UFO SCEPTICISME
Avertissement : UFO SCEPTICISME est un forum indépendant de toute association, groupe, structure, traitant du phénomène ovni.

Son administration se démarque et condamne fermement les activités prosélytes de partisans d'hypothèses exotiques non testables, non vérifiables à propos des PAN.

Avant l'inscription, merci de lire le règlement de l'hébergeur et le règlement particulier du forum. Pour cela, voir la rubrique "A lire avant de s'inscrire ou de poster".

Aucune inscription n'est plus acceptée sans l'adresse mail du fournisseur d'accès internet. Les adresses mail restent totalement confidentielles.
Les adresses mail alternatives ne donneront plus lieu à validation de l'inscription.

Pour que l'inscription soit pérenne, le nouvel inscrit doit poster au moins un message dans les 8 jours après la validation de celle-ci.

Le forum UFO SCEPTICISME privilégie la participation par rapport au nombre d'inscrits.

UFO SCEPTICISME

UFOLOGIE ET SCEPTICISME


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

UFO SCEPTICISME  » RESSOURCES SCEPTIQUES SUR LE NET » Expériences de mort imminente (EMI/NDE)

Expériences de mort imminente (EMI/NDE)

Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 15, 16, 17, 18  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 16 sur 18]

NEMROD34


Modération
Modération
Ça continue à avancer:


Coma : au-delà de l’électroencéphalogramme plat, une activité électrique

Alors qu’on interprète un électroencéphalogramme plat comme le signe d’un état de mort cérébral, il se pourrait que ce ne soit pas systématiquement le cas. Des chercheurs canadiens et roumains ont montré qu’il pourrait encore y avoir une activité électrique des neurones au-delà de cette ligne isoélectrique : les complexes nu.

Coma ou mort cérébrale ? La distinction entre les deux situations est parfois très mince. Les médecins voient la différence dans les tracés d’électroencéphalographie. Cette vieille technique consiste à mesurer l’activité électrique du cerveau grâce à des électrodes placées sur le crâne. Lors d’un état de coma profond, on observe régulièrement quelques soubresauts, révélant que le cerveau n’est pas complètement éteint, mais dans un état végétatif, seules quelques fonctions étant encore activées. En cas de mort cérébrale, le tracé prend la forme d’une droite : on parle d’électroencéphalogramme plat ou de ligne isoélectrique. Le cortex, l’une des régions maîtresses du cerveau, ne fonctionne plus.

Mais un médecin roumain, Bogdan Florea, du Centre médical Reine-Marie à Cluj, a remarqué des bizarreries dans le tracé de l’un de ses patients. Cet homme a été placé dans un coma profond à la suite de l’administration d’un antiépileptique puissant, nécessaire dans sa situation. L’électroencéphalographie signalait la présence d’une activité électrique inconnue. Le médecin est alors rentré en contact avec Florin Amzica, chercheur à l’université de Montréal (Canada), qui a décidé de reproduire l’expérience sur des chats, animaux modèles en neurologie. En a découlé dans Plos One une étude révélant une activité cérébrale au-delà de la ligne isoélectrique.

Lire la suite


_________________
NEMROD34 S.A.R.L de démolition minutieuse de foutaises.
Siret : 123456789
Capital: 3 millions de brouzoufs
Certifié sans chat (iso 21122012).

Invité


Invité
Une interview de Dr. G.M. Woerlee (en Anglais) - qui largement participé à démystifier le cas Pamela Reynolds que nous servent encore aujourd'hui les "survivalistes" sans les bémols -sic- qui s'imposent pourtant concernant ce cas "mythique" et canonisé dans la littérature sensationnaliste des Expériences de Mort Imminente-.
Anesthesiologist Dr. G.M. Woerlee believes NDEs are in our body and our brain – not in the afterlife.
http://www.skeptiko.com/near-death-experience-skeptic-gm-woerlee/

diablotin content diablotin content diablotin content

Invité


Invité
Cela ne va pas plaire à certains jojo et lapins qui supportent l'expérience d'E. Alexander comme une preuve de l'après-vie. Cela aurait plu à mon Anna, c'est l'essentiel...
Quelques extraits :

He did something wrong. Instead of fusing the farmer's fifth and sixth vertebrae, he fused his fourth and fifth. He did not realize his mistake at first. When he dictated the operative report, he recorded that the "MRI scan showed significant disk bulge and disk osteophyte complex compression at C5-6 mainly the left side," and then described an operation on those vertebrae, instead of the vertebrae he had actually operated on.
On August 6, 2008, the patient filed a $3 million lawsuit against Alexander, accusing him of negligence, battery, spoliation, and fraud. The purported cover-up, the changes Alexander had made to the surgical report, was a major aspect of the suit. Once again, a lawyer was accusing Alexander of altering the historical record when the historical record didn't fit the story he wanted to tell.
We couldn't work with Eben at all, we couldn't get vital signs, he just was not able to comply. So I had to make the decision to just place him in a chemically induced coma. Really for his own safety, until we could treat
him. And so I did.... I put him to sleep, if you will, and put him on life support.

One of the book's most dramatic scenes takes place just before she sends him from the ER to the ICU: In the final moments before leaving the emergency room, and after two straight hours of guttural animal wails and groaning, I became quiet. Then, out of nowhere, I shouted three words. They were crystal clear, and heard by all the doctors and nurses present, as well as by Holley, who stood a few paces away, just on the other side of the curtain.

"God, help me!"

Everyone rushed over to the stretcher. By the time they got to me, I was completely unresponsive.


Potter has no recollection of this incident, or of that shouted plea. What she does remember is that she had intubated Alexander more than an hour prior to his departure from the emergency room, snaking a plastic tube down his throat, through his vocal cords, and into his trachea. Could she imagine her intubated patient being able to speak at all, let alone in a crystal-clear way?

"No," she says.

His survival is a miracle, he says. His doctors told him that he is alive when he should be dead, and he believes intensely that he is alive for a reason, to spread the word about the love awaiting us all in heaven. To heal.

By focusing on the inconsistencies in his story, on recollections that don't seem to add up, on a court-documented history of revising facts, on the distinctions between natural and medically induced comas, he says, is to miss the forest for the trees. That's all misleading stuff, irrelevant to his journey and story.


Excellent pièce journalistique, dommage que cela soit en Anglais Sad

Before Proof of Heaven made Dr. Eben Alexander rich and famous as a "man of science" who'd experienced the afterlife, he was something else: a neurosurgeon with a troubled history and a man in need of reinvention :

http://www.esquire.com/features/the-prophet

Superman


On peut demander a "modération" pour avoir son avis?

Invité


Invité
Un article de G.M Worlee (désolé, je suis "relancé" sur cette thématique):
The Eben Alexander NDE
http://neardth.com/eben-alexander-nde.php
Superbe, mais "hélas" en Anglais
Petit Bonus : http://www.larevuedelaudela.com/nos-collaborateurs/dr-jean-jacques-charbonier.htm

Invité


Invité
Pour info, relai et partage.

Je pense qu'il faut lire "la page Facebook public - Groupe Zetetique -" mais bon, je peux me tromper.

Je recopie ici un message qui a été posté sur le mur Facebook de l'OZ par Eric Kennedy:

Avis officiel! Un défi nous est lancé! J'ai rencontré lundi, dans le cadre de mon travail et du sien, le docteur Jean-Jacques Charbonier. Il exerce son métier d'anesthésiste à la clinique du Languedoc (Toulouse), je n'écrirais pas ceci sans son accord. Je colle ci-dessous le wiki pour ceux qui ne connaîtraient pas encore le promoteur de la vie après la mort, des EMI (NDE). Je précise que Jean-Jacques est une connaissance de plus de quinze ans. Donc conversation de couloir d'hosto. Je lui fais part de mes accointances en zététique. Il me dit: "ah ceux là, je démonte tous leurs arguments quand tu veux!" Une petite lumière s'allume dans ma tête. Je réplique:" serais-tu prêt à un débat public, filmé avec mise en ligne, avec un représentant de la zêt?" Réponse: "où et quand tu veux, sans hésitation!" C'est pas une blague les Zamis, l'opportunité est bien réelle. Si nous relevons le défi, je m'engage à organiser l'événement. Un peu d'action que diable! Alors, qui s'y colle?
Ce sujet est donc ici : https://www.facebook.com/groups/5721538185/

Invité


Invité
Un texte et une expérience (de 1968) arguant avoir validé la perception du contenu d'une enveloppe cachée lors d'une sortie hors du corps (OBE) et ce selon un protocole rigoureux et contrôle -sic- :

http://apeaceful-warrior.blogspot.fr/2014/01/out-of-body-experiences-validated-by.html

Mon commentaire sur un autre média social :
Extrait pour juger du sérieux -sic- de la procédure et du protocole (c'est l'expérimentateur qui "parle") :
I went into my office down the hall, opened a table of random numbers at random, threw a coin onto the table as a means of random entry into the page, and copied off the first five digits immediately above where the coin landed. [...] I then slipped it into an opaque folder, entered the subject's room, and slipped the piece of paper onto the shelf without at any time exposing it to the subject.
[...] My conversation with Miss Z after I had prepared the target was, of course, minimal and could not have given her any clue as to the target number.
In future experiments, however, it would be preferable for a second experimenter, who had had no contact at all with the subject, to prepare the targets
(En effet !!!)
Source : http://www.near-death.com/tart.html#six
 No

nablator


Administration
Administration
Gilles F. a écrit:enveloppe cachée
Même pas : un dossier pas fermé, pas caché, pas inaccessible.

http://nabbed.unblog.fr/

Invité


Invité
Vi. Pareil, pour rebondir sur cela quand tu lis la procédure de "monitoring" de Miss Z, on s'aperçoit que pas grand chose a été mis en oeuvre pour vérifier et s'assurer qu'elle restait dans le lit (alors qu'elle est prévenue qu'il y a une cible et où).
J'aime beaucoup ce passage concernant l'EEG (qui semble-t-il sert à la monitorer et s'assurer qu'elle reste dans le lit + la longueur des câbles) la nuit où elle aurait lu -sic- la cible lors d'une sortie hors du corps :
The EEG was technically rather poor on this night, being obscured with a great deal of sixty cycle artifact and requiring rather heavy high frequency filtering to make it clear, so the EEG findings should be taken with the realization that they are subject to more error than usual.

nablator


Administration
Administration
Gilles F. a écrit:
a great deal of sixty cycle artifact
Tiens c'est justement ce qui aurait été détecté si elle s'était déconnectée :
This arrangement allowed her enough slack wire so that she could turn over in bed and otherwise be comfortable, but did not allow her to sit up more than two feet without disconnecting the wires from the box, an event which would show up on the recording equipment as a tremendous amount of sixty cycle artifact. Thus her movements were well controlled.
Un hasard, aucun rapport, sûrement...
Rolling Eyes

Occasionally I dozed during the night
Une surveillance efficace...
Mad



Dernière édition par nablator le 13.02.14 20:16, édité 2 fois

http://nabbed.unblog.fr/

Invité


Invité
Ou dit autrement : la faible et très pauvre mesure ou précaution méthodologique afin de s'assurer que le sujet ne quittait pas le lit (sixty cycle artifact) est justement ce qui s'est produit cette nuit-là (being obscured with a great deal of sixty cycle artifact).
 Shocked
PS:
Occasionally I dozed during the night
Oui, très bonne méthodo afin de surveiller...  :crackpipe: 

nablator


Administration
Administration
She might have concealed mirrors and reaching rods in her pajamas
Ou se mettre debout sur le lit, tout simplement, pour prendre le papier ?

She might have seen the number reflected in the surface of the case of the clock which was mounted on the wall above it.
Donc le nombre n'était pas dans un dossier. Le dossier n'a servi qu'à ramener le papier (pourquoi en parler alors?) Le papier était posé à plat, nombre visible au dessus.

http://nabbed.unblog.fr/

Invité


Invité
Sur sa page FB, le Dr Charbonnier fait comme si son "défi" n'avait pas été relevé...  Shocked 
Voici le message (mais lire les autres où il fait comme si son défi quant à un débat n'avait pas été relevé)) que j'ai laissé sur sa page :
Gilles Fernandez:
Charbonnier a écrit:Moi je ne demande que ça ; mais je n'ai aucune nouvelle pour l'organisation de ce fameux débat fantôme ; paranormal non ?.
Bonsoir Dr Charbonnier. Vous vous fichez du monde ou quoi, Dr charbonnier ? Vous avez lancé "un défi" en tant que "survivaliste" et vous faites semblant qu'il n'aurait pas été relevé ou que personne ne vous aurait contacté depuis ? Sérieusement ? Continuez à duper ainsi sur votre page facebook. Pendant ce temps, les neurosciences avancent, notamment avec les travaux de Steven Laureys. Moi, je crois surtout que vous refusez d'en débattre avec des "neuroscientists", c'est trop difficile comme exercice pour vous et vous risquez de vous trouver fort dépourvu... http://www.ulg.ac.be/cms/c_716080/en/near-death-experiences
Gilles Fernandez, PhD en Psychologie Cognitive.
Wait and See...

oncle dom


Gilles F. a écrit:Wait and See...
Charbonnier est maitre chez lui  

http://oncle-dom.fr/index.htm

Invité


Invité
Bonjour,

Je rappelle que la conférence de Vanessa Charland-Verville aura lieu la semaine prochaine (à Bruxelles donc). Bonne occasion de se rencontrer, en plus de l'écoute... Je serai à Bruxelles du vendredi au dimanche fin d'après-midi...

Expériences de mort imminente: survol de près de 40 ans de recherche et considérations actuelles:
http://brussels.skepticsinthepub.org/Event.aspx/1751/Expriences-de-mort-imminente-survol-de-prs-de-40-ans-de-recherche-et-considrations-actuelles

Invité


Invité
Bonsoir,

De retour de Belgique, et de la conférence de Vanessa Charland-Verville, neuropsychologue et aspirante au FNRS, qui étudie les expériences de mort imminente au Coma Science Group (ULG) c'est à dire au sein de l'équipe de Steven Laureys (voir vidéos plus haut).

Excellent moment, cela nous change de ce que l'on lit généralement des "survivalistes" majoritaires dans ce champ.

Je n'ai pas appris grand chose de nouveau, mais j'ai apprécié que l'intervenante insiste sur le fait que malgré ce qu'en dit la littérature "survivaliste", on ne peut PAS corréler temporellement les épisodes de NDE/EMI au moment critique d'une intervention chirurgicale (quand il y a eu moment critique) et quand on le peut (par exemple cas Pamela Reynolds), les épisodes ne s'inscrivent pas dans la temporalité du moment "critique" où le cerveau serait "inactif", mais avant ou après ce moment critique.

Chose intéressante et "nouvelle" pour moi (quoi que je m'attendais à un tel résultat), une étude de leur équipe vient d'être acceptée dans un journal scientifique (donc "sous presse" comme on dit).

Cette étude dichotomise trois groupes de sujets/expérienceurs qui rapportent des épisodes NDE/EMI (Tunnel, sortie hors du corps, revue de vie, rencontres "d'esprits", etc; :
un groupe "coma", un groupe "trauma" et surtout un groupe "autres" constitué de sujets "méditation, rêves, psychonautes, etc" (de mémoire, cela a été abordé très rapidement).

L'étude montre qu'il n'y a PAS de différence significative entre les trois groupes.

En ce sens, il serait bon de ne plus nommer ce genre d'expériences, "expérience de mort imminente", puisque des personnes qui n'ont JAMAIS été en danger de mort, peuvent vivre ce genre d'expérience et épisodes, validant donc l'approche selon laquelle ces épisodes/expériences seraient un produit du cerveau...

Sebastien


Modération
Modération
Merci Gilles pour ce compte-rendu.  diablotin content 


_________________
Tout se passe comme si l'HSP/TRC était vraie, ou que l'HET était rare.

Katalamiko


Bonjour,
Désolé d´arriver comme un cheveu sur la soupe dans cette conversation (après 20 pages de conversations, mes questions ont peut être déjà été posé mais je manque de motivation pour relire tout le sujet....)
Personnellement, j´ai mal à accrocher cette idée de vision en EMI, encore plus sur un forum traitant du phénomène OVNI et mettant de coté les témoignages car connaissant le cerveau humain, sa faible fiabilité et sa tendance à l´extrapolation.

Plusieurs questions, les musulmans ont ils des EMI, arrivent ils dans un lieu avec 40 vierges?
Ou alors les EMI sont indépendantes de la culture que tout un chacun possède?

La majorité des EMI (si j´ai bien compris) ce produise alors que le coeur esr arrêté, par concéquent le cerveau n´est plus irrigué pendant quelques instants (jusqu´à la reprise des battements). Ce phénomène n´est il pas enclain aux halucinations? Ces dernières ne sont elles pas influencées par ce que l´on pense savoir de la mort (religion, film, culture commune)?

Blague à part, le résultat des élections de ce soir peut il être concidérer comme une EMI par rapport à ce qui va nous arriver en 2017?

Invité


Invité
La conférence sera podcastée prochainement + les slides du power-point
 diablotin content 

Pour "répondre" très rapidement à Katalamito :

Bonsoir,
Pour faire très court, certains aspects de ce genre d'expérience seraient "universels", et certains autres "dépendants de la culture".
Ce n'est guère étonnant àmha s'il s'agit d'un produit du cerveau : nous partageons, somme toute, les mêmes substrats neuronaux (ceci expliquerait ainsi le caractère "universel" de certains aspects des NDE/EMI) mais en parallèle, chaque expérienceur vivrait et verbaliserait/interpréterait ces épisodes en fonction de ses propres représentations mentales et culturelles (ceci expliquerait les différences inter-individuelles ou inter-culturelles).
Pour exemple de ce caractère à la fois "universel" et dépendant de la culture, il y aurait "l'épisode du tunnel", expliquait la conférencière (comme une partie de la littérature) : une des hypothèses pour cet épisode serait que lors d'une privation d'oxygène, les aires corticales "les plus fragiles" seraient touchées en premier, et les aires visuelles (lobe occipital = le centre visuel pour la perception directe, tant que pour l'imagerie mentale) seraient de celles-ci.
De là, comme il y a moins de cellules nerveuses allouées à la vision (en imagerie mentale ici) périphérique et plus de cellules allouées à la vision "fovéale" càd au centre (à l'instar de la vision perceptive directe), les premières "s'éteindraient" en premier, suivies des secondes, donnant une impression de "tunnel". Mais, durant cet épisode, les cellules en question, notamment au centre, s'extra-activeraient envoyant des "flashes", donc forte lumière blanche. La conférencière rappelait que les récits de NDE "occidentaux" parlent de "tunnel", alors que pour les récits orientaux, plutôt de "rivières", ou encore de "porte" (culture musulmane), les mélanésiens parlent de "cavernes", etc. Cet exemple illustrerait le caractère à la fois universel mais également interindividuel/culturel.
Non-exhaustif :
http://www.pacifica.edu/gems/grothmarnat/CrossCulturalNDE.pdf
http://tps.sagepub.com/content/45/1/121.abstract
http://infidels.org/library/modern/keith_augustine/HNDEs.html#differences

freefighter


Bonsoir,
J'aurais des questions à poser, en fait je n'ai pas tout lu de ce fil, et je m'en excuse d'avance, les NDE ou plutot les NADE (near alive and dead experience) j'en ai entendus parler dans des documentaires, je n'ai pas d'avis tranché et puis je ne m'y penche pas car un de ces quatre, (le plus tard possible, inch allah !) j'aurais la réponse, enfin peut être car si les NDE sont un mécanisme cérébrale avant le "néant", une fois dans le néant, je ne pourrais pas comprendre la réponse....Pouwwa j'suis trop intelligent !!

bon allez sérieux, en fait il paraîtrait que nous n'utilisons que 10% de nos capacités cérébrales, est ce que ce phénomène de décorporation, de sentiment de savoir absolue et tout les schèmes de ce phénomène ne serait pas logé ou explicable par les 90% restant ?

Une autre question aussi qui n'a rien à voir, ou si, peut être, j'ai vus un docu sur des enfants qui très jeunes affirmaient avoir vécu une vie avant et s'en souvenir parfaitement, si bien que les parents enquêtant et aidés par des spécialistes retrouvaient les lieux, les histoires et les photos de la vie d'avant de ces enfants, ce docu était assez sérieux il me semble, (mais bon sérieux maintenant cela ne veut plus dire grand chose malheureusement), quel crédit est apporté à ce genre d'histoires par les scientifiques, est ce que les spécialistes des NADE se penchent aussi sur ce phénomène ?

Désolé peut le sujet à t il déjà était abordé, a ce moment là, serait il possible de me filer le numéro du message sur ce fil !

Cordialement et bon résultat d’élections !

Invité


Invité
J'oubliais.
Vanessa Charland a relaté lors de sa conférence le cas d'un patient étant venu vers l'équipe "Coma Science Group" et affirmant "mon cerveau est mort !" (ou quelque chose comme cela). Il s'agit du syndrome de Cotard :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Syndrome_de_Cotard
Pour la première fois dans l'histoire des neurosciences, un patient souffrant de ce syndrome/pathologie a été placé sous l'arsenal de l'imagerie fonctionnelle et notamment PET-Scan par l'équipe Belge...
Et bien, contre toute attente et à la grande surprise de Steven Laureys, l'imagerie fonctionnelle de son cerveau a (dé)montré une "activité neuronale" proche de celle des personnes "comateuses", 50 à 40% d'activité du cerveau seulement... C'est à dire que les circuit et zones allouées à la conscience étaient normalement actives, mais pas les autres (anormalement actives)...
Le patient a été placé sous médicaments et recouvrerait petit à petit, quoi que l'intervenante n'a pas de nouvelles à savoir si un nouvel examen sous imagerie fonctionnelle a été mené (le "sujet" étant en Grande-Bretagne désormais si mes souvenirs sont bons).

Quand je faisais mes études, mes Professeurs de Psychologie Cognitive me disaient souvent "l'avenir appartient aux neurosciences" !  diablotin content 

oncle dom


freefighter a écrit:bon allez sérieux, en fait il paraîtrait que nous n'utilisons que 10% de nos capacités cérébrales, est ce que ce phénomène de décorporation, de sentiment de savoir absolue et tout les schèmes de ce phénomène ne serait pas logé ou explicable par les 90% restant ?
Ben non, parce que c'est une légende, largement colportée dans les années 60.
Tu n'as que l'embarras du choix entre toutes les pages web qui la réfutent

http://oncle-dom.fr/index.htm

Invité


Invité
Bonsoir Free,

Nous utilisons "10% des capacités de notre cerveau" est un mythe. Quelques contre-arguments/preuves :
- On sait "cartographier" le cerveau : jamais les neuropsychologues (càd la Science) n'ont montré des zones "inactives" (pour un cerveau sain et normal, j'entends, bien sûr, càd hors lésion/pathologie).
- Pourquoi si nous utilisons que 10 %, souffririons-nous de lésions cérébrales ? Dès qu'il y a lésion cérébrale et quelle que soit la zone touchée, le fonctionnement cognitif est détérioré.
- On sait enregistrer désormais l'activité d'un seul neurone par micro-électrode : jamais cette technique n'a montré UN SEUL neurone inactif.
- Le cerveau consomme une énorme quantité d'énergie (20 à 25 %) et pourtant, eu égard aux autres organes, par exemple en poids, il est négligeable (2 à 3 %). Si 90% de cet organe était inutile, pourquoi tant d'énergie allouée à son fonctionnement par l'évolution ? Ces 90 % aurait été éliminé par la sélection naturelle...
- Quand on passe le cerveau sous l'arsenal de l'imagerie fonctionnelle ou pet-scan, tout le cerveau est utilisé càd actif...
Etc.

Invité


Invité
freefighter a écrit:
Une autre question aussi qui n'a rien à voir, ou si, peut être, j'ai vus un docu sur des enfants qui très jeunes affirmaient avoir vécu une vie avant et s'en souvenir parfaitement, si bien que les parents enquêtant et aidés par des spécialistes retrouvaient les lieux, les histoires et les photos de la vie d'avant de ces enfants, ce docu était assez sérieux il me semble, (mais bon sérieux maintenant cela ne veut plus dire grand chose malheureusement), quel crédit est apporté à ce genre d'histoires par les scientifiques, est ce que les spécialistes des NADE se penchent aussi sur ce phénomène ?
Désolé peut le sujet à t il déjà était abordé, a ce moment là, serait il possible de me filer le numéro du message sur ce fil !

Pour cette autre question et toujours à mon humble avis, j'ai pris le temps de la réflexion pour y répondre. Et bien, c'est toujours l'éternelle question ou contre-argument-s) "sceptique(s)" :
On présente souvent les jeunes enfants comme trop jeunes pour être affectés socio-culturellement et par ces/ses/de telles variables. Hum...
On sait que dès que l'enfant accède au langage, il apprend/retient/intériorise des représentations mentales véhiculées par les parents, la télévision, etc. (bref, par "sa culture ambiante").
C'est encore une "idée reçue" que d'envoyer comme argument "les jeunes enfants ne peuvent avoir été influencés".

Quel degré de confiance à accorder à la non-influence (et rejeter l'influence, co-influence des parents et des intervieweurs - autorité pour eux (les parents/intervieweurs) pouvant les diriger vers les réponses souhaitées + propre grille de lecture de ces chercheurs + facteurs de co-influence autres - dans la procédure de recueil de ces témoignages (et la "pseudo"-validation ultérieure) ?

Est-elle vraiment standardisée ou bien "journalistique" cette procédure et méthodologie de recueil de témoignage, et sa validation ultérieure ?

Bref, faudrait voir au cas par cas et éliminer ou non ce genre de variables sociopsychologiques...

PS: il faut "savoir" aussi que ce genre de littérature ne retiendra que les cas "positifs", et ne fait jamais ou si peu état des cas "négatifs". Là aussi, une analyse "statistique" non biaisée s'impose/rait àmha...

freefighter


merci pour vos réponses !

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 16 sur 18]

Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 15, 16, 17, 18  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum