et pb maintenance* avion
=> 2eme avion qui voit un météore*, puis en observation d'un hélico* (en recherche d'un avion crashé* ) qui un semble "sortir" de la lune* au levé et "y revenir" ensuite par simple superposition visuelle d'objets (lune/hélico) très distants.

L'inexpérience des témoins au sol en astro , puis celle de pilotes en vol de nuit, le manque d'investigation précise des faits (azim, trajectoire,...) ont fait le liant de l'affaire.

Ce serait un miracle d'identifier (sur SO) toute la succession de banalités et d'erreurs qui ont mené à cet ovni là.
Cela me rappelle le bureau enquête accident lors des crash d'avion : sans la boîte noire (les infos fiables), bien des catastrophes d'avion de ligne restent des grands mystères issus uniquement d'erreurs banales et successives (apparemment improbables ensemble). Nul n'aurait l'idée de dire que c'est à cause d'un ovni ou des ET...
Téhéran n'a rien de plus étrange (en cause et en nature d'évènement) que ces catastrophes aériennes, jusqu'à preuve du contraire.

nablator

avatar
Administration
Administration
Je me demande où Brian Dunning a trouvé que "le Colonel Mooy nota que le signal semblait venir d'un C-141 américain".
Question

Il emploie le terme de "beeper"... c'est difficile d'être moins spécifique.

Aussi pour les "beepers" qui "se trouvaient éjectés", une source serait bienvenue.

http://nabbed.unblog.fr/

Jeansériel

avatar
...Pour les hélicos, je suis d'avis qu'une méprise n'est guère plausible du fait qu'ils auraient été "vus" par les radars au sol et en l'air. S'ils avaient volés plus bas, ils auraient été invisibles pour quasiment tout le monde.

marcassite

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
Les radars sols ?
Ils ne captent rien d'ovniesque et/ou sont en maintenance/arrêt.

Les radars des avions F4 ?
Si le spectacle (hélico+lune par ex) se déroule sur la droite ou la gauche de l'avion, le pilote le voit mais pas sur son radar (qui est directionnel vers l'avant à ce que je sache) mais juste avec ses yeux. Donc indique moi une source qui démontre que le pilote est toujours dans l'axe de ce qu'il observe du début à la fin ?

On n'a pas la trajectoire de vol des F4 ni le détail des phases de la poursuite (site du ou des ovnis) ni le timing des actions du pilote (radar, verrouillage tir, vision amplifiée nocturne ou visu normal,...).

De plus il peut y avoir plusieurs modes sur le radar de bord du F4, et peut-être plusieurs portées et angle de balayage ? Comment peut-on savoir avec certitude que le pilote était bien dans le mode radar adapté pour choper un hélico à basse alti et à disatnce X au moement idéal ?

Des hélicos volants assez bas peuvent ou pas (paramètres distance et relief local inconnus ici) être visibles d'un avion situé plus haut qu'eux.
Sait-on les diverses altitudes des F4 durant leur vol jusqu'à la piste ?

Bref, ne pas se hâter pour exclure du prosaïque quand on ne possède pas les données de vol exactes.

Jeansériel

avatar
...je n'exclus rien. Si un pilote voit quelque chose, il est évident qu'il va s'aligner dessus pour une identification par transpondeur ou par son radar. Un radar de jet n'est pas aussi borgne que tu le dis. Ce genre de radar se déplace sur 2 axes ce qui lui permet de voir également sur les côtés. La distance de détection du F4 doit être sensiblement la même que pour ses contemporains européens (150 km). Je ne connais pas très bien celui des F4, d'un autre côté je connais très bien celui des Mirage III de l'armée suisse. Finalement, on a beaucoup critiqué les pilotes iraniens, mais je pense qu'ils savaient tout de même utiliser leur radar et choisir la bonne gamme. Il est clair qu'avec les données que l'on a, le peu, il n'est pas raisonnable de privilégier une hypothèse plutôt qu'une autre.
Comme je l'ai dit dans un autre message, la faiblesse des F4 était la partie électrique en raison d'une multitude d'instruments électroniques très gourmand en énergie. Le transistor était une denrée rare dans l'avionique à l'époque.Une faiblesse du système d'alimentation se traduisait, comme maintenant, par une suppression des organes non vitaux au vol. Il est alors évident que le radar de tir est un des premiers mis hors service.
Ceci me fait penser que l'électronique du RB47 était à tubes....

nablator

avatar
Administration
Administration
nablator a écrit:Il n'y a rien avec une magnitude négative au nord-est à 00:30 (21:00 UTC).
J'ai oublié Capella, magnitude -0,51. Assez haut, 35°.

P.S.
Encore faux, c'est 0,05. -0,51 c'est la magnitude absolue !
(Mieux vaut que j'aille me coucher...)



Dernière édition par nablator le 21.08.12 1:20, édité 2 fois

http://nabbed.unblog.fr/

marcassite

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
Tu as raison Nablator ! Une jolie candidate, 3eme plus brillante de notre hémisphère. Elle a bien plus de chance d'êdtre notre stimulus initial que Jupiter bien plus haute (et qui ne scintille pas!) et de produire des couleurs bleu, vert rouge, blanc dans une atmosphère turbulente.
Seule ou défocalisée avec des jumelles, elle interpèle le regard et fait des belles méprises.
Ni trop basse ni trop haute angulairement ici, donc visible sans lever la tête et même dans une zone de ville (au dessus des habitations).

Bételgeuse a beau être proche des 13° de hauteur estimés, elle fait pa^le concurrence à côté de Capella.

Nablator peux-tu STP
1/ insérer ici la carte du ciel entre N et E pour 18h30UTC (soit 22h30 la veille) ce qui correspond aux premiers appels civils.
2/ insérer l' image de la lune (son aspect) au lever, son heure de lever et son azim.
Je trouve intéressant que la 4eme et dernière description de Pirouzi soit dans les tons rouge et orange uniquement ... comme une lune au lever (voir dessin page 5 ici :
http://brumac.8k.com/IranJetCase/IRANIAN%20JET%20CASE.doc )
3/ insérer une carte céleste pour la fin d'observtaion (04h A.M) entre secteur Est et Sud (car il semble que ce soit au sud de Mehrabad que cela finisse)

Jeansériel

avatar
Marcassite, ton lien ne semble pas fonctionner...
Pour le reste, la lune effectivement est une piste intéressante en ce qui concerne une éventuelle méprise des personnes ayant appelé la tour de contrôle. D'un autre côté, ils parlent d'intensité comparable à un soleil.
[Elle disait que cet
objet est lumineux « comme le Soleil et se trouve à environ 1000 mètres au-dessus de moi. Les
couleurs changent, en passant par l’orange, le rouge et le jaune. »]« C’est assez difficile » dit-elle, « mais ce qui ressemble
le plus est un ventilateur à quatre pales. En réalité, je pense qu’il y a deux objets distincts,
mais parfois, il n’y en a qu’un seul. Il semble [pouvoir] se diviser en deux parties.[Elle disait :
« j’étais occupée à marcher avec mon enfant sur le toit de ma maison, quand j’ai brusquement
vu un objet étrange qui s’illumina, changea de direction et « se sépara parfois en deux parties
qui se réunissaient de nouveau. » Elle dit qu’elle pouvait voir cet objet, pendant qu’elle parlait
à Pirouzi. Elle habitait également dans la partie nord-est de la ville.

Je ne suis, et de loin, pas un astronome. Mais j'ai de la peine à croire que le lever de la une puisse induire une personne à parler d'u objet se situant à 1000 m au-dessus d'elle.
Qu'en penses-tu?

Sebastien

avatar
Modération
Modération
Je n'ai malheureusement plus la vidéo d'une famille française en voiture (sur Youtube). Le père a tenté de croire et de convaincre sa famille que la lueur au loin était un ovni (la Lune en fait). Est-ce que quelqu'un l'a quelquepart?


Tu peux aussi regarder aussi tous les cas du 3 Octobre 1954, la soirée "record du monde" pour les méprises lunaires. La Lune avait été abscente de la nuit depuis 18 soirées et est apparu en pleine vague. Qu'elle ait été fondée où non, elle a vérifié ce 3 Octobre-là la possibilité de se tromper massivement, à l'échelle d'un territoire.

Exemple récent:
http://ufo-scepticisme.forumactif.com/t3299-cas-1994


_________________
Tout se passe comme si l'HSP/TRC était vraie, ou que l'HET était rare.

Bob Rekin

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
Sebastien a écrit:Je n'ai malheureusement plus la vidéo d'une famille française en voiture (sur Youtube). Le père a tenté de croire et de convaincre sa famille que la lueur au loin était un ovni (la Lune en fait). Est-ce que quelqu'un l'a quelquepart?
Ca serait pas ça par hasard ? http://ufo-scepticisme.forumactif.com/t1535-meprise-lune-suiveuse


_________________
C'est pas de la magie, c'est de la science !
DéPANeur de père en fille, depuis 2009.  8)

"Rien n'est aussi fascinant qu'un mystère qui a pris de l'âge. (...) Encore que je puisse ajouter que rien ne serait plus satisfaisant qu'un mystère définitivement résolu" (Stephen Jay Gould)

Jeansériel

avatar
Merci Bob et Seb. Dans le cas de iranien, je ne suis pas sûr qu'il s'agisse de la lune, du moins au début de l'observation, du fait que l'on parle de quelque chose qui est au-dessus des témoins et qui semble changer de direction.

nablator

avatar
Administration
Administration
Gilles F. a écrit:J'ai toujours compris comme cela en tout cas (balise de détresse en gros) quant à l'utilisation, bonne ou mauvaise, des termes.
Dans le narratif de Pirouzi (p. 88/113), le signal avait déjà été repéré par plusieurs avions, avant même que Pirouzi n'appelle l'IIAF. 121.12 MHz correspond à peu près à la fréquence des balises de détresse, 121.5 MHz.

http://en.wikipedia.org/wiki/Distress_radiobeacon#Phase-out_of_121.5_.26_243_beacons



Dernière édition par nablator le 21.08.12 12:50, édité 1 fois

http://nabbed.unblog.fr/

Invité


Invité
nablator a écrit:
Gilles F. a écrit:J'ai toujours compris comme cela en tout cas (balise de détresse en gros) quant à l'utilisation, bonne ou mauvaise, des termes.
Dans le narratif de Pirouzi (p. 88/113), le signal avait déjà été repéré par plusieurs avions, avant même que Pirouzi n'appelle l'IIAF. 121.12 MHz correspond à peu près à la fréquence des balises de détresse, 121.5 MHz.
http://en.wikipedia.org/wiki/Distress_radiobeacon#Phase-out_of_121.5_.26_243_beacons

Oui, merci Nab. J'ai en effet lu cela hier en relisant les documents et en essayant de rechercher où Brian Dunning aurait-il bien pu avoir lu que Mooy aurait parlé de ce "bug" où de telles balises de Lockheed C-141 Starlifter se seraient parfois déjà trouvées "éjectées" en cas de trop fortes turbulences. En vain pour le moment.

nablator

avatar
Administration
Administration
Jeansériel a écrit:Merci Bob et Seb. Dans le cas de iranien, je ne suis pas sûr qu'il s'agisse de la lune, du moins au début de l'observation, du fait que l'on parle de quelque chose qui est au-dessus des témoins et qui semble changer de direction.
Dans le mémo du Colonel Mooy, les appels de civils décrivent une série d'ovnis comme des oiseaux (hein ?) ou des hélicoptères fortement illuminés. Trois mois après, Pirouzi relate l'un des appels, p.64/113 (que tu as traduit), pas les autres, d'une dame à propos d'un objet "au dessus de sa maison". Entre ce qui est affirmé par le journaliste anonyme (il commence par dire p. 64 qu'il y avait un l'objet à 1000 pieds (?) d'altitude au dessus de la partie nord-est de la ville), ce que Pirouzi interprète (d'après ses observations et estimations de distance et d'altitude), ce que la dame a observé ("1000 m au dessus d'elle" p. 86 ça peut vouloir dire pas mal de choses en pratique, même si les souvenirs de Pirouzi sont exacts, et ça peut très bien être Jupiter) il n'y a pas forcément de confirmation à en retirer...

Dans une de ses descriptions Pirouzi semble confirmer ce que la dame a décrit (avec 3 ou 4 pales, p. 66). Mais c'est difficile de dire ce qui relève du scintillement coloré de lumières lointaines ou d'artefacts optiques qui apparaissent quand on observe aux jumelles. On n'a que le témoignage de Pirouzi de toute manière pour la description des formes des ovnis. Ses collègues confirment les "mêmes formes générales" (un exemple est donné, une forme de fer à cheval), ce qui est probablement un euphémisme ufologique pour ne pas dire qu'ils voyaient tous des formes différentes. Pirouzi ne veut pas polémiquer, puisque l'objet "changeait de forme si souvent" (p. 67). C'est si compliqué que Pirouzi est pas mal "confused" (p. 76) à propos des formes et couleurs complexes et changeantes qu'il décrit. Il ne précise pas les angles d'observation sauf au début où les lumières apparaissent bas sur l'horizon.

Le dessin n°3 de Pirouzi vaguement lunaire avec 3 pales (rouge et orange et jaune et vert) correspond à l'observation p.66-67 qui a eu lieu avant l'appel à l'IIAF, vers minuit ou avant. La Lune était sous l'horizon avant 1h00, même sans tenir compte des hautes montagnes. Les "mouvements" décrits p.67 sont des disparitions et réapparitions ailleurs presque instantanément. Plutôt que d'envisager un objet unique, c'est plus vraisemblable qu'il y en ait eu plusieurs, qui tournent.



Dernière édition par nablator le 21.08.12 13:09, édité 6 fois

http://nabbed.unblog.fr/

marcassite

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
Le lien correct pour Jean :
http://brumac.8k.com/IranJetCase/
cliquer ensuite sur le .doc

Oui, Jean je pense que l'on peut décrrire la lune à "1000 m au nord est de la ville" si l'on se réfère à l'altitude des montagnes visibles proches de Téhéran (voir le .doc).
La lune peut donner l'illusion de se scinder, de la^cher des morceaux lumineux au sol ou en vol(j'ai connu un ou deux cas comme ça) et elle peut prendre toutes les formes connues avec une nébulosité ou la découpe des montagnes.
Elle n'est envisageable qu'après son lever donc vers la fin d'observation pour moi (quand la région semble s'illuminer au loin).

Comme Nablator , je pense qu'il ne faut pas oublier que Pirouzi parle à la place des témoins civils (observant avec ou sans jumelles?).
Je doute que tout ce qu'il dit soit fiable; nul ne peut se souvenir précisément d'autant d'infos qui se succèdent dans une aussi longue durée sans mélanger des choses, en intervertir la chronologie précise ou en déformer des éléments.

Je n'envisage la lune pour l'instant que pour le 4eme dessin (a priori pas les 3 premiers) de Pirouzi dans le .doc suscité.
Les précédents peuvent être des défocalisation d'une étoile, d'une planète, d'un avion avec ses 2 feux blancs et le rouge qui semble tourner. Faites l'essai avec des jumelles défocalisées pour un seul oeil lorsque vous voyez un avion sous forme 2 phare blanc et 1 rouge central : il y a 1 image nette et une floue qui se superposent et défigurent l'objet.
Ce genre de mauvais réglage arrive quand on est plusieurs à observer (on dirait que c'est la cas avec Pirouzi qui n'est pas seul a Mehrabad). Il suffit aussi de trace de doigts sur les lentilles (jumelles, lunettes corrctives ) pour voir des pattes, hélices ou rayons illusoires sur une source ponctuelle.
La simple tache défocalisée (du fond d'oeil) peut avec ses veines sombres principales radiales faire penser à des pales de ventilo (surtout un soir de canicule dans le désert, on doit en rêver;-)

Pour mieux me comprendre comment on en arrive à une méprise avec cet effet lire quel aspect prend vénus pour le témoin (en p.3) :
http://cnegu.info/manuals/etmonoeil.pdf?osCsid=5e3b7095f3c4cc0b0c4defa285f98135

Le doc de Bruce Maccabee indique bien que Pirouzi appelle l'armée uniquement à cause de cette histoire de balise/signal de détresse qui l'inquiète. Avant cela il pensait plus à des observations banales (d'étoiles ou astres).
L'armée aurait dormi sur ses 2 oreilles sans cette coincidence qui déclenche toute l'affaire.

nablator

avatar
Administration
Administration
marcassite a écrit:L'armée aurait dormi sur ses 2 oreilles sans cette coincidence qui déclenche toute l'affaire.
Ca vient d'une des sources de Bob Pratt : Pirouzi est interviewé dans deux articles (Pratt n'avait pas les transcriptions), dans le premier (par un journaliste indépendant non nommé, en Iran, p. 63-78), il insiste sur l'étrangeté des objets observé et ne mentionne même pas les 3 avions de ligne qui détectent le signal de détresse. C'est seulement dans la deuxième interview, p. 88-93 qu’apparaît ce renseignement. Cet article est noté en marge, p. 88 "FROM JOHN CHECKLEY, NEW DELHI 1/25/77 XXXXXXX(illisible) PERSON ON TAPE #391654 VIA PHONE". P. 56, Bob Pratt explique que John Checkley est un éditeur de l'Enquirer basé à Londres.

Je préfère utiliser les sources de Bob Pratt (mes numéros de pages correspondent au PDF du MUFON), Maccabee ajoute une couche de sélection et d'interprétation (sa carte des positions apparentes de l'ovni par exemple).

http://nabbed.unblog.fr/

Jeansériel

avatar
Merci Marcassite et Nablator pour ces fructueuses recherches. Je suis d'avis que la méprise puisse être envisagée. Quant aux avions de lignes qui ont reçus des signaux de détresse c'est fortement plausible en raison du fait que la fréquence de détresse se situe dans la bande avionique et qu'elle continuellement écoutée.

nablator

avatar
Administration
Administration
J'ai le sentiment (c'est ma véritude ufoconspirozozotique inversée, j'assume) que les militaires Américains en savaient plus que les Iraniens, ce qui pourrait expliquer qu'il n'y a pas eu de suites. Une balise de détresse qui apparaît soudainement on ne sait pas comment, déjà, cela indique qu'il y avait au moins un aéronef en vol inconnu de Pirouzi. Peut-être que les Américains faisaient des manœuvres très loin au nord-est de Téhéran, ou dans les montagnes et n'ont pas jugé utile d'avertir le contrôle aérien (à la fois civil et militaire) de Mehrabad.

D'après une rumeur non confirmée du paquet de docs du MUFON, pp. 25-28, une unité de l'USAF, la 52nd Tactical Fighter Wing/81st Squadron "UFO chasers" Smile était détachée secrètement en Iran, alors qu'elle est normalement basée en Allemagne, à Spangdahlem, et il n'était peut-être pas possible de publier l'explication à l'époque. La version recueillie en Allemagne auprès d'un capitaine "fiable", nous dit-on, et d'après ses collègues pilotes, était semblable à celle des Iraniens sauf que c'était des pilotes américains et pas iraniens qui avaient poursuivi/été poursuivis par les ovnis. Cette déformation/impossibilité pourrait néanmoins suggérer l'implication des Américains en tant que pilotes dans l'incident, mais pas à la place des Iraniens, mais à la place des ovnis. Il y aurait besoin de FOIAiser dans cette direction.

Par hasard, j'étais à Téhéran en 1977 ou 78 mais j'étais petit (8 ou 9 ans). Razz

http://nabbed.unblog.fr/

marcassite

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
Encore une piste passionnante et amusante.
Les américains pouvaient profiter de l'absence de vol de nuit de la chasse iranienne et de la maintenance radar pour s'amuser peinard, enfin presque...
Il faudrait retrouver des anciens/retraités de cet escadron qui étaient en Iran pour recouper cette piste => une petite annonce sur le web ? certains ont leur blog d'escadron ou d'anciens de l'Air Force.
J'imagine une publi de Nablator :
"Téhéran : Les chasseurs d'ovnis pris pour des ovnis"

EDIT : navré pour ta thèse sympa mais vu ce que je lis page 28 ici ,

http://cryptocomb.org/1976%20Iran%20ufo%20Case%20File.pdf

il s'agit du même enchainement d'évènements (que les pilotes iraniens) qui est attribué comme étant vécu par des américains du 81eme squadron Ufochaser. Il est impossible que les américains poursuivis par les iraniens les prenant pour des ovnis vivent les mêmes évènements et pannes dans le même ordre.


Peut être que des instructeurs de cet escadron US de spangdalhem ont été envoyés en iran (coopération formation sur F4) et ont eu vent de l'hsitoire qui leur a été attribuée par erreur...
ou bien
Une confusion avec le 81st squadron iranien cité ici ?
http://www.globalsecurity.org/military/world/iran/khatami-esfahan.htm



Dernière édition par marcassite le 21.08.12 15:53, édité 1 fois

nablator

avatar
Administration
Administration
marcassite a écrit:J'imagine une publi de Nablator :
"Téhéran : Les chasseurs d'ovnis pris pour des ovnis"
Le 81st Tactical Fighter Squadron c'est "Wild Weasels" normalement, mais il y aurait eu une plaque dans un bureau... marquée "UFO chasers". C'est une rumeur... Il y a peut-être une piste à explorer derrière.

http://en.wikipedia.org/wiki/Spangdahlem_Air_Base#52d_Tactical_Fighter_Wing

http://nabbed.unblog.fr/

nablator

avatar
Administration
Administration
marcassite a écrit:Il est impossible que les américains poursuivis par les iraniens les prenant pour des ovnis vivent les mêmes évènements et pannes dans le même ordre.
Oui, mais comme c'est une information de 3ème main (au moins), il y a pu y avoir une déformation du genre : le capitaine a interrogé d'autres pilotes à propos d'un ovni, et ils lui ont répondu, c'est vrai, c'était nous, on y était et on confirme l'histoire. Comme ils étaient pilotes, le capitaine ou James Bryce a interprété ça comme "ce sont les américains qui pilotaient les F-4". Il y a une autre manière de voir la scène.

Je suis d'accord, le plus simple c'est quand même que des instructeurs présents sur place et en vol, mais pas à cette occasion, ont eu l'histoire directement des pilotes iraniens, et que ce détail ("pilotes iraniens") a sauté au moment où l'histoire a été re-racontée.

http://nabbed.unblog.fr/

448 Balise... le 21.08.12 20:13

Jeansériel

avatar
...Gilles, en ce qui concerne la balise probablement sise au sol...Messen dans son expertise mentionne deux ballons sonde lancés à des fins météorologiques. Ce qui est normal, si l'on souhaite connaitre le profil des vents en altitude. L'aéroport de Téhéran ne possédant pas de "Windprofiler", il en reste que ce système pour appréhender ce qui se passe là haut...Trêve de bavardage, le fait que la balise n'émettait pas sur la fréquence de SOS, m'incite à penser qu'elle était dédicacée à un autre usage, tout simplement la récupération des ballons sondes. L'idée d'utiliser une fréquences de la bande avionique n'a rien de saugrenue, bien au contraire, cela permet à pas mal d'avion passant aux alentours de signaler le "bip-Bip" et d'en informer qui de droit, en charge de la récup du ballon (des restes parfois) et de son équipement électronique fort couteux à l'époque. Voilà...ça peut être une explication très rationnelle de la présence de la balise.

nablator

avatar
Administration
Administration
Jeansériel a écrit:...Gilles, en ce qui concerne la balise probablement sise au sol...Messen dans son expertise mentionne deux ballons sonde lancés à des fins météorologiques.
Euh, où ça ? Quelles pistes analysées par "M. Messen" d'ailleurs ? J'ai dû rater un truc précédemment. Merci d'expliquer, je suis perdu.


Il y a bien un papier d'A. Meessen là, toujours aussi drôle, mais ce n'est pas dedans.

Toutes les déclarations de Monsieur Klass dans cette affaire sont ahurissantes, comme dans d’autres cas où il s’est exprimé. Il a retenu un seul élément : à l’oeil nu, la lumière ressemblait à celle d’une étoile, puisque cela correspondait à ses préconceptions. Il escamote toutes les autres données et est toujours décidé à combattre ce qui ne lui plaît pas. Pour lui, il ne peut pas y avoir d’ovnis, éventuellement extraterrestres. Ce n’est pas une hypothèse de travail, mais une idée fixe, obsessionnelle, faisant perdre le sens des réalités.
Laughing

Le "sens des réalités" d'Auguste Meessen, c'est que les vaisseaux zitis sont réels, les méprises, illusions, déformations et interprétations non. Quand un témoin estime qu'un ovni se trouve à 1000 m au dessus de lui, il est juste à 1000 m au dessus de lui... Razz

C'est très important d'être handicapé psychologique (incapable d'imaginer que la psychologie, en fait, existe et n'est pas une invention de debunkers) pour être soucoupologue expert.

http://nabbed.unblog.fr/

Jeansériel

avatar
...Désolé Nablator..la fatigue...je confonds avec un autre cas...reste que l'idée est bonne. On équipe les ballons sondes de balise radio. Pour la météo standard, si mon souvenir est bon la fréquence est de 400 MHz et pour les ballons météos de l'armée la fréquence se situe dans la bande aviation (sauf la fréquence de détresse). Enfin, c'est la pratique suisse de 1975.
je suppose que l'armée iranienne utilisait également ce genre de ballon. Quelqu'un a-t-il une réponse?

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 18 sur 19]

Aller à la page : Précédent  1 ... 10 ... 17, 18, 19  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum