UFO SCEPTICISME
Avertissement : UFO SCEPTICISME est un forum indépendant de toute association, groupe, structure, traitant du phénomène ovni.

Son administration se démarque et condamne fermement les activités prosélytes de partisans d'hypothèses exotiques non testables, non vérifiables à propos des PAN.

Avant l'inscription, merci de lire le règlement de l'hébergeur et le règlement particulier du forum. Pour cela, voir la rubrique "A lire avant de s'inscrire ou de poster".

Aucune inscription n'est plus acceptée sans l'adresse mail du fournisseur d'accès internet. Les adresses mail restent totalement confidentielles.

Pour que l'inscription soit pérenne, le nouvel inscrit doit poster au moins un message dans les 8 jours après la validation de celle-ci.

Le forum UFO SCEPTICISME privilégie la participation par rapport au nombre d'inscrits.

UFO SCEPTICISME

UFOLOGIE ET SCEPTICISME


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

UFO SCEPTICISME  » CAS UFOLOGIQUES » Ariel school Zimbabwe 1994

Ariel school Zimbabwe 1994

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 9, 10, 11  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 4 sur 11]

76 Re: Ariel school Zimbabwe 1994 le 05.10.11 21:46

Sebastien

avatar
Modération
Modération
Les soucoupes, enfin pas trop quand même. Il y a clairement l'influence de la SF (dès les premiers dessins), la forme de cigare était héritée de l'observation de la veille (démontrée comme une Rentrée atmosphérique grâce à Bob et toi).

Dommage que le son de la vidéo soit de si piètre qualité. Des détails intéressant semblent y être audibles.

Par exemple le directeur donne 60 témoins pour 250 enfants présents. Un enfant dit que certains enfants on vu un attroupement et que certains y sont allés.

Plus loin dans la vidéo, ils disent qu'ils voudrait bien revoir ça. "But they need to come closer"... Ça serait bien effectivement, car niveau identification, ça laisse à désirer.

Malheureusement, ce qui manque, c'est la totalité des descriptions. On ne sait pas si une polémique au sein des écoliers a jamais existé quand à savoir ce que c'était. Si l'origine extraterrestre de l'évènement n'est pas la conclusion de tous les témoins, mettons 10 enfants sur 70, on aura bien 60 enfants témoins de quelque chose d'extraordinaire, et 10 enfants témoins qui auront identifier la chose. Problème, les caméras ne se tourneront logiquement pas vers ceux-là. Il y a peut-être un biais de sélection médiatique ignoré ici. Un moyen de s'assurer que ce n'est pas le cas serait de contacter ces témoins.

@Nablator, je crois que tu as tenté ça. As-tu pu en savoir plus?


_________________
Tout se passe comme si l'HSP/TRC était vraie, ou que l'HET était rare.

77 Re: Ariel school Zimbabwe 1994 le 05.10.11 22:34

nablator

avatar
Administration
Administration
Sebastien a écrit:la forme de cigare était héritée de l'observation de la veille (démontrée comme une Rentrée atmosphérique grâce à Bob et toi).
Pas sûr du tout. Une soucoupe doit être soucoupoïde. Smile

Dommage que le son de la vidéo soit de si piètre qualité. Des détails intéressant semblent y être audibles.
Je vais faire une transcription de ce que je comprends.

Par exemple le directeur donne 60 témoins pour 250 enfants présents. Un enfant dit que certains enfants on vu un attroupement et que certains y sont allés.
C'est l'un des petits secrets soigneusement cachés par les ufologues. Il y a des précision dans un autre reportage, et dans un témoignage révélateur qui le corrobore : quelques enfants, bravant l'interdiction de sortir de la zone débroussaillée, se sont rapprochés jusqu'à un "log" (rondin). Les autres n'ont vu que des lumières lointaines, ce qui ne les a pas empêché de dessiner des soucoupes et zitis très détaillés. Wink

@Nablator, je crois que tu as tenté ça. As-tu pu en savoir plus?
J'ai essayé sans succès. J'ai trouvé quelques infos sur FaceBook. J'aurais pu essayer de contacter d'autres témoins sur FB mais j'ai pu lire ce qu'ils savaient, en gros. Tant d'années après les faits, ça ne sert à rien de demander des précisions. Je ne m'appelle pas Friedman. J'avais quelques questions à poser et j'ai trouvé les réponses écrites en noir sur blanc, quelqu'un avait déjà interrogé "mon" témoin. D'où ce témoignage particulièrement révélateur.

Je rédige mon analyse pour le prochain dossier de S-O. Du suspense ! Des révélations ! Des zitis-zombis ! Razz

http://nabbed.unblog.fr/

78 Re: Ariel school Zimbabwe 1994 le 05.10.11 22:41

Sebastien

avatar
Modération
Modération
Ah cool! cheers


_________________
Tout se passe comme si l'HSP/TRC était vraie, ou que l'HET était rare.

79 ARIEL 2 le 28.06.12 18:41

NEMROD34

avatar
Modération
Modération
Jetez un oeil ici :
http://ufofu.tumblr.com/post/26057729954/rr3-le-cas-ariel-school


_________________
NEMROD34 S.A.R.L de démolition minutieuse de foutaises.
Siret : 123456789
Capital: 3 millions de brouzoufs
Certifié sans chat (iso 21122012).

80 ARIEL 3 le 28.06.12 22:49

nablator

avatar
Administration
Administration
NEMROD34 a écrit:Jetez un oeil ici :
http://ufofu.tumblr.com/post/26057729954/rr3-le-cas-ariel-school
Chouette 15 minutes du reportage de Randall Nickerson.
Bon, c'est un extrait... le reportage insiste sur le côté émotionnel. "C'était vraiment quelque chose". Puis il y a la visite guidée du site, qu'on pourrait voir s'il n'y avait pas une nouvelle construction. Que du lourd ! Rolling Eyes

http://nabbed.unblog.fr/

81 Re: Ariel school Zimbabwe 1994 le 29.06.12 7:48

NEMROD34

avatar
Modération
Modération
Vois les commentaires aussi.


_________________
NEMROD34 S.A.R.L de démolition minutieuse de foutaises.
Siret : 123456789
Capital: 3 millions de brouzoufs
Certifié sans chat (iso 21122012).

82 Re: Ariel school Zimbabwe 1994 le 29.06.12 10:03

nablator

avatar
Administration
Administration
No comment.

http://nabbed.unblog.fr/

83 Re: Ariel school Zimbabwe 1994 le 29.06.12 12:16

Invité


Invité
Jetez un oeil ici :
http://ufofu.tumblr.com/post/26057729954/rr3-le-cas-ariel-school
Huhu. Arf, toujours ces prises de têtes et de gueules. That's ufology ^^
Je pense (entre autres), Nab, qu'à ton intervention 12, tu as mis le doigt sur tout cela keskifopa faire dans un entretien avec des enfants (ou des adultes !).
Lire aussi (entre autres et par exemple) le pdf suivant à partir de la page 10. Notamment les biais qu'induisent les questions spécifiques, les invitations/consignes à imaginer, le besoin de "satisfaire l'adulte" pour les enfants...
Pour faire court, quand on interroge des enfants, on favorisera le récit spontané, on ne submerge pas de questions (encore moins spécifiques), on ne le force pas à "imaginer"...
Tu as pris la peine, dans ta réponse, de traduire certains passages des entretiens filmés et chacun peut juger de la façon dont John Mack conduit un entretien et du respect, ou non, de certains standards...

Ce qui serait intéressant aussi (voire SURTOUT), c'est de bien connaître et d'examiner ce qui s'est passé au niveau interactionnel (les enfants entre eux, les enfants et le personnel, etc) pendant les deux mois avant la venue de J.M. (Bref, après l'observation). Je veux dire aussi tenir compte des effets bien connus dans la dynamique des groupes restreints.
Car, ce qui apparaît aux yeux des ufologues comme de la cohérence -sic- dans les récits/desseins, pourrait s'expliquer par des processus cognitifs tels qu'il en existe au sein des groupes, quand les membres d'un groupe sont en interaction les uns avec les autres (ceci entraîne des processus de normalisation du récit, par exemple).
Les vidéos que tu as postées en réponse ici illustrent la situation et le problème de la dynamique au sein d'un groupe, que "je" soulève, amenant standardisation/normalisation des récits.
En effet, on constate dans des séquences filmées lors de la visite de C.H. qu'ils sont interrogés ensemble ou en petits groupes, et donc chacun entend les réponses de l'autre !
Combien de fois, ce genre de chose, en groupes, en micro-groupes, etc. s'est-il produit après l'observation ?

Sans parler de l'influence des "adultes" : par exemple, la petite fille interrogée à 8'29" ici : à la question "qu'est-ce que tu penses que c'était ?" (mauvaise question, l'enfant va devoir produire) répond et parle "d'UFO et everybody...", autrement dit, elle produit une réponse en fonction de ce que pensent aussi "everybody" ou "people"...

Bref, Ce type d'activités en groupe favorise des processus de normalisation/standardisation du récit/discours/dessin + favorise les faux-souvenir. En d'autres termes, les enfants s'influencent les uns les autres durant ce type d'activités en groupe, et le récit risque donc de se normaliser/standardiser. On risque aussi d'importer des détails et des informations de l'autre qu'on va répéter (effet de conformité de la mémoire, par exemple. http://en.wikipedia.org/wiki/Memory_conformity )
Si bien que "la cohérence" -sic- constatée a posteriori peut-être trompeuse.

On ne se rend sans doute pas compte de la puissance de ce genre d'interactions au sein des groupes d'enfants, interactions pouvant, entre autres avoir pour effet une "normalisation" du discours, mais aussi favorisant l'implantation de faux-souvenirs.

D'ailleurs, si on regarde attentivement les dessins recueillis assez tôt, comme l'a déjà signalé Nablator plus haut, la cohérence est somme toute très faible.

C'est donc aussi àmha du côté des interactions entre les protagonistes après l'observation, mais encore à propos de la conduite des entretiens, de la méthodologie employée, etc, qu'il est incontournable de se poser des questions, de poser des pistes et des hypothèses de réflexion, les confirmer ou bien les infirmer/réfuter.
Une fois tout ce travail réalisé, on pose la question de la visite extraterrestre. Mais après ! Sinon, on fait de l'ufologie (ou ce que vous voulez), pas très très pragmatique (àmha).

Je laisse le mot de la fin (pour moi) à Elisabeth Loftus (même si c'est à propos de Budd Hopkins) :

ELIZABETH LOFTUS: When I watched Budd Hopkins do the tests with the four year old boy, it was amazing to me, because you could sort of see a UFO abduction memory in the making.
ELIZABETH LOFTUS: It was a step-by-step process where he started with "Do you recognize this? Now let's put it in the good pile or the bad pile," "What is it that this creature did that made you put it in the bad pile?"
ELIZABETH LOFTUS: So, there is a generation of ideas, and a generation of a story, and you could just see it. It's the first few steps down that royal road to the creation of a false memory of being abducted.
ELIZABETH LOFTUS: It seems to me that if you do this to a child, particularly a young child, and that child is living with this belief, and we don't know what the consequences of those beliefs and those memories are going to be for that child, it seems risky. It seems risky.
http://www.pbs.org/wgbh/nova/transcripts/2306tufos.html

++
Gilles



Dernière édition par Gilles F. le 30.06.12 11:24, édité 3 fois

84 Re: Ariel school Zimbabwe 1994 le 29.06.12 16:01

nablator

avatar
Administration
Administration
Gilles F. a écrit:Ce qui serait intéressant aussi (voire SURTOUT), c'est de bien connaître et d'examiner ce qui s'est passé au niveau interactionnel (les enfants entre eux, les enfants et le personnel, etc) pendant les deux mois avant la venue de J.M. (Bref, après l'observation). Je veux dire aussi tenir compte des effets bien connus dans ce que l'on appelle en psychologie sociale, la dynamique des groupes restreints.
La progression est fascinante entre les premiers témoignages et les derniers (à la visite de John Mack, qui a ajouté la touche finale.)

D'abord le tolokoshe, sorte de zombie africain, très vite remplacé par le ziti de la mythologie occidentale dominante (ce n'est pas très clair quand, mais probablement dès le premier jour). Les adultes y sont sûrement pour quelque chose, ainsi que la rentrée atmosphérique.

Puis les premiers témoignages aux professeurs (que l'on n'a pas) et dessins des enfants. Aucun effort n'a été fait pour séparer ceux des quelques jeunes témoins qui se sont quelque peu rapprochés du lieu de l'"atterrissage" et ont pu saisir quelques détails, des autres qui ont seulement vu des lumières lointaines. Ce mélange a favorisé la standardisation soucoupique de l'histoire, les témoins qui n'ont rien vu ont néanmoins relaté ce qu'ils imaginaient dans un bel exercice de "dessine moi un ziti et sa soucoupe volante", comme l'explique Oriana F. dans son mail à l'auteur du blog rr3project.wordpress.com.

Ensuite la manière très orientée de poser les questions de Cynthia Hind et l'attitude d'acceptation passive des professeurs face à l'autorité de l'experte en ovnizitis n'a sûrement pas arrangé les choses, achevant d'imprimer dans les jeunes esprits qu'il n'y a qu'une seule possibilité, un atterrissage de zitis. Je n'ai pas insisté sur ces premières influences, pourtant essentielles car c'est à ce moment là que l'HET s'est imposée comme la seule possibilité à envisager.

On parle d'entretien cognitif mais là on a l'exemple de ce qui peut se faire de pire dans la manière d'interroger les témoins jeunes et influençables. Cynthia Hind avait l'habitude d'interroger les témoins en suggérant les réponses qu'elle veut entendre. Par exemple dans The Mammoth Book of UFOs de Lynn Picknett, on trouve p. 330 de l'édition Robinson (livre de poche) un commentaire de l'auteur à propos d'un autre cas d'esprits africains ou d'humanoïdes de l'espace selon l'interprétation des témoins ou de l'ufologue :

(It must be said that Cynthia Hind's questions about spacemen seem very much as if she were trying to lead the witness in the direction of a personnally favoured hypothesis rather than simply report his story.)
C'est à dire :
(Il faut dire que les questions de Cynthia Hind à propos des hommes de l'espace ressemblent beaucoup à une tentative de diriger le témoin dans le sens d'une hypothèse qu'elle préfère personnellement plutôt que de simplement rapporter son histoire.)
Après je ne sais pas toutes les raisons des témoignages du second reportage très différents du premier (contact télépathique, message apocalypco-écologique standard). Des témoins encouragés à fabuler + désir de plaire au docteur Mack qui est si gentil certainement, mais il peut y avoir autre chose. Une influence ufologique (reportages, lectures, description du travail de John Mack...) probable, mais aussi l'émulation (moi aussi j'ai tout vu) dans un groupe d'enfant peut jouer un rôle dans la surenchère, pour attirer l'attention ou simplement ne pas se sentir exclu de cet événement marquant. La volonté de passer à la TV (voir commentaire de Shelley Cristofaro sur Facebook à propos de Lizel et un autre témoin qui auraient avoué avoir menti) serait une autre possibilité.

http://nabbed.unblog.fr/

85 Re: Ariel school Zimbabwe 1994 le 16.07.12 21:50

Sebastien

avatar
Modération
Modération
Ce qui est intéressant dans les liens cités plus haut, c'est d'apprendre que ce qui était visible, c'était des éclats (reflets peut-être) dans le taillis au loin. Certains ont tout vu depuis la cour, d'autres, depuis le même endroit, n'auront rien vu (voir les commentaires facebook). Un mois et demi plus tard, il est effectivement fort probable que JM n'ait reçu que des récits harmonisés de ce que les enfants auront interprétés, déduit d'une scène très réduite au loin.

Une bonne nouvelle, c'est en tous cas que des parents et d'autres personnes (journalistes?) ont tourné des heures de vidéos dans les jours qui ont suivi l'observation. J'espère que Randall Nickerson les aura retrouvé et les diffusera. C'est la seule source valable aujourd'hui.


_________________
Tout se passe comme si l'HSP/TRC était vraie, ou que l'HET était rare.

86 le premier contact !! le 06.10.12 16:53

lilith_unique


Fusionné [GFZ]

ovni triangle ovni triangle ovni triangle ovni triangle ovni triangle ovni triangle ovni triangle
ça y est, c'est la fin du monde !

http://www.dailymotion.com/video/x8n90n_ovni-zimbabwe-rr3-16-09-1994_tech#from=embediframe

les pauvres petits enfants !

87 Re: Ariel school Zimbabwe 1994 le 06.10.12 18:48

Superman

avatar
je connais le cas dont vous parlez, mais egalement d'un autre au lien suivant:http://www.internetarchaeology.org/saufor/sorted/20060520_PortShepstone.html


par ailleurs, en Afrique du Sud, il y a un radar SETI qui est devenu un lieu touristique: http://www.southafrica.net/sat/content/en/us/full-article?oid=420001&sn=Detail&pid=117&UFO-Research-Centre--Smithfield

88 Re: Ariel school Zimbabwe 1994 le 22.10.13 12:04

nablator

avatar
Administration
Administration
Un article paru dans Psychology Today en 2003, à propos de John Mack, Richard McNally, Susan Clancy :
Cracking the Harvard X-Files

http://nabbed.unblog.fr/

89 Re: Ariel school Zimbabwe 1994 le 22.10.13 16:51

nablator

avatar
Administration
Administration
Pendant que j'y suis d'autres référence utiles. Smile

L'expérience de Solomon Asch (1958)
http://fr.wikipedia.org/wiki/Exp%C3%A9rience_de_Asch
The group pressure implied by the expressed opinion of other people can lead to modification and distortion effectively making you see almost anything.
http://www.age-of-the-sage.org/psychology/social/asch_conformity.html

Small group scares
Outbreak!: The Encyclopedia of Extraordinary Social Behavior, Hilary Evans, Robert E. Bartholomew
http://books.google.fr/books?id=7aJVq5-ZkuEC&lpg=PA593&ots=Nq10m1_3OK&pg=PA592#v=onepage&q&f=false

Confabulation
http://en.wikipedia.org/wiki/Confabulation

http://nabbed.unblog.fr/

90 Re: Ariel school Zimbabwe 1994 le 06.11.13 16:43

nablator

avatar
Administration
Administration
Pendant ce temps, au Zimbabwe...

http://allafrica.com/stories/201310300376.html
(29 octobre 2013)

Quatre écoles du district de Matobo, Matabeleland Sud, ont été contraintes d'arrêter les cours en raison d'une infestation plutôt mystérieuse de gobelins.

Les autorités locales insistent sur le fait que les élèves des écoles primaires de Lushumbe, Mazhayimbe et Bhazha et du collège de Tokwe ont été terrorisés par des gobelins.

Beaucoup de parents ont cessé d'envoyer leurs enfants à l'école.

Le chef traditionnel local Malachie Masuku a déclaré : "Je lance un appel au gouvernement parce que la situation ne cesse de s'aggraver. Les leçons sont perturbées dans quatre écoles dans ma région, il est devenu impossible pour les élèves d'apprendre car ils sont terrorisés par des gobelins.

"J'ai visité l'une des écoles touchées, le collège de Tokwe la semaine dernière et le directeur m'a dit qu'il y a beaucoup de panique au sein de l'école. Les enfants sont constamment attaqués par des gobelins pendant les cours et quelques uns s'évanouissent.

"Le collège de Tokwe a 10 classes mais une seule classe est affectée. Cela a provoqué une énorme panique dans toute l'école et maintenant les parents hésitent à envoyer leurs enfants à l'école.

"Le directeur a indiqué que les parents des enfants concernés ont dit que leurs enfants ont développé le problème une fois qu'ils sont arrivés à l'école. Ce problème a commencé en août et récemment la situation a empiré."

Dans une interview pour le journal local Chronicle, le chef Masuku a accusé la sorcellerie.

"C'est un signe que les gens pratiquent encore la sorcellerie. Nous espérons que le gouvernement va engager l'Association nationale des guérisseurs traditionnels du Zimbabwe (ZINATHA) pour chasser ces esprits maléfiques qui tourmentent nos enfants", a-t-il dit.

Un directeur d'école de l'une des écoles touchées a dit que le problème avait été signalé au ministre de l'éducation et qu'on les a invité à consulter les chefs traditionnels.

"Toute l'école est touchée. Nous ne pouvons pas continuer à fonctionner dans un tel environnement. Quand les attaques commencent, les élèves se déchaînent , ils commencent à crier et à paniquer et finalement toute l'école se déchaîne", a-t-il dit.

"Quand ce problème a commencé, cela se produisait de temps en temps mais récemment, il se produit sur une base quotidienne. Nous avons consulté les chefs traditionnels comme on nous l'a conseillé et nous espérons que ce problème auquel nous sommes confrontés sera abordé prochainement."

Les croyances en la sorcellerie et aux gobelins persistent dans de nombreuses régions rurales du Zimbabwe, bien que la pratique de la sorcellerie soit une infraction.

Les observations de gobelins sont souvent rapportés dans les médias, bien que les photographies soient — peut-être sans surprise — rares.

Le mois dernier, un homme d'affaires d'Harare a fait les gros titres des journaux après avoir fait appel au vice-président Joyce Mujuru pour l'aider à éliminer les gobelins de sa mine d'or de Shamva.

http://nabbed.unblog.fr/

91 Re: Ariel school Zimbabwe 1994 le 06.11.13 22:56

nablator

avatar
Administration
Administration
Une autre attaque, en 2012 :
http://www.telegraph.co.uk/news/worldnews/africaandindianocean/zimbabwe/9093657/Girls-at-Zimbabwe-school-attacked-by-goblins.html

Note : "gobelin" est une traduction de Tokoloshi ou Zvikwambo selon le dialecte.

"Les nains se sont transformés en babouins"... A-ha... c'est donc le mimétisme. Très forts ces gobelins.

http://nabbed.unblog.fr/

92 Re: Ariel school Zimbabwe 1994 le 08.09.14 19:24

Invité


Invité
C'est dommage que j'ai été viré du forum sérieux de les zovni. Que ne faut-il pas y lire. Heureusement que certains ont des smileys à disposition, cela leur évite quelque argumentation.
Aucun contre-ton, aucun spécialiste de l'entretien avec de jeunes enfants présent, aucun lien pointé si ce n'est qu'une effervescence à l'émission "701".
Voilà encore un cas super solide et béton de l'ufologie...
http://www.forum-ovni-ufologie.com/t5447p75-projet-atterrissage-devant-une-ecole-au-zimbabwe-1994#182905

Well, that's ufology, after all.

Si des personnes "agnostiques" désirent des pistes explicatives quant à ce qui se passe ici et pour ce cas, les biais de Hind ou Mack, la très mauvaise méthodologie d'entretien utilisée, le background avant l'incident, etc, c'est ici, je pense plutôt, que là-bas...

93 Re: Ariel school Zimbabwe 1994 le 08.09.14 20:59

Dossiers de S.O

avatar
Administration
Administration
Stop au HS et référence au forum "Mystères des OVNI".
Merci une dernière fois.
Evil or Very Mad


_________________
http://www.lulu.com/spotlight/PSY18

Pratique : :-)

https://www.youtube.com/watch?v=VqwzBeIEfdE
http://ufo-scepticisme.forumactif.com

94 Re: Ariel school Zimbabwe 1994 le 09.09.14 2:02

PhD Smith

avatar
Modération
Modération
Le reportage à l'origine du fil est supprimé.


_________________
Praedicator veredicus, inquisitor intrepidus, doctor egregius

95 Re: Ariel school Zimbabwe 1994 le 20.02.15 22:17

Katalamiko


Reportage 20 ans après les faits avec les enfants devenus adulte.
http://www.arielphenomenon.com/

Je pense que le cas a bien été debunké par Nablator (gros boulot au passage)
Il est pour moi évident que les enfants ont eu des souvenirs fabriqués et que dans ce reportage on ne va retrouver que les enfants qui ont continué à vivre avec ces souvenirs, pas ceux qui les ont effacé.

De même que l'on avait montré que les dessins montrant des soucoupes, pas les autres

96 Re: Ariel school Zimbabwe 1994 le 11.05.16 20:58

lhommealacigarette

avatar
Tout les enfants ne peuvent pas avoir des souvenirs fabriqués on ne peut pas relier le cas de betty hill et barney Hill avec une 60 ene d'enfants c'est absurde.

Si on revient à la souche les plus jeunes enfants ( 5 - 9 ans ) ont eu peur en croyant que des tokoloshes ( le croque mitaine local ) venaient les chercher les plus âgés ( 9 - 12 ans ) ont assistés à la scène.

Peut être à t'on affaire à une sorte de canular, il faudrait se rendre sur place interroger les témoins de vive voix.

http://www.defense.gouv.fr

97 Re: Ariel school Zimbabwe 1994 le 12.05.16 6:22

Dossiers de S.O

avatar
Administration
Administration
Tout les enfants ne peuvent pas avoir des souvenirs fabriqués

Ah ! Pourquoi ?


_________________
http://www.lulu.com/spotlight/PSY18

Pratique : :-)

https://www.youtube.com/watch?v=VqwzBeIEfdE
http://ufo-scepticisme.forumactif.com

98 Re: Ariel school Zimbabwe 1994 le 12.05.16 7:34

Rosetta

avatar
Administration
Administration
J'ai vu les jours derniers dans les infos de RFO, un reportage sur des enfants  qui refusent actuellement d'aller à un certain endroit de leur établissement scolaire (il me semble de mémoire que c'est le réfectoire de leur établissement - Maroni, mais pas sure) sous prétexte que celui-ci serait hanté par l'esprit d'un jeune garçon. Des jeunes filles scolarisées sont prises de convulsions, hurlent, comme au plus beau temps des possédées de Loudun.
Quelqu'un qui ne croit pas à une contamination psycho sociale possible chez des enfants devrait se pencher sur ce sujet et se demander quels souvenirs ces enfants vont garder de cet épisode pour lequel des parents demandent un exorcisme. Mieux encore, se renseigner au maximum sur le cas et dans 5 ans, demander aux protagonistes ce dont ils se rappellent ... C'est quasi en direct, c'est le moment !

http://www.neoprofs.org/t99306-a-la-reunion-un-college-hante-par-des-esprits

http://www.lessentiel.lu/fr/news/france/story/Un-college-hante-par-de-mysterieux-esprits--18722135

99 Re: Ariel school Zimbabwe 1994 le 12.05.16 9:51

lhommealacigarette

avatar
non ... je vous méprenez pas ce n'est pas que je ne crois pas aux souvenirs fabriqués, ce n'est pas une question d'y croire ou pas c'est médicalement prouvé que les souvenirs fabriqués sont tout à fait possible comme avec le cas betty barney Hill par exemple.

sa m'interpelle juste que ces souvenirs fabriqués ( contamination psycho sociale ) concernent autant d'enfants c'est tout, c'est pour cela que je mentionne un canular potentiel.

C'est sur et certain que les adultes ont "encouragés" les enfants vers une hypothèse "extraterrestre" je suis d'accord avec vous mais en tant que lecteur je lis qu'il s'agit d'une contamination psycho sociale donnez des exemples concrets impliquant un grand nombre d'enfants,  pas une théorie balancée sur un forum pour y trouver une explication potentielle rationnelle, c'est trop facile.

J'entend bien que cette explication est tout fait plausible mais dans une théorie il faut la bétonner pas se contenter de dire. Dans une contamination psycho sociale il y'à toujours une origine, la lune prise par un ovni par des témoins, les lumière projetés d'une discothèque, le soleil à fatima, les hélicoptères pour la vague Belge etc ...

si contamination il y'à il faudra déjà développer en premier sur l'origine à Ariel school, c'est à dire quel est l'élément déclencheur ?

Le cas de la réunion n'est pas comparable il s'agit de possession ou les victimes sont prises de panique, «Elles ne se contrôlent pas, elles ont des raideurs dans les membres, elles crient, hurlent» il n'y à pas d'hallucinations visuelles ou de présence visuelle de ces "esprits". Se sont des crises d'hystéries.



cordialement

http://www.defense.gouv.fr

100 Re: Ariel school Zimbabwe 1994 le 12.05.16 11:34

oncle dom

avatar
lhommealacigarette a écrit:C'est sur et certain que les adultes ont "encouragés" les enfants vers une hypothèse "extraterrestre" je suis d'accord avec vous mais en tant que lecteur je lis qu'il s'agit d'une contamination psycho sociale donnez des exemples concrets impliquant un grand nombre d'enfants,  pas une théorie balancée sur un forum pour y trouver une explication potentielle rationnelle, c'est trop facile.
Encore faudrait il qu'il y eut effectivement "un grand nombre" d'enfants. Comme d'habitude on a prété à la majorité, les sentiments de la minorité "active".

http://oncle-dom.fr/index.htm

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 4 sur 11]

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 9, 10, 11  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum