UFO SCEPTICISME
Avertissement : UFO SCEPTICISME est un forum indépendant de toute association, groupe, structure, traitant du phénomène ovni.

Son administration se démarque et condamne fermement les activités prosélytes de partisans d'hypothèses exotiques non testables, non vérifiables à propos des PAN.

Avant l'inscription, merci de lire le règlement de l'hébergeur et le règlement particulier du forum. Pour cela, voir la rubrique "A lire avant de s'inscrire ou de poster".

Aucune inscription n'est plus acceptée sans l'adresse mail du fournisseur d'accès internet. Les adresses mail restent totalement confidentielles.

Pour que l'inscription soit pérenne, le nouvel inscrit doit poster au moins un message dans les 8 jours après la validation de celle-ci.

Le forum UFO SCEPTICISME privilégie la participation par rapport au nombre d'inscrits.

UFO SCEPTICISME

UFOLOGIE ET SCEPTICISME


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

UFO SCEPTICISME  » PHOTOS ET VIDEOS D'OVNI » Les photographies du Lac Chauvet

Les photographies du Lac Chauvet

Aller à la page : Précédent  1 ... 15 ... 25, 26, 27

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 27 sur 27]

marcassite

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
Ok.=>> Normalement puisque c'est la partie droite (ligne jaune) qui est visible, ne devrait on pas aussi voir la pente flèchée en rouge (illustration post 648) sur LC6 à droite du buisson central?

Eulbrother

avatar
marcassite a écrit:Ok.=>> Normalement puisque c'est la partie droite (ligne jaune) qui est visible, ne devrait on pas aussi voir la pente flèchée en rouge (illustration post 648) sur LC6 à droite du buisson central?

Le "buisson" la cache, comme l'indique votre retouche des contrastes et ma 3d. Je me demande si ce buisson ne serait pas cet arbre en réalité ou celui juste à gauche, en revanche, je ne localise pas l'arbre distant sur la photo, il pourrait aussi bien être au centre comme dans le coin à droite de l'image (recadré).



A propos... un arbre laisse t-il une trace sous terre, comme des restes de racines ? Lors d'une visite sur place, il y t-il une technique pour localiser cet éventuel vestige ?

Soeur Pétard

avatar
Frère Elevenaugust, la position de la caméra LC6, déterminée dans le rapport IPACO, est-elle immuable ?
Est-il possible de la décaler de 1 ou 2m sur la droite en gardant la distance aux arbres du premier plan ?

Dossiers de S.O

avatar
Administration
Administration
Eulbrother
A propos... un arbre laisse t-il une trace sous terre, comme des restes de racines ? Lors d'une visite sur place, il y t-il une technique pour localiser cet éventuel vestige ?

Oui parfois. Nous vérifierons lors de notre prochain passage in situ. Smile

http://ufo-scepticisme.forumactif.com

elevenaugust

avatar
Modération
Modération
Eulbrother a écrit:Je me demande si ce buisson ne serait pas cet arbre en réalité ou celui juste à gauche, en revanche, je ne localise pas l'arbre distant sur la photo, il pourrait aussi bien être au centre comme dans le coin à droite de l'image (recadré).
L'arbre distant/isolé se trouve un peu plus bas à droite. Il n'est pas visible car la caméra Pathé en suivant le ballon monte et passe donc probablement au-dessus de cet arbre.

Soeur Pétard a écrit:Frère Elevenaugust, la position de la caméra LC6, déterminée dans le rapport IPACO, est-elle immuable ?
Est-il possible de la décaler de 1 ou 2m sur la droite en gardant la distance aux arbres du premier plan ?
Tout à fait, cela fait partie de la marge à prendre en compte, du moment que la distance aux arbres ainsi que les écarts angulaires arbres/OVNI sont respectés.

Cela a sans doute une influence sur la visibilité du Puy de la Vaisse en arrière-plan.


_________________
IPACO

elevenaugust

avatar
Modération
Modération
elevenaugust a écrit:Une première réponse m'a été faite me précisant qu'ils ne diffusaient plus les photographies de Mr Frégnale.

Au moins nous sommes certains que c'est bien cette agence à laquelle Frégnale avait confié copie des 4 photos.

J'ai demandé davantage de précisions à mon interlocutrice, à suivre...

Bon j'ai eu une réponse très aimable de l'agence m'informant qu'ils n'avaient plus aucune information au sujet de Mr Frégnale et de ses photographies.

Ils savent juste qu'effectivement les photographies se trouvaient chez eux, mais que leur diffusion a été stoppée sans me donner de date ni de raison... Dommage!


_________________
IPACO

elevenaugust

avatar
Modération
Modération
A verser au dossier concernant un des points d'achoppement sur le calcul de la distance de l'objet: le calcul du cercle de confusion.

Delmon:



Le site du lien donné par Delmon concernant la méthode de calcul tenant compte du facteur d'agrandissement est visible sur Wayback Machine.


_________________
IPACO

nablator

avatar
Administration
Administration
elevenaugust a écrit:A verser au dossier concernant un des points d'achoppement sur le calcul de la distance de l'objet: le calcul du cercle de confusion.
Le cercle de confusion a une définition très simple en optique géométrique qui n'a rien à voir ni avec le grain de la pellicule ni avec l'agrandissement. C'est parce que d'autres facteurs que la mise au point ne permettent généralement pas de dépasser une résolution de d/1730 ou autre formule pifométrique que la mise au point est considérée comme suffisamment bonne quand le cercle de confusion a un diamètre inférieur à cette valeur.

http://nabbed.unblog.fr/

elevenaugust

avatar
Modération
Modération
nablator a écrit:Le cercle de confusion a une définition très simple en optique géométrique qui n'a rien à voir ni avec le grain de la pellicule ni avec l'agrandissement. C'est parce que d'autres facteurs que la mise au point ne permettent généralement pas de dépasser une résolution de d/1730 ou autre formule pifométrique que la mise au point est considérée comme suffisamment bonne quand le cercle de confusion a un diamètre inférieur à cette valeur.
Je suis bien d'accord et nous en avions déjà discuté.

Cependant, la définition très simple dont tu parles n'a pas été utilisée par Guérin et je me demande encore comment il a pu obtenir (bon d'accord c'est Delmon qui le dit et pas Guérin lui-même qui reste flou sur son "calcul élémentaire de profondeur de champ") une valeur de +/- 60m de distance pour l'objet s'il n'a pas utilisé la formule telle que décrite par Delmon (qui tient compte donc du grain de la pellicule et du facteur d''agrandissement).

Si nous faisons abstraction du wishful thinking et de la volonté de croire de Guérin (subjectifs), comment expliquer objectivement ce résultat?

J'ai cherché longtemps un peu partout ce qui se disait sur les estimations du CdC pour l'argentique (mais aussi pour le numérique). Le site le plus complet et le plus clair (à mon avis) en ce qui concerne le CdC est celui-ci.

Extrait:

Historiquement en argentique, la valeur du cercle de confusion était choisie en fonction du format du film utilisé ( 24x36mm, moyen format, plan-film ), ou de la taille des tirages prévus ( rapport d'agrandissement ). En effet, un négatif agrandi 5 fois n'a pas besoin du même niveau de netteté qu'un négatif agrandi 20 fois. Plus le format de film était petit et plus la valeur du cercle de confusion devait donc être petite. En 24x36mm argentique par exemple la taille du cercle de confusion était définie à 0.030mm ( 30µm ) chez les opticiens japonais mais chez Leica les tables de profondeur de champ étaient calculées avec une valeur plus restrictive ( soit 25µm ). Notez bien que la variation de cette valeur ne change pas la profondeur de champ réelle sur les prise de vues mais permet de calculer des tables de profondeur de champ en rapport avec la réalité.

De nos jours en numérique, le problème est différent: la taille du capteur n'est plus en relation directe avec sa définition, il existe des capteurs APS-C de 24  millions de pixels et des capteurs 24x36 de 12 millions de pixels, il n'est donc plus possible de définir une valeur du cercle de confusion basée simplement sur la taille du capteur.  De plus lors de la prise de vue il est rarissime de pouvoir déterminer dans quel format les images seront tirées.

L'avantage en numérique c'est que l'on connaît généralement la taille des photosites qui composent le capteur et c'est sur cette base que j'ai essayé de déterminer une valeur concrète du cercle de confusion qui permettrait de calculer des tables de profondeur de champ en rapport avec la réalité.
J'en retire (mais la plupart des spécialistes de l'argentique le disent aussi), qu'il est commun de retenir la valeur de 30µm pour le CdC en argentique.

J'ai souligné le "ou" de la première phrase, car il confirme bien ce que tu dis, au contraire des affirmations de Delmon. La valeur du CdC en argentique était choisie historiquement soit en fonction du film (30µm pour le 24x36) soit en fonction de la taille des tirages prévus et non pas en fonction des deux!

Nous devrions donc prendre une fois pour toute un CdC pour les photos de Chauvet de 30µm.

En aparté, le site nous apprend que pour le numérique (c'est très intéressant!) la valeur du CdC est égale à 1,5 fois la taille d'un photosite.

Le calculateur de PdF de Mr Chauveau (voir ici), est excellent car il permet de moduler justement la valeur du CdC selon que nous avons de l'argentique (0.03mm), du numérique (1,5 photosite) ou encore de l'imposer.

Appliqué à Chauvet pour un CdC de 0.03mm et une ouverture de F/5.6 ou F/8, cela nous donne pour une mise au point à l'infini...





... Soit une zone de netteté débutant entre 8.43m et 12m (et encore moins si la mise au point n'a pas été faite à l'infini, comme nous le soupçonnons).

A ces distances, l'objet petit (de l'ordre de 12 à 22 cm) est bel et bien possible...


_________________
IPACO

nablator

avatar
Administration
Administration
elevenaugust a écrit:Si nous faisons abstraction du wishful thinking et de la volonté de croire de Guérin (subjectifs), comment expliquer objectivement ce résultat?
Je soupçonne que Pierre Guérin n'a pas vraiment mesuré le flou de manière objective, il a été victime d'une illusion de netteté accentuée par le grain (effet que j'ai simulé, c'est étonnant). Il a aussi choisi une distance de mise au point s à l'infini sans bonne raison : une profondeur de champ qui va jusqu'à l'infini peut aussi bien être obtenue avec s = H, dans ce cas la distance minimale est H/2. Le calcul de la distance hyperfocale H = f²/(N*c) pour les valeurs indiquées par Guérin : c = 10 microns, f = 45 mm, N = 5,6 donne H = 36 m, c'est la distance minimale pour avoir un cercle de confusion inférieur à 10 microns, avec une mise au point à l'infini, pas "une soixantaine de mètres" comme l'affirmait Guérin... Pourquoi ? Difficile de deviner. Le calcul "élémentaire" ne peut être que celui-là.

Pour c = 20 µm (possible si optique et pellicule exceptionnelles ?) et s = H = 18 m on n'a plus que 9 m de distance minimale, et c'est seulement pour la photo où les nuages sont, selon Pierre Guérin, parfaitement nets (c'est discutable, mais on n'a pas d'éléments pour décider).

http://nabbed.unblog.fr/

elevenaugust

avatar
Modération
Modération
Quelques nouvelles infos sur le cas, suite à ma visite à la BNF en juin dernier, et en particulier cet extrait du Parisien Libéré des 26 et 27 juillet 1952, qui soulève un argument contre la validité de l'hypothèse "soucoupe volante", qui n'a été que peu (voire pas du tout?) discuté jusqu'ici et qui mérite AMA qu'on s'y attarde un peu...



La seule photographie où la ligne du sol est visible est la quatrième. Si c'est bien de celle-là dont parle le "technicien", il ne me semble pas que l'argument "coupe/plan" soit valide, l'objet pouvant très bien garder la même assiette apparente, qu'il soit très loin ou très proche, tout en gardant la ligne du sol visible, pour peu que l'axe de l'observation soit situé le long d'une même ligne droite (objet proche ou éloigné) reliant l'observateur à l'objet... ou alors quelque chose m'échappe.

L'auteur de la controverse parle par ailleurs du "sujet se déplaçant dans les airs presque à la verticale" [de Frégnale] et "d'un angle de l'objectif d'environ 30°". Ok pour les deux premières photos mais les suivantes, pas vraiment... scratch


_________________
IPACO

Dossiers de S.O

avatar
Administration
Administration
Eleven
La seule photographie où la ligne du sol est visible est la quatrième. Si c'est bien de celle-là dont parle le "technicien", il ne me semble pas que l'argument "coupe/plan" soit valide, l'objet pouvant très bien garder la même assiette apparente, qu'il soit très loin ou très proche, tout en gardant la ligne du sol visible, pour peu que l'axe de l'observation soit situé le long d'une même ligne droite (objet proche ou éloigné) reliant l'observateur à l'objet... ou alors quelque chose m'échappe.

Suis d'accord avec toi. L'argument ne tient pas.
Qui est cet expert ?

http://ufo-scepticisme.forumactif.com

oncle dom

avatar
elevenaugust a écrit:Quelques nouvelles infos sur le cas, suite à ma visite à la BNF en juin dernier, et en particulier cet extrait du Parisien Libéré des 26 et 27 juillet 1952, qui soulève un argument contre la validité de l'hypothèse "soucoupe volante", qui n'a été que peu (voire pas du tout?) discuté jusqu'ici et qui mérite AMA qu'on s'y attarde un peu...
OK. Attardons nous un peu.
D'abord, j'ai essayé de restituer l'article en noir et blanc, mais le résultat n'est pas génial.

Ensuite, c'est effectivement une démonstration de savantasse du café du commerce, mais ce n'est pas la première fois qu'on essaye de réfuter une photo de maquette avec des arguments eux même faux. Pour réfuter la photo de Rogers Park, le Chicago Tribune avait fait la même chose en demandant l'avis d'un "photographe expert" qui sortit le même genre de bêtises comme je le montre sur cette page
Dans le cas présent, c'est à se demander si le "technicien dont l'autorité en la matière ne saurait être contestée" a vu les photos et même s'il a été à l'école.
Car quand on voit son dernier argument, on a des doutes.
Et bien évidemment, ce n'est pas le journaliste qui va oser avoir ces doutes.

http://oncle-dom.fr/index.htm

elevenaugust

avatar
Modération
Modération
Dossiers de S.O a écrit:Qui est cet expert ?
L'article ne le dit pas...

oncle dom a écrit:Dans le cas présent, c'est à se demander si le "technicien dont l'autorité en la matière ne saurait être contestée" a vu les photos et même s'il a été à l'école.
Car quand on voit son dernier argument, on a des doutes.
Et bien évidemment, ce n'est pas le journaliste qui va oser avoir ces doutes.
Tout à fait! Mais j'ai vu pire, toujours pour le lac Chauvet et toujours lors de mes recherches à la BNF:



Etant donné que "la plupart de ceux qui ont vu des soucoupes les ont vu filer de l'est à l'ouest", alors celle de Frégnale, qui allait d'ouest en est, n'en était pas une?  Shocked


_________________
IPACO

oncle dom

avatar
elevenaugust a écrit:Tout à fait! Mais j'ai vu pire, toujours pour le lac Chauvet et toujours lors de mes recherches à la BNF:



Etant donné que "la plupart de ceux qui ont vu des soucoupes les ont vu filer de l'est à l'ouest", alors celle de Frégnale, qui allait d'ouest en est, n'en était pas une?  Shocked
Ben non, ça devait être une anti-soucoupe.
La stupidité de certains scientifiques, c'est vraiment génial!  
On se demande sur quelle base ils ont fait cette statistiques des directions...
On se demande aussi s'ils n'ont pas confondu soucoupe filant de l'est vers l'ouest, avec soucoupe disparaissant à l'ouest, comme le font la lune et la planète Vénus. On suppose, bien sûr que ces scientifiques, qui sont géophysiciens, mais pas, astronomes connaissent l'existence de la lune et de Vénus.

Voila qui me rappelle ce qu'un ufologue débutant m'avait dit dans les années 70: Les OVNI n'apparaissent que vers le Nord. J'ai mis des années à comprendre qu'il avait mal compris un article de Michel Monnerie invitant les photographes à orienter tous leur appareil vers le nord lors d'une soirée d'observation.

http://oncle-dom.fr/index.htm

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 27 sur 27]

Aller à la page : Précédent  1 ... 15 ... 25, 26, 27

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum