UFO SCEPTICISME
Avertissement : UFO SCEPTICISME est un forum indépendant de toute association, groupe, structure, traitant du phénomène ovni.

Son administration se démarque et condamne fermement les activités prosélytes de partisans d'hypothèses exotiques non testables, non vérifiables à propos des PAN.

Avant l'inscription, merci de lire le règlement de l'hébergeur et le règlement particulier du forum. Pour cela, voir la rubrique "A lire avant de s'inscrire ou de poster".

Aucune inscription n'est plus acceptée sans l'adresse mail du fournisseur d'accès internet. Les adresses mail restent totalement confidentielles.

Pour que l'inscription soit pérenne, le nouvel inscrit doit poster au moins un message dans les 8 jours après la validation de celle-ci.

Le forum UFO SCEPTICISME privilégie la participation par rapport au nombre d'inscrits.

UFO SCEPTICISME

UFOLOGIE ET SCEPTICISME


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

UFO SCEPTICISME  » Vérification SAROS » Cas 1983 (Double Saros)

Cas 1983 (Double Saros)

Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 Cas 1983 (Double Saros) le 20.09.18 13:42

Bob Rekin

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
L'année 2019 arrive, et avec elle l'opportunité de pouvoir tester une « deuxième » fois (s'ils l'ont déjà été) des cas de méprises avec la Lune datant de 1983, à l'issue d'un deuxième cycle de SAROS (pour rappel : http://ufo-scepticisme.forumactif.com/t3297-le-saros-qu-est-ce ).
Comme pour ce qu'il s'était passé les années précédentes, il y a un détail très intéressant pour ces reconstitutions : la veille de la date normale du double SAROS, la phase lunaire n'est bien entendu pas tout à fait la même (mais globalement, c'est ça), mais la Lune est exactement là où elle était 36 ans et 20 jours plus tôt (même hauteur angulaire, même azimut). Les reconstitutions double SAROS offrent donc deux opportunités à chaque fois pour tester les méprises lunaires : la veille de la date du double SAROS, où la position de la Lune colle parfaitement à la position de la Lune précédente, et celle du double SAROS, où la phase lunaire est bonne, mais la position de notre satellite naturel légèrement décalée.
Pour plus de renseignements sur cette affaire de date, lire ceci : http://ufo-scepticisme.forumactif.com/t3298-cas-1976-double-saros#57927

La liste suivante que j'ai dressé n'est sûrement pas exhaustive, et demande à être complétée. Mais elle présente néanmoins quelques cas auxquels, s'ils vous sont proches géographiquement et si la météo est clémente, je ne peux que vous encourager à participer. Histoire de vérifier si oui ou non l'hypothèse méprise Lune était effectivement la bonne.

Dans la liste qui suit, vous trouverez pour chaque cas :
- Le nom du lieu et le département.
- La localisation du cas
- heure de l'observation en 1983, avec phase lunaire et position de la Lune correspondante
- les données météo d'époque
- les documents sources pour avoir des détails sur ces cas (ma bibliothèque ufologique étant encore pauvre, une aide n'est pas de refus !)
- quelques remarques sur le cas
- la date de reconstitution en J-1 (date à laquelle la position de la Lune est parfaite). Avec phase lunaire et position de la Lune correspondante + la date du double SAROS.
Pour des raisons pratiques, les heures sont données en heure légale française.


_________________
C'est pas de la magie, c'est de la science !
DéPANeur de père en fille, depuis 2009.  8)

"Rien n'est aussi fascinant qu'un mystère qui a pris de l'âge. (...) Encore que je puisse ajouter que rien ne serait plus satisfaisant qu'un mystère définitivement résolu" (Stephen Jay Gould)

2 Re: Cas 1983 (Double Saros) le 20.09.18 13:46

Bob Rekin

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
Nay-Bourdettes (64)
Bourdettes : D936 en direction de Nay, puis à Nay : continuer tout droit jusqu’au pont enjambant le Gave de Pau, tourner à gauche en empruntant le pont, passer par la place Maxime Boyrie (rond-point), prendre le Cours Pasteur (en fait, tourner à gauche au rond-point), continuer tout droit via les avenues Jean Seignères et Charles de Gaulle jusqu’au rond-point marquant la fin de cette avenue, faire demi-tour jusqu’à la place Maxime Boyrie puis prendre le Chemin de la Montjoie jusqu’au cimetière (cf remarques).
29 avril 1983, 23h55. Lune à 2,7° de hauteur, azimut de 123°. Trois jours après la Pleine Lune, lunaison 16,6 jours. 20 minutes après le lever de la Lune.

Données météo : https://www.infoclimat.fr/observations-meteo/archives/29/avril/1983/tarbes-ossun-lourdes/07621.html
Peu nuageux à 20h00, ce qui indique la présence probable de nuages au cours de l’observation.

Sources :
- GEIPAN, cas classé PAN A (méprise Lune) : http://www.cnes-geipan.fr/index.php?id=202&cas=1983-04-00974
- Base OVNI France : http://baseovnifrance.free.fr/listgen.php?typlist=2&page=0&numobs=2711
- Les apparitions d’Ovnis : Les dossiers non classés, Joël Mesnard : https://books.google.fr/books?id=lOkwDAAAQBAJ&pg=PT245&lpg=PT245&dq=OVNI+Nay+Bourdettes+1983&source=bl&ots=tjzOrCcZzY&sig=cJQgXNcCaSzfaGeMjs7VrK3-XVA&hl=fr&sa=X&ved=2ahUKEwjfrozOkKndAhUHAcAKHTPgCc4Q6AEwAXoECAkQAQ#v=onepage&q=OVNI%20Nay%20Bourdettes%201983&f=false
- Sud-Ouest du 3 mai 1983
- L’Eclair des Pyrénées du 4 mai 1983
- Lumières dans la Nuit n°237/238, page 25
- Lumières dans la Nuit n°300, pages 20 à 22

Remarques :
- si la reconstitution peut se faire actuellement sur les territoires de deux communes, Bourdettes et Nay, ces deux dernières n’en formaient qu’une à l’époque des faits : https://fr.wikipedia.org/wiki/Nay-Bourdettes
- le cas fut longtemps classé en PAN D, avant d’être reclassé en PAN A (méprise Lune) par le GEIPAN le 28 novembre 2017.
- le récit qu’en fait Joël Mesnard dans son livre mélange complètement les éléments du témoignage. De plus, l’heure indiquée n’est pas la bonne.
- reconstituer l’itinéraire précis des témoins n’est pas chose facile, car ils sont un peu confus dans leurs témoignages et certains noms ont changé depuis 1983. L’itinéraire commence sur la D936 à Bourdettes, en direction de Nay, au niveau d’une scierie. Jusque là, pas de souci. C’est ensuite que ça se complique : on sait d’après T1 qu’ils ont traversé la ville de Nay, et que c’est devant l’EDF de la ville qu’ils ont revu l’OVNI. Les témoins ont ensuite pris l’avenue de la plaine, où ils ont été poursuivis par l’OVNI, ont fait marche arrière et ont pris la fuite vers la route du lycée de Nay avant de s’arrêter dans Nay. T2, qui conduisait la voiture, est un peu plus précise : après Bourdettes, ils ont roulé jusqu’à la place Maxime Boyrie, ont fait demi-tour ( !), sont allés jusqu’à l’EDF, ont rejoint leur domicile via l’avenue de la plaine, ont fait marche arrière et ont pris la fuite en direction du centre-ville de Nay. Vérifications faites, l’avenue de la plaine n’existe plus, ou tout du moins ne s’appelle plus ainsi, et il n’y a plus de bâtiment EDF à Nay. Il y a bien une zone de transformateurs près de la gare de Coarraze-Nay, sur le territoire communal de Coarraze, mais en comparant avec une photo aérienne d’époque, il s’avère qu’il n’existe pas au moment des faits. En toute logique, le bâtiment EDF est aujourd’hui occupé par une pharmacie, à l’angle des avenues Charles de Gaulle et de la Gare, car une vue Street View montre que l’architecture du bâtiment est typique d’un local industriel des années 1970/1980. De plus, sur une vue aérienne d’époque, c’est le seul bâtiment de la zone à ne pas être un pavillon d’habitation. En partant du principe que l’EDF était bien là, l’avenue de la Plaine doit logiquement s’appeler aujourd’hui avenue Charles de Gaulle ainsi qu’avenue Jean Seignères.
- le domicile des témoins est situé dans le quartier Clarac, près du Gave de Pau. Inutile de donner leur adresse, car ils n’y sont pas allés. Le domicile des parents de T2 est proche, mais là encore, il n’est pas utile de donner l’adresse, puisque la reconstitution peut s’arrêter au moment où la Lune apparait au-dessus des établissements Cancé.
- le moins que l’on puisse dire, c’est que les témoins ont pris leur temps : ils voient l’OVNI vers 23h55 au niveau de la scierie de Bourdettes, puis de nouveau vers 0h15 au niveau de l’EDF. Soit 20 minutes pour faire 3 km ! Certes, ils se sont arrêtés une ou deux fois du côté de la scierie, mais ces arrêts ont l’air assez courts si on s’en tient aux témoignages. Les témoins sont ensuite restés un petit quart d’heure dans le centre-ville de Nay, puisqu’ils voient finalement l’OVNI au-dessus des établissements Cancé vers 0h30. Le père de T2 indique toutefois que les témoins sont arrivés chez lui vers 0h15. Pour la reconstitution, vous avez donc tout votre temps : le trajet consiste à partir à T0 à côté de la scierie de Bourdettes, à se rendre à l’ancienne EDF par l’itinéraire indiqué, puis à revenir au centre-ville de Nay pour faire une pause. Il faut être au plus tôt face aux établissements Cancé à T+20 minutes.
- ce cas est un superbe exemple de ce qu’une simple vision de la Lune, non identifiée par les témoins, peut provoquer comme panique chez eux : on sait ainsi qu’à la vue de l’OVNI au-dessus des établissements Cancé, les témoins ont paniqué et ont décidé d’aller se réfugier chez les parents de T2. Arrivés sur place, T1 a klaxonné plusieurs fois de peur que l’OVNI revienne sur eux ! Les témoins ont également appelé au secours de père de T2 en disant « au secours ouvre vite on nous attaque ! ». Les témoins étaient tellement affolés que quand le père a ouvert, ils ne sont pas rentrés par la porte mais… par la fenêtre du rez-de-chaussée ! Pire encore : ils ont oublié d’éteindre les phares de la voiture (bon ça, ça peut encore aller) mais surtout… ont vraisemblablement oublié leur gamin qui dormait à l’arrière de la voiture ! Détail qui n’apparait pas dans le PV de gendarmerie, mais j’imagine assez bien les témoins ne pas oser avouer aux gendarmes avoir oublié leur fils.
- parmi les effets allégués prêtés à l’OVNI, on peut citer l’impression de temps arrêté (personne dans les rues, pas de voiture, silence oppressant et lumières de la ville éteintes) qu’auraient ressenti les témoins lors de l’observation. Détail à prendre avec beaucoup de précautions : ceci n’apparait que dans le rapport d’enquête de Dominique Béziat, rédigé en juin 1989 et publié dans LDLN n°300. Détail recueilli donc 6 ans après les faits, et qui n’apparait pas dans les témoignages faits en gendarmerie, le lendemain de l’observation. Seule bizarrerie plus ou moins en rapport : dans l’article de Sud-Ouest publié le 3 mai 1983, les témoins disent avoir ressenti une atmosphère d’hostilité, comme si quelque chose voulait les empêcher de rentrer chez eux. Mais il s’agit d’impressions données après-coup, et plusieurs jours après les faits.
Dates de reconstitution envisagées :
- (double SAROS -1 jour) lundi 20 mai 2019, à 23h30. Lune à 2,5° de hauteur angulaire, azimut de 123°. Deux jours après la Pleine Lune, lunaison 15,9 jours.
- (double SAROS) mercredi 22 mai 2019, à 0h30. Lune à 2,7° de hauteur angulaire, azimut de 125°. Trois jours après la Pleine Lune, lunaison 17,0 jours.

Carte :


_________________
C'est pas de la magie, c'est de la science !
DéPANeur de père en fille, depuis 2009.  8)

"Rien n'est aussi fascinant qu'un mystère qui a pris de l'âge. (...) Encore que je puisse ajouter que rien ne serait plus satisfaisant qu'un mystère définitivement résolu" (Stephen Jay Gould)

3 Re: Cas 1983 (Double Saros) le 20.09.18 18:02

oncle dom

avatar
Bob Rekin a écrit:Nay-Bourdettes (64)
...
Remarques :
...
- ce cas est un superbe exemple de ce qu’une simple vision de la Lune, non identifiée par les témoins, peut provoquer comme panique chez eux :
Joli!
Il nous faut faire un petit catalogue des paniques lunaires, comme on avait fait un catalogue des effets des OVNI sur les animaux.
Les deux se recouperaient d'ailleurs.
A propos du cas d'Annoeullin du 3 octobre 1954
Jimmy Guieu écrit:
Notons qu’une fois de plus, à l’instar de l’atterrissage de Quarouble (témoin M. Marius Dewilde) et de Chabeuil (témoin: Mme Lehœuf), là aussi un chien fut « halluciné »!
Alors que Michel Figuet écrit:
EN REALITÉ: Il s'agissait bien de la Lune. Et les aboiements du chien de M. Lecoeuvre, nous direz vous! Et bien, il jappait tout simplement à la Lune.
Qui à raison? Le chien seul le sait!

http://oncle-dom.fr/index.htm

4 Re: Cas 1983 (Double Saros) le 25.09.18 9:17

GMH


Elle est où la liste de cas ? Je ne vois que Nay-Bourdettes.

5 Re: Cas 1983 (Double Saros) le 25.09.18 15:59

Bob Rekin

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
Oui c'est normal, car c'est le seul cas que j'ai pu trouver pour 1983 Razz
La grosse vague d'OVNI des années 1970 - début 1980 est derrière nous, donc les années qui viennent vont être moins riches en reconstitutions Saros. Ceci dit, il y aura des cas intéressants Very Happy


_________________
C'est pas de la magie, c'est de la science !
DéPANeur de père en fille, depuis 2009.  8)

"Rien n'est aussi fascinant qu'un mystère qui a pris de l'âge. (...) Encore que je puisse ajouter que rien ne serait plus satisfaisant qu'un mystère définitivement résolu" (Stephen Jay Gould)

6 Re: Cas 1983 (Double Saros) le 25.09.18 16:51

GMH


OK merci.
C'est donc le mot "liste" qui est abusif (copier-coller je présume).
@+

7 Re: Cas 1983 (Double Saros) le 25.09.18 19:01

Bob Rekin

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
Certes !
Mais la possibilité existe que d'autres cas de méprises lunaires s'étant déroulées en 1983 puissent être trouvés.


_________________
C'est pas de la magie, c'est de la science !
DéPANeur de père en fille, depuis 2009.  8)

"Rien n'est aussi fascinant qu'un mystère qui a pris de l'âge. (...) Encore que je puisse ajouter que rien ne serait plus satisfaisant qu'un mystère définitivement résolu" (Stephen Jay Gould)

Contenu sponsorisé


Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum