UFO SCEPTICISME
Avertissement : UFO SCEPTICISME est un forum indépendant de toute association, groupe, structure, traitant du phénomène ovni.

Son administration se démarque et condamne fermement les activités prosélytes de partisans d'hypothèses exotiques non testables, non vérifiables à propos des PAN.

Avant l'inscription, merci de lire le règlement de l'hébergeur et le règlement particulier du forum. Pour cela, voir la rubrique "A lire avant de s'inscrire ou de poster".

Aucune inscription n'est plus acceptée sans l'adresse mail du fournisseur d'accès internet. Les adresses mail restent totalement confidentielles.

Pour que l'inscription soit pérenne, le nouvel inscrit doit poster au moins un message dans les 8 jours après la validation de celle-ci.

Le forum UFO SCEPTICISME privilégie la participation par rapport au nombre d'inscrits.

UFO SCEPTICISME

UFOLOGIE ET SCEPTICISME


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

UFO SCEPTICISME  » LES PAN DU GEIPAN » Les Pan B du geipan

Les Pan B du geipan

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Aller en bas  Message [Page 3 sur 4]

51 Re: Les Pan B du geipan le 20.05.12 0:53

hal9000

avatar
Modération
Modération
Message de Bob Rekin le 19/4/2012

Montmorillon (86), le 19 novembre 1977
http://www.geipan.fr/index.php?id=202&cas=1977-11-02670
"MONTMORILLON (86) 19.11.1977
Observé le : 19-11-1977
Région : Poitou Charentes
Département : Vienne
Classe : B
Résumé : Probable observation d'un phénomène électrique.
Description : Le 19 novembre 1977 vers 1h05 un automobiliste et sa passagère aperçoivent une boule de couleur rouge-orangée qui se déplace et se rapproche. Le conducteur s'arrête et le phénomène reste immobile dans une prairie à 1mètre 50 du sol et à une trentaine de mètres de la voiture. Aucun bruit n'est entendu. Le conducteur effrayé décide de reprendre sa route et de changer d'itinéraire mais il rencontrera plusieurs fois le phénomène au cours de son périple. Le phénomène a été vu durant un quart d'heure et sur neuf kilomètres par les automobilistes avant de disparaître
Aucune trace ou indice n'ont été retrouvés dans les différents lieux où a été observé le phénomène. Aucun phénomène particulier n'a été constaté par le responsable de l'observatoire de Floirac. Aucune manœuvre militaire n'a été faite cette nuit là.
Aucune intervention de quelque nature que ce soit n'a été faite sur la ligne à haute tension et les transformateurs situés à proximité des routes empruntées par le conducteur. Néanmoins il est probable que la manisfestation observée puisse être attribuée à un phénomène électrique étant donné qu'elle a été vue progressant toujours à proximité de matériels conduisant et transformant de l'électricité.
Compte-rendu : Aucun.
"

L'explication du cas n'est pas banale en soit : un phénomène électrique rouge (?) qui suivrait les témoins pendant un quart d'heure et 9 km. Mieux, quand le témoin s'arrête, le phénomène électrique fait de même, et reprend sa course quand le témoin redémarre...
Fichtre alors ! Razz

Pourquoi chercher compliqué quand on peut faire simple : l'OVNI a tout d'une méprise classique avec un lever ou un coucher de Lune, avec le coup classique de la boule suiveuse qui apparaît et qui disparaît au fur et à mesure que la voiture traverse un village...
Notons que l'OVNI est orange/rouge, semble t'il assez gros, et comparé "à un coucher de soleil" par le conducteur.
Et ça tombe bien que le phénomène ressemble à une méprise classique avec la Lune, puisque notre satellite naturel était justement en train de se coucher au moment des faits.
2,5° de hauteur angulaire à l'azimut 259° (Ouest). Coucher de la Lune pour un horizon parfait à 1h25. Et justement, les gendarmes notent "De nos constatations effectuées, il ressort néanmoins que le relief du terrain est plat" diablotin content

Notons également que la passagère décrit l'OVNI comme étant "une sorte de boule, dont la partie supérieure était plate". Héhé ! C'est exactement la forme apparente de la Lune au moment des faits :



Bref ! Il serait très intéressant d'avoir les noms de lieux pour confirmer ou non mon hypothèse. 8)
A noter que le trajet est a priori bien décrit et pourrait se prêter à une reconstitution SAROS en fin d'année prochaine... Smile

EDIT BR : ajout d'une image manquante


_________________
Robert Alessandri, agitateur en ufologie
http://univers-ovni.com

52 Re: Les Pan B du geipan le 20.05.12 1:04

hal9000

avatar
Modération
Modération
Message de Bob Rekin le 8/5/2012

Deux cas en un ! Very Happy

Polynésie (987), le 26 septembre 1983
http://www.geipan.fr/index.php?id=202&cas=1983-09-00994
"POLYNESIE (987)1983
Observé le : 26-09-1983
Région : Outre-Mer
Département : Polynésie
Classe : B
Résumé : Observation probable d'une rentrée atmosphérique
Description : Le 26 septembre 1983 entre 18h 48 et 19h, plusieurs témoins ont pu apercevoir le déplacement de points lumineux de tailles et de couleurs différentes. Ce déplacement en haute altitude et à vitesse rapide s'est fait sans aucun bruit. Durant les observations, qui ont duré de une à plusieurs minutes, ces points lumineux laissaient derrière eux des trainées de couleurs. Es descriptions faites par les témoins permettent de privilégier l'hypothèse d'une rentrée atmosphérique relativement importante
Compte-rendu : Aucun.
"

et Papeete (987), le 26 septembre 1983
"PAPEETE (987) 1983
Observé le : 26-09-1983
Région : Outre-Mer
Département : Polynésie
Classe : B
Résumé : Observation d'OVNI dans le ciel polynésien
Description : Le 26 septembre 1983 vers 18h 50 un grand nombre de témoins dispercés sur l'ensemble du territoire de la Polynésie Française ont pu apercevoir un phénomène lumineux particulier. Un ensemble de 6 à 8 points de tailles différentes et très brillants se sont déplaçés à très grande vitesse d'Ouest en Est en laissant apparaître derrière eux des trainées lumineuses. L'altitude de cet ensemble était évalué à 10 000 mètres. Aucun bruit lié au déplacement de cet ensemble n'a été perçu durant les observations. Ces témoins ont probablement assisté à une rentrée atmosphérique.
Compte-rendu : Aucun.
"

Première constatation : les deux cas ont lieu dans la même région (Papeete étant le chef-lieu de la Polynésie française), à la même heure. Dans la mesure où la description (déplacement de boules lumineuses brillantes avec des traînées) et que la conclusion du GEIPAN (probable rentrée atmosphérique) sont identiques, nous pouvons relier sans le moindre doute les deux cas.

La conclusion du GEIPAN, et colle parfaitement avec une rentrée atmosphérique :
- plusieurs boules lumineuses se déplaçant en laissant des trainées lumineuses
- observation d'environ une minute
- trajectoire globalement Ouest-Est, typique d'un satellite, et plus précisément "Ouest-Sud-Ouest / Est-Nord-Est"
- phénomène visible à grande distance
- comparé à une étoile filante, le déplacement est moins rapide
- différents témoins pensent à une chute d'une ou de plusieurs météorites. L'un d'eux dira très justement "Il pourrait s'agir de l'explosion d'un satellite mais je n'en suis pas sûr car c'était vraiment une chose extraordinaire"
- enfin, mais c'est accessoire, le Pacifique sud est connu pour être la région où les rentrées contrôlées sont effectuées. Cependant, rien n'interdit une rentrée non contrôlée au-dessus de cette région. Wink

L'hypothèse d'une rentrée atmosphérique a au moins l'immense mérite d'être testée et vérifiée. Smile
Nous avons le lieu, nous avons la date et l'heure de l'observation (vers 19h00 HL, le 26 septembre 1983, soit le 27 septembre 1983, 5h00 TU, la Polynésie française étant à TU-10), et nous avons une trajectoire apparente.
Ne reste plus qu'à trouver un candidat potentiel pour cette probable rentrée atmosphérique.
Il suffit pour cela de nous rendre sur le site Spacetrack ( https://www.space-track.org ), puis de consulter la liste "Search by Satellite Decay Date" en sélectionnant le mois de septembre 1983. Il suffit alors de relever les "grosses" rentrées en date du 26 et du 27 septembre (hé oui, si le cas a eu lieu le soir du 26 septembre en Polynésie, en TU, il a lieu le matin du 27. Et comme tout marche en TU... Smile ).

Deux candidats possibles :
- SL-4 R/B, 1983-097B, 14340, dernier étage de la fusée Soyouz lancée le 17 septembre, et ayant servi à mettre sur orbite le satellite de reconnaissance soviétique Cosmos 1499. D'après Spacetrack, il est retombé le 26 septembre.
- N-2 R/B(1), 1983-081B, 14250, dernier étage de la fusée japonaise N-2 lancée le 5 août, et ayant servi à mettre sur orbite le satellite (japonais également) Sakura 2b.

Spacetrack fournissant les dernières TLE en date pour ces deux objets, il est possible de vérifier leurs positions relatives le 27 septembre 1983 à 5h00 TU. Conditions sine qua non : que ces objets survolent effectivement la Polynésie au moment des faits (avec un intervalle de quelques minutes), suivant une trajectoire Ouest-Est (il faudrait donc une inclinaison équatoriale peu inclinée, puisque nous sommes sous les Tropiques).
Les vérifications sont faites avec le logiciel JSatTrack.

SL-4 R/B :


Mmm, cela ne colle pas. Non seulement l'objet n'est pas au-dessus de la Polynésie (il survole l'extrémité orientale de la Sibérie), mais sa trajectoire (qui passe néanmoins au-dessus de la Polynésie 20 minutes plus tard) est Nord-Nord-Ouest / Sud-Sud-Est vu depuis le TOM, c'est-à-dire perpendiculaire à la trajectoire indiquée par les témoins. Et c'est normal, puisque cet objet est incliné de 72,83° par rapport à l'équateur.

N-2 R/B(1) :
qui a davantage de chance de coller, vu que son inclinaison n'est que de 30,09°.
Vérifions :


Voila qui est beaucoup mieux ! Very Happy Non seulement l'objet survole la Polynésie au créneau horaire indiqué, mais vu depuis ce lieu, la trajectoire est Ouest-Sud-Ouest / Est-Nord-Est.

Et bien je pense pouvoir dire que nous tenons le coupable ! cheers


Note : pour l'anecdote, le satellite mis en orbite par cette fusée N-2 est géostationnaire. Comment ? Un satellite japonais géostationnaire ??? Laughing Oui, mais de communication, et pas espion ! aurevoir


EDIT BR : ajout de 2 images manquantes.


_________________
Robert Alessandri, agitateur en ufologie
http://univers-ovni.com

53 Re: Les Pan B du geipan le 20.05.12 1:05

hal9000

avatar
Modération
Modération
C'est fini !


_________________
Robert Alessandri, agitateur en ufologie
http://univers-ovni.com

54 Re: Les Pan B du geipan le 20.05.12 8:25

Bob Rekin

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
Merciiiiiiiiiiiiii !!! :\\ cheers


_________________
C'est pas de la magie, c'est de la science !
DéPANeur de père en fille, depuis 2009.  8)

"Rien n'est aussi fascinant qu'un mystère qui a pris de l'âge. (...) Encore que je puisse ajouter que rien ne serait plus satisfaisant qu'un mystère définitivement résolu" (Stephen Jay Gould)

55 Re: Les Pan B du geipan le 20.05.12 8:33

Curieuse

avatar
Modération
Modération
et merci Hal pour ton ingéniosité! Smile

56 Re: Les Pan B du geipan le 20.05.12 8:56

Bob Rekin

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
Bon, j'ai rectifié la plupart des liens manquants, tout du moins ceux que j'avais immédiatement sous la main.
Pour les captures d'écran Calsky montrant les passages de satellites, il faudra patienter un peu : si elles existent toujours, ces images traînent sur mon ancien PC.


_________________
C'est pas de la magie, c'est de la science !
DéPANeur de père en fille, depuis 2009.  8)

"Rien n'est aussi fascinant qu'un mystère qui a pris de l'âge. (...) Encore que je puisse ajouter que rien ne serait plus satisfaisant qu'un mystère définitivement résolu" (Stephen Jay Gould)

57 Re: Les Pan B du geipan le 22.05.12 18:14

Bob Rekin

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
Dans mon post sur le fil "discussions sur les PAN du GEIPAN", je signalais que dans les PAN B, quelques cas étaient classés comme méprise avec Jupiter, alors qu'il s'agit en fait de méprise avec Vénus.
En voici un exemple :
Nanterres (92), le 8 mars 1985
http://www.geipan.fr/index.php?id=202&cas=1985-03-01066
"NANTERRE (92) 1985
Observé le : 08-03-1985
Région : Ile-de-France
Département : Hauts-de-Seine
Classe : B
Résumé : observation probable d'un phénomène astronomique.
Description : A partir du 8 mars 1985 et pendant plusieurs jours, un témoin va apercevoir depuis la fenètre de son appartement au 14eme étage, une lueur. Cette lueur "comme une étoile" se déplace lentement. Le 18 mars 1985 alors qu'il filmait la lueur, celle-ci semble soudain se diriger vers le témoin. Celui-ci prend peur et se réfugie chez des voisins. Après enquète, il semble que le témoin ait aperçu Jupiter particulièrement visible en cette période de l'année.
Compte-rendu : Aucun.
"

Après consultation de Stellarium et de Calsky, la phrase "après enquête, il semble que le témoin ait aperçu Jupiter" me fait beaucoup rire. Smile
Mais avant toute chose, résumons nous :
- le témoin voit plusieurs soirs de suite, et ce sur une période d'une dizaine de jours, un même objet, "une lueur, comme une étoile", vers l'Ouest. Evidemment, une telle observation récurrente, de soir en soir, fait irrésistiblement penser à une méprise astronomique.
- Le même objet est vu toujours dans un même créneau horaire, compris entre 19h00 et 21h30 (plus ou moins suivant les jours). Détail intéressant, qui n'apparaît pas dans le PV, mais qui saute aux yeux quand on consulte Stellarium, c'est que l'OVNI devient observable juste après le coucher du Soleil. S'il s'agit d'une méprise astronomique, le nombre de candidat se restreint, vu que ça doit être un astre particulièrement brillant. Jupiter peut coller selon cette description, mais Vénus également, et encore mieux.

On a la ville, les dates, les horaires, la direction, et un énorme soupçon de méprise astronomique. Il suffit juste de consulter Stellarium pour voir si Jupiter (dixit le GEPAN d'époque) apparait en lieu et place de l'OVNI, et a fortiori se couche vers 21h30.
Voyons voir le ciel de Nanterre vers l'Ouest le 8 mars 1985 à 20h00, instant de la première observation de l'OVNI :


Tiens, Vénus ! Smile
En revanche... où est Jupiter ?

Si vous voulez la voir, elle est bien là, mais il vous faudra effacer l'horizon sur Stellarium. En effet, "à cette période de l'année", Jupiter est loin d'être visible, puisqu'elle est à 42° à l'Ouest du Soleil. Elle ne se lève donc qu'en deuxième partie de nuit, vers 3h du matin. Au moment où le témoin voit la 1ère fois son OVNI, Jupiter est à 48° sous l'horizon... Rolling Eyes Et donc, forcément invisible...

En revanche, et comme je l'ai écrit, Vénus correspond beaucoup mieux à la description fournie par le témoin. Le 8 mars 1985 à 20h00, elle est à 20° de hauteur, plein Ouest. Elle se couche deux heures plus tard, à 22h08.

Donc, il ne s'agit pas d'une méprise avec Jupiter, mais avec Vénus. Qu'à l'époque, le GEPAN ait pu classé ça comme tel, "après enquête" (!), montre qu'ils n'ont pas penser à vérifier les éphémérides astronomiques pour ce cas (moins facile qu'aujourd'hui certes, mais on pouvait aisément en déduire que Jupiter n'était visible que le matin, pas le soir).


_________________
C'est pas de la magie, c'est de la science !
DéPANeur de père en fille, depuis 2009.  8)

"Rien n'est aussi fascinant qu'un mystère qui a pris de l'âge. (...) Encore que je puisse ajouter que rien ne serait plus satisfaisant qu'un mystère définitivement résolu" (Stephen Jay Gould)

58 Re: Les Pan B du geipan le 16.06.12 18:45

Bob Rekin

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
Aéro Biarritz (64), le 16 janvier 2001
http://www.geipan.fr/index.php?id=202&cas=2001-01-01753

"AERO BIARRITZ (64) 16.01.2001
Observé le : 16-01-2001
Région : Aquitaine
Département : Pyrénées-Atlantiques
Classe : B
Résumé : Probable observation astronomique de Mars.
Description : C'est la routine pour Emma dans la tour de contrôle de Biarritz-Parme en ce matin du 16 janvier 2001. Le jour se lève et le ciel est clair. Vers 7 heures 45 le téléphone sonne. C'est son collègue José de la tour de contrôle de San Sebastian Fuentarrabia qui observe un point lumineux fixe au dessus de la mer et qui cherche à savoir si l'observation est confirmée à Biarritz. Effectivement le phénomène est détecté, bien qu'aucune détection radar ne soit constatée. La lumière observée scintille et devant ce phénomène suspect, les deux contrôleurs, qui restent en relation téléphonique, appliquent chacun de leur côté les procédures de sécurité prévues dans ce cas.
José, le contrôleur aérien espagnol appelle le contrôle aérien de Madrid qui confirme ne pas avoir de trafic aérien sur la zone, puis le contrôle aérien militaire de Bilbao qui fait la même réponse. Par contre un plot est enregistré par le contrôle radar de Torrejon. S'agit il du même phénomène ?
De son côté Emma mène des investigations équivalentes auprès du contrôle aérien de Bordeaux qui n'a rien observé, pas plus que les militaires, également interrogés.
< le="" phénomène="" disparaîtra="" au="" bout="" d'une="" demi="" heure="" environ. Toutes ces informations sont transmises le jour même par fax au SEPRA qui à son tour contacte le CCOA de Taverny. Celui-ci n'a rien détecté de particulier mais se charge d'avoir une confirmation de la détection radar inconnue faite par les militaires de Torrejon. Ceux-ci démentent peu après.
Au sein même du CNES, une vérification est lancée pour identifier un éventuel lancement de ballon depuis le centre d'Aire sur Adour. Ici encore, le résultat est négatif et l'observation garde son mystère.
Décision est alors prise d'enquêter sur place et le 2 février 2001. Le responsable du SEPRA interrogent les deux témoins, à Biarritz et San Sebastian et ils procèdent à une reconstitution et à des relevés. Ces relevés, faits au théodolite, apportent une information capitale. En effet la direction d'observation du phénomène est identique vue de Biarritz et de San Sebastian qui sont éloignés d'environ 40 km. Le phénomène observé se situe donc très loin et ne peut être expliqué par un aéronef.
En fait la superposition de la carte du ciel à l'heure et au lieu de l'observation montre que la planète Mars se situe dans la direction de l'observation rapportée. Par ailleurs, les données météorologiques du jour indiquent que la différence d'humidité entre les basses couches et les couches supérieures de l'atmosphère peut engendrer des phénomènes de mirage.
Bien que la preuve formelle ne puisse pas être apportée, la conviction du responsable du SEPRA est faite : il s'agit bien de la planète Mars qui, observée dans des conditions météorologiques particulières, a abusé nos deux contrôleurs pourtant entrainés à l'observation du ciel.<>
Compte-rendu : compte rendu SEPRA-R.pdf
"

Lors de la lecture du résumé sur la page de présentation du cas, un détail m'a fortement intrigué : l'OVNI est vu au-dessus de la mer et serait une méprise probable avec la planète Mars.
Mmmh, à ce que je sache, la mer, vue depuis San-Sebastian, occupe tout l'horizon Nord. Et généralement, les astres du Système solaire sont plutôt vus vers le Sud. Mais soit, rien n'empêche Mars d'être au Nord-Ouest ou au Nord-Est par exemple, et donc d'être vu au-dessus de la mer.
Souci : Mars n'était pas dans cette direction !  Laughing

C'est même assez flagrant quand on compare la reconstitution au théodolite et ce qui s'affiche sur Stellarium.
Au théodolite, on a ça : http://www.geipan.fr/fileadmin/geipan-doc/AERO_BIARRITZ__64__16.01.2001__E-Csep_Cl_Geog_C_S_A__mesures_au_theodolite-R.pdf
La direction de l'OVNI est indiquée par les deux grosses flèches en gras. C'est à dire au Nord-Nord-Ouest (azimut = 337,5°, à peu de choses près)
Et sur Stellarium, on a ça :


Héé, WTF ! Non seulement mon soupçon se confirme, mais Mars n'est carrément pas dans la direction indiquée par les témoins !  :(joker):
Elle est quasiment plein Sud, à l72° d'azimut et une trentaine de degrés de hauteur. Donc quasiment à l'opposé de ce que disent les témoins. Pour voir Mars, ils n'auraient pas dû regarder vers la mer, mais vers l'intérieur du continent.

Comme on dit un peu vulgairement : y a une c.....e dans le potage avec la conclusion du SEPRA.  Suspect

Mais alors, c'est quoi donc que cet OVNI ?
Fort heureusement, le cas est bien documenté, et une solution simple est envisageable.  Smile

Autant le dire tout de suite : non seulement la direction ne colle absolument pas avec Mars, mais la description du phénomène non plus !
Les deux témoins décrivent l'OVNI comme un objet ponctuel, variant de couleur (jaune, rouge, bleue). Ceci est tout à fait caractéristique du scintillement d'une étoile. Mars, qui est une planète, ne scintille pas !
Autre argument en faveur d'une méprise astronomique : l'objet est vu dans le lointain (bon point lors de l'enquête  diablotin content ) et pendant près d'une demi-heure (ou une heure, ce n'est pas très clair de la part des témoins). A noter que l'objet est vu dans un ciel crépusculaire qui s'éclaircit, lever du Soleil oblige. L'OVNI est perdu vers 8h15, une demi-heure avant le lever du Soleil, ou vers 8h45, au moment du lever du Soleil.

Bon, y aurait-il une étoile particulièrement brillante (pour attirer le regard des témoins), plutôt basse sur l'horizon (ce qui expliquerait son effet de scintillement) et dans la direction indiquée par les témoins (la vraie, cette fois-ci !  Laughing ).
Un coup de Stellarium :


Tiens, tiens...  Smile Un joli candidat apparaît très bien dans la direction indiquée : Capella, l'étoile la plus brillante de l'étoile du Cocher. De magnitude 0 et de couleur jaune (ne serait ce d'ailleurs pas l'une des couleurs indiquée par les témoins ?  Smile ), elle offre de jolis scintillement colorés lorsqu'elle est basse sur l'horizon Nord, comme c'est le cas ici.


Mais comment le directeur du SEPRA a t'il pu conclure à une méprise avec Mars dans la mesure la direction ne correspond absolument pas ? Parce qu'il y a une prétendue trace radar !
Comme on peut le lire, José contacte Madrid pour savoir si l'OVNI est repéré au radar. La base de Torrejon (près de Madrid) trouve un plot, apparenté à un hélicoptère, à l'azimut 170°. C'est très proche de l'azimut de Mars à cette heure là. Sauf que : Madrid est située en plein milieu de l'Espagne, et le fameux plot radar est vu quasi au Sud. José, lui, est à San-Sebastian, frontière Nord de l'Espagne, et voit l'OVNI au Nord-Nord-Ouest. Vous voyez le délire ?  What a Face Comment associer dès lors le plot radar (qui est potentiellement expliqué) avec l'OVNI observé à San Sebastian et Biarritz ???  :(joker):
Et bien cette grosse bêtise, le directeur du SEPRA l'a faite ! Donc, pour le directeur du SEPRA, peut importe les témoignages, seule la trace radar compte !  cheers

C'est vraiment très dommage de mener une enquête de fond en comble (déplacement sur le terrain, mesures au théodolites, etc) pour aboutir à conclusion totalement fausse.  Sad

Ce cas relève très probablement d'une méprise astronomique, mais certainement pas Mars. L'étoile Capella est un candidat tout désigné.

Résultat : succès ! Cas reclassé PAN A (méprise Capella) par le GEIPAN le 2 octobre 2013 ( http://www.geipan.fr/index.php?id=202&cas=2001-01-01753 )



Dernière édition par Bob Rekin le 26.11.13 13:38, édité 1 fois


_________________
C'est pas de la magie, c'est de la science !
DéPANeur de père en fille, depuis 2009.  8)

"Rien n'est aussi fascinant qu'un mystère qui a pris de l'âge. (...) Encore que je puisse ajouter que rien ne serait plus satisfaisant qu'un mystère définitivement résolu" (Stephen Jay Gould)

59 Re: Les Pan B du geipan le 02.07.12 22:23

Bob Rekin

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
Hérouville (en fait, Hérouville Saint-Clair) (14), le 6 août 1978
http://www.geipan.fr/index.php?id=202&cas=1978-08-00534

"HEROUVILLE (14) 06.08.1978
Observé le : 06-08-1978
Région : Basse Normandie
Département : Calvados
Classe : B
Résumé : Probable observation d'un satellite.
Description : Le 06 août 1978 deux personnes témoignent avoir observé le déplacement lent d'un objet lumineux dans le ciel. D'après les témoins une lumière très brillante de couleur jaune s'est déplacée lentement et à une allure régulière durant trois quart d'heure en haute altitude selon une direction Sud-Est Nord-Ouest avant de disparaître de la vue des témoins. Aucun autre témoignage ne sera recueilli sur ce phénomène. Ces personnes ont probablement observé le déplacement d'un satellite.
Compte-rendu : Aucun.
"

Un satellite, vraiment ? Suspect
Bien que n'appréciant pas le personnage, je laisse la parole au Miz sur ce coup : https://www.youtube.com/watch?v=6vxiQ9JCKvE

Des satellites super brillants qui avancent tout doucement dans le ciel pendant 3/4 d'heure, je n'en connais pas beaucoup. Voire pas du tout ! Laughing
En revanche, la description fournie par les témoins a tout l'air d'être une méprise astronomique, en particulier avec une planète (Jupiter ou Vénus) : c'est jaune, c'est brillant, ça avance touuuuuuuuuuuuut doucement et régulièrement, sur une trajectoire Sud-Est / Nord-Ouest, jusqu'à disparaître à l'horizon. Comme un astre qui se couche donc, l'horizon Ouest étant surnommé le couchant.

Un coup d'oeil à Stellarium permet d'ailleurs de constater qu'un des deux candidats envisagés (Jupiter ou Vénus) est justement présent à l'Ouest en cette soirée du 6 août 1978 : Vénus ! Very Happy
12° de hauteur angulaire à l'azimut 257° (Ouest-Sud-Ouest) à 21h45, avec coucher pour un horizon parfait à 23h01, à l'azimut 271°. Un obstacle sur l'horizon (colline, arbres, etc) fait sans doute disparaître Vénus à la vue des témoins vers 22h30, notre voisine planétaire n'étant alors plus qu'à 4° au-dessus de l'horizon. Smile


_________________
C'est pas de la magie, c'est de la science !
DéPANeur de père en fille, depuis 2009.  8)

"Rien n'est aussi fascinant qu'un mystère qui a pris de l'âge. (...) Encore que je puisse ajouter que rien ne serait plus satisfaisant qu'un mystère définitivement résolu" (Stephen Jay Gould)

60 Re: Les Pan B du geipan le 03.07.12 7:28

Patrice

avatar
Administration
Administration
BR
Mais comment le directeur du SEPRA a t'il pu conclure à une méprise avec Mars dans la mesure la direction ne correspond absolument pas ? Parce qu'il y a une prétendue trace radar !

C'est archi connu, les planètes du système solaire, Mars surtout, sont parfaitement détectable par radar... :(joker):

http://ufo-scepticisme.forumactif.com

61 Re: Les Pan B du geipan le 03.07.12 10:34

Bob Rekin

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
Aussi ! :(MRDgreen):

Pour faire "suite" au cas d'Hérouville, voici Rouen-Sapins (76), le 25 janvier 1980
http://www.geipan.fr/index.php?id=202&cas=1980-01-01700
"ROUEN SAPINS (76) 1980
Observé le : 25-01-1980
Région : Haute Normandie
Département : Seine-Maritime
Classe : B
Résumé : Observation probable d'astres
Description : Le 25 janvier 1980 vers 22 heures, un témoin ainsi que les gendarmes appelés sur place observent 2 points lumineux plus brillants que les étoiles. Ces deux points montent lentement dans le ciel au fur et à mesure de la soirée et sont visibles les jours d'après lorsque le ciel est clair. Il s'agit probablement d'une observation d'astres.
Compte-rendu : Aucun.
"

Et oui, si l'Ouest est en effet le couchant, l'Est est le levant. Or, justement, nous tout ici pour avoir le lever de deux astres : ils sont d'abord vus à l'Est, avant de monter en diagonale vers le Sud, à allure très lente.
La méprise astronomique ne fait ici aucun doute : les mêmes objets sont vus à plusieurs jours d'intervalle, aux mêmes heures et même endroit. Surtout, ils ne sont pas visibles quand le temps est couvert ("le lendemain soir, je n'ai rien vu de semblable, sans doute en raison du plafond nuageux").
Description donnée par le témoin principal et les gendarmes : les deux OVNI sont bien plus brillants que les étoiles environnantes. L'un est de couleur blanche, l'autre orangé.

Coup d'oeil à Stellarium :


Tiens, tiens. Il y a justement à l'Est quelque chose qui colle parfaitement : Jupiter (magnitude -2,3, de couleur "blanche") et Mars (magnitude -0,6, de couleur "orange"). cheers

A noter qu'en première écriture, la direction du phénomène était marquée "Ouest" avant d'être corrigée au blanco en "est" (page 2 du PV). Moralité : faut pas faire une confiance aveugle dans ce qui est écrit dans les PV de gendarmerie.


_________________
C'est pas de la magie, c'est de la science !
DéPANeur de père en fille, depuis 2009.  8)

"Rien n'est aussi fascinant qu'un mystère qui a pris de l'âge. (...) Encore que je puisse ajouter que rien ne serait plus satisfaisant qu'un mystère définitivement résolu" (Stephen Jay Gould)

62 Re: Les Pan B du geipan le 24.07.12 16:38

Bob Rekin

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
Grimaud (83), le 10 janvier 1976
http://www.cnes-geipan.fr/index.php?id=202&cas=1976-01-00281
"GRIMAUD (83) 10.01.1976
Observé le : 10-01-1976
Région : Provence Alpes Cote d'azur
Département : Var
Classe : B
Résumé : Probable observation d'un ballon-sonde au lever du jour.
Description : Le 10 janvier 1976 ente 7h50 et 8h50 deux personnes observent un objet sphérique très lumineux au-dessus de l'horizon. Les témoins constatent que cet objet reste stationnaire. Il cessera graduellement d'être visible avec le lever du soleil.
La gendarmerie contactée rapidement ne constatera aucun objet dans le ciel ce matin là ni le lendemain matin. Aucun autre témoignage ne sera recueilli.
D'après les descriptions recueillies, les témoins ont probablement observé un ballon-sonde.
Compte-rendu : Aucun.
"

Un ballon-sonde immobile pendant une heure ? Suspect Mouais...
Bizarrement, quand on jette un coup d'oeil à Stellarium, on peut s'apercevoir qu'une planète très brillante se balade dans la zone décrite par les témoins : Vénus.
A 7h50, elle est à l'azimut 148°, pour une hauteur angulaire de 20°. Une heure plus tard, elle est à 24° de hauteur, à l'azimut 163°.
"Bizarre" que les témoins ne décrivent pas deux points brillants proches l'un de l'autre... Smile

Couleur blanche, aspect très brillant et disparition après le lever du Soleil (à 8h05 ce jour-là) sont également caractéristiques d'une méprise avec Vénus.


_________________
C'est pas de la magie, c'est de la science !
DéPANeur de père en fille, depuis 2009.  8)

"Rien n'est aussi fascinant qu'un mystère qui a pris de l'âge. (...) Encore que je puisse ajouter que rien ne serait plus satisfaisant qu'un mystère définitivement résolu" (Stephen Jay Gould)

63 Re: Les Pan B du geipan le 05.10.12 17:19

Bob Rekin

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
Un premier PAN D1 est officiellement tombé avec la nouvelle fournée du mois d'octobre. diablotin content

- Montauban (82), le 9 septembre 2011
http://www.cnes-geipan.fr/index.php?id=202&cas=2011-09-02828

Hé oui, ce n'est pas écrit dans le résumé, mais c'était bien un D1. Smile
Arrow http://ufo-scepticisme.forumactif.com/t1540p240-les-pan-d-du-geipan#57634


_________________
C'est pas de la magie, c'est de la science !
DéPANeur de père en fille, depuis 2009.  8)

"Rien n'est aussi fascinant qu'un mystère qui a pris de l'âge. (...) Encore que je puisse ajouter que rien ne serait plus satisfaisant qu'un mystère définitivement résolu" (Stephen Jay Gould)

64 Re: Les Pan B du geipan le 06.10.12 9:12

Curieuse

avatar
Modération
Modération


65 Re: Les Pan B du geipan le 06.10.12 9:37

oncle dom

avatar
Bob Rekin a écrit:Hé oui, ce n'est pas écrit dans le résumé, mais c'était bien un D1. Smile
Arrow http://ufo-scepticisme.forumactif.com/t1540p240-les-pan-d-du-geipan#57634
Un témoin décrit un bolide, fait un dessin de bolide, mais n'emploie pas le mot bolide. Résultat: D1
Il est vrai que c'était bien un objet extraterrestre alien

http://oncle-dom.fr/index.htm

66 Re: Les Pan B du geipan le 04.02.13 14:31

Bob Rekin

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
Jeumont, (59), le 26 septembre 1975
http://www.cnes-geipan.fr/index.php?id=202&cas=1975-09-00262
"JEUMONT (59) 26.09.1975
Observé le : 26-09-1975
Région : Nord-Pas-de-Calais
Département : Nord
Classe : B
Résumé : Observations d'un phénomène lumineux orangé dans le ciel en direction de la Belgique.
Description : Suite à un article de presse, la gendarmerie enquête le 1er octobre 1975 sur l'observation par plusieurs témoins d'un grand phénomène orangé aperçu au loin dans le ciel des communes de Elesnes-Assevent-Boussois et Vieux-Reng le vendredi 26 septembre 1975.
L'enquête de gendarmerie retrouvera deux personnes aux témoignages contradictoires. Les photographies prises par un des témoins et adressées à la presse se révèleront négatives.
Ces personnes ont probablement observé un phénomène lié à la région métallurgique de Charleroi en Belgique qui se trouve sur la trajectoire indiquée par les témoins.
Ce cas est classé B.
Compte-rendu : Aucun.
"

Le résumé laisse à penser qu'il s'agit d'une probable méprise avec les lumières de usines métallurgiques belges. Pourquoi pas... Mais dans ce cas, les témoins devraient être habitués à avoir ce genre de phénomène, non ? (les usines restent fixes)
La lecture du PV fait irrésistiblement à un autre type de méprise, bien connue sur le forum. L'OVNI est gros, rouge ou orange, bas sur l'horizon, et l'un des témoins ira même jusqu'à le poursuivre en voiture... Toutes les caractéristiques d'une belle méprise avec la Lune au lever, si l'OVNI était du côté de l'Est.

Vérifions avec Stellarium, en prenant soin de regarder pour Maubeuge (commune proche de Jeumont), le 26 septembre 1975 à 22h40, et non 21h40. Pourquoi ? Tout simplement parce qu'en 1975, l'heure d'été n'existait pas (elle ne sera appliquée que l'année suivante).
Regardez ce qu'on trouve justement au Nord-Est à l'horizon :
http://imageshack.us/content_round.php?page=done&l=img577/8735/jeumont.jpg

Tiens, tiens, tiens...
Et pourtant, Bourvil nous l'avait bien dit : "Tout ça n'vaut pas..."
https://www.youtube.com/watch?v=nH-brpgXyZ4
je sors


_________________
C'est pas de la magie, c'est de la science !
DéPANeur de père en fille, depuis 2009.  8)

"Rien n'est aussi fascinant qu'un mystère qui a pris de l'âge. (...) Encore que je puisse ajouter que rien ne serait plus satisfaisant qu'un mystère définitivement résolu" (Stephen Jay Gould)

67 Re: Les Pan B du geipan le 03.02.16 8:35

Rosetta

avatar
Modération
Modération
Ce jour 03/02/16 je vois que le GEIPAN a reclassé en A le cas précédemment classé en B pour Tenteling.
L'hypothèse lanternes pour une célébration quelconque, (en l'occurence il s'agissait d'un mariage), émise dans le présent fil de discussion et eu égard à la description + nuit du samedi au dimanche, a été confirmée par un enquêteur privé. C'est ce même enquêteur qui avait initialement soulevé le cas, ayant été contacté directement par le témoin.

68 Re: Les Pan B du geipan le 03.02.16 9:41

oncle dom

avatar
Bob Rekin a écrit:Jeumont, (59), le 26 septembre 1975
http://www.cnes-geipan.fr/index.php?id=202&cas=1975-09-00262
"[i]JEUMONT (59) 26.09.1975
Observé le : 26-09-1975
Région : Nord-Pas-de-Calais
Département : Nord
Classe : B
Pour moi, ça reste en C tant qu'on n'a pas retrouvé le second témoin, Patrick T...
Il n'a pas tout dit, et bien que nous ayons une monumentale enquête de Bigorne, nous ne savons pas s'il confirme la troisième observation, qui infirmerait l'hypothèse lunaire.

http://oncle-dom.fr/index.htm

69 Re: Les Pan B du geipan le 03.02.16 15:52

Bob Rekin

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
Et c'est exactement ce que je dis dans Des OVNI au clair de Lune, puisque le cas a son chapitre à part entière dans la section "Cas polémiques" diablotin content


_________________
C'est pas de la magie, c'est de la science !
DéPANeur de père en fille, depuis 2009.  8)

"Rien n'est aussi fascinant qu'un mystère qui a pris de l'âge. (...) Encore que je puisse ajouter que rien ne serait plus satisfaisant qu'un mystère définitivement résolu" (Stephen Jay Gould)

70 Re: Les Pan B du geipan le 15.11.16 22:08

Bob Rekin

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
Bon sang, j'ai laissé passer une méprise Lune depuis tout le temps que je fouine dans les PAN du GEIPAN ! affraid
Aussois (73), le 28 février 2009
http://www.cnes-geipan.fr/index.php?id=202&cas=2009-02-02717
AUSSOIS (73) 28.02.2009
Observé le : 28-02-2009
Région : Rhône Alpes
Département : Savoie
Classe : B
Résumé : AUSSOIS (73) 28.02.2009. Observation de deux objets lumineux dans un massif montagneux.
Description : Le 28 février 2009 entre 18h30 et 19h35 des personnes dans une station de ski constatent, depuis différents endroits, la présence de deux lumières de forme sphèrique mais de tailles différentes. Les observations se font à distance importante mais les témoins constatent le déplacement de ces sphères brillantes dans le massif montagneux. De nombreuses photos et vidéos du phénomène ont été faites avant que les lumières ne disparaissent.
Cette observation a été rapportée très tardivement au GEIPAN (04 mars 2011) à travers un questionnaire et un nombre de photos trés important. Sans mener une enquête approfondie, la reconstitution de l'observation à partir de 2 des photos (IMG_0114 et IMG_0105) situe le phénomène ("2 boules lumineuses") sur le versant de la montagne au niveau des pistes de ski. La période d'observation correspond à la pleine saison de ski.
L'hypothèse de l'observation des phares/projecteurs (une des 2 boules) d'un engin d'entretien des pistes de ski (dameuse) et d' un ballon éclairant gonflable (technique couramment utilisée) est probable.
Compte-rendu : Aucun.

Je vous invite à regarder les photos des OVNI, car elles sont très parlantes.
http://www.cnes-geipan.fr/fileadmin/geipan-doc/AUSSOIS__73__28.02.2009__T-Cgei_Cm_P_O__temoin_photoIMG_0092.JPG
http://www.cnes-geipan.fr/fileadmin/geipan-doc/AUSSOIS__73__28.02.2009__T-Cgei_Cm_P_O__temoin_photoIMG_0104.JPG
http://www.cnes-geipan.fr/fileadmin/geipan-doc/AUSSOIS__73__28.02.2009__T-Cgei_Cm_P_O__temoin_photoIMG_0105.JPG

L'aspect de l'OVNI du bas est plutôt curieux : il ressemble à un croissant de Lune.
Heureusement, le témoin a pensé à prendre en photo le repère de jour. Les métadonnées nous indiquent que la photo a été prise le 28 février au matin, mais que les OVNI ont été vues le 27 février au soir !
Arrow http://www.cnes-geipan.fr/fileadmin/geipan-doc/AUSSOIS__73__28.02.2009__E-Cgei_Cm_C_T_P_S__reconstitution.JPG
Sur foi de comparaison entre la photo de jour et les photos de nuit, il a été déduit que les OVNI étaient vus sur un flanc de montagne.
Sauf que... c'est subtil, mais l'angle de vue n'est pas tout à fait le même. Vu que les OVNI ont l'air d'être à flanc de montagne, une erreur de quelques degrés seulement ferait que les OVNI seraient en fait en plein ciel.

Vérifions donc sur Stellarium :


Oups ! Laughing
Et comme on pouvait s'y attendre, la Lune était en croissant :


Et la position de Vénus par rapport à la Lune est similaire à celle de la lumière du haut par rapport au croissant du bas.
Mmmh... Ainsi donc, la Lune est prise pour une dameuse de ski, et Vénus un ballon éclairant gonfable. Pourquoi pas ! Razz


_________________
C'est pas de la magie, c'est de la science !
DéPANeur de père en fille, depuis 2009.  8)

"Rien n'est aussi fascinant qu'un mystère qui a pris de l'âge. (...) Encore que je puisse ajouter que rien ne serait plus satisfaisant qu'un mystère définitivement résolu" (Stephen Jay Gould)

71 Re: Les Pan B du geipan le 15.11.16 22:37

marcassite

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
Les photos parlent d'elles mêmes ! Comment ne pas y voir le croissant de lune et une conjonction ?
Pas d'éphémérides dans le dossier...  Sad
Bravo pour avoir déniché une nouvelle perle à faire reclasser A.

Ca me rappelle le cas classé B de 'foudre" de St Vérand (38) 12.09.1976 qui est une méprise lune.
http://www.cnes-geipan.fr/index.php?id=202&cas=1976-09-00342

72 Re: Les Pan B du geipan le 22.01.17 11:43

Bob Rekin

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
Ully-Saint-Georges (60), le 16 avril 2014
http://www.cnes-geipan.fr/index.php?id=202&cas=2014-04-08683
ULLY-SAINT-GEORGES (60) 16.04.2014
Observé le : 16-04-2014
Région : Picardie
Département : Oise
Classe : B
Résumé : ULLY-SAINT-GEORGES (60) 16.04.2014. Apparition et disparition rapide d'un objet noir illuminé lors de prise de vues photographiques : observation probable d’un avion de ligne éclairé par le soleil couchant.
Description : Le 16 avril 2014 vers 20h un témoin prends des photos d'oiseaux lorsqu'il remarque une lumière particulière, au clignotement rapide. Il observe alors à travers l'appareil photo un objet noir translucide qui n'apparaît pas sur les prises de vues. Aucun autre témoignage n'est recueilli.
Compte tenu des éléments objectifs recueillis dans le rapport d'enquête, à savoir des conditions favorables à la création de fortes réflexions lumineuses de parties constituantes d’un avion de ligne en direction du témoin, la présence de feux anticollision et/ou de navigation, la vitesse et distance du PAN compatibles avec celles d’un avion de ligne, nous pouvons conclure que le cas concerne l’observation probable d’un avion de ligne dont la carlingue ou une partie est fortement éclairée par le soleil couchant et se reflète en direction du témoin.
Ce cas est classé « B » comme observation probable d’un avion de ligne éclairé par le soleil couchant.
Compte-rendu : compte rendu enquete.pdf

Un beau cas d'observation, avec un compte-rendu d'enquête qui ne l'est pas moins : bien rédigé, bien calculé, avec une conclusion en l'état tout à fait correcte.
Au mois de décembre 2016, le témoin de l'observation était venu sur la page facebook d'Ufo Scepticisme pour nous demander notre avis sur la conclusion.
A la lecture de la note d'enquête, et après vérification des données météo, j'avais répondu que la conclusion, pour ma part, me paraissait tout à fait correcte : le vent étant de dominante Est au moment de l'observation, il se trouve que les avions devant se poser à Roissy et arrivant de l'Est de la France font un demi-tour dans le secteur d'Ully-St-Georges avant de se poser.
Evidemment, Flightradar ne pouvant pas remonter deux ans en arrière, même en version ultra-payante, impossible de pouvoir identifier l'avion en question par ce moyen.
Et c'est sûrement ce qui a empêché l'identification et le classement en A du cas en 2014 : la note d'enquête a été rédigée le 19 novembre 2014, 7 mois après les faits. Or, à l'époque, Flightradar ne pouvait remonter que d'un mois en arrière, en version payante.

Mais grâce au cas de (faux) OVNI de la marine chilienne, nous avons découvert l'existence du site Planefinder, qui lui, permet de remonter gratuitement, et ce jusqu'en 2011 !
Autant dire que si Planefinder a le même potentiel que FR24, les cas d'OVNI/avions n'ont qu'à bien se tenir !

Et comme je m'y attendais, un avion de ligne était effectivement en train de faire son demi-tour près d'Ully-St-Georges au moment de l'observation :

Plus précisément un A321 d'Air France assurant la ligne Hambourg / Paris, qui se trouvait à 19h58 à 17 km au Sud-Est du lieu d'observation, à une altitude de 10 100 pieds (environ 3 km), ce qui nous effectivement une hauteur angulaire entre 10 et 15°, comme annoncé dans la note d'enquête ! cheers
Ully-St-Georges se trouve juste à droite du nom "Sainte-Geneviève" sur la carte.

L'utilisation du site Planefinder s'avère très utile pour réétudier des cas d'avions probables, et ce n'est pas fini ! diablotin content


_________________
C'est pas de la magie, c'est de la science !
DéPANeur de père en fille, depuis 2009.  8)

"Rien n'est aussi fascinant qu'un mystère qui a pris de l'âge. (...) Encore que je puisse ajouter que rien ne serait plus satisfaisant qu'un mystère définitivement résolu" (Stephen Jay Gould)

73 Re: Les Pan B du geipan le 13.02.17 16:07

Bob Rekin

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
Retour sur le cas de Jeumont (59), du 26 septembre 1975, déjà abordé dans ce fil ici : http://ufo-scepticisme.forumactif.com/t3201p50-les-pan-b-du-geipan#65904
Le cas a eu droit à un chapitre spécial dans mon livre Des OVNI au clair de lune, pages 154 à 175, dans la partie des cas polémiques.
Je reviens sur ce cas à l'occasion de la publication du PDF d'Approche n°7 (été-automne 1975) : http://ufo-scepticisme.forumactif.com/t5825-approche-n7-ete-automne-1975

En effet, cette revue parle du cas, et ça vaut son pesant de cacahuètes ! Laughing
On peut ainsi lire :
Stupeur, la voiture s'arrête. Plus de lumière, le moteur se tait. Une dizaine de voitures venant en sens inverse subissent la même panne inexplicable
Ce détail est complètement faux, puisque le conducteur de la voiture (T1) a déclaré aux gendarmes avoir simplement stoppé son véhicule sur le bas-côté de la route. Cette "panne" de voiture est en revanche signalée à M. Bigorne par le même témoin, dont on sait après enquête qu'il est peu fiable. Son passager, T2, a quant à lui déclarer que le moteur tournait toujours, et qu'il en avait même profité pour mettre le chauffage parce qu'il faisait frais dehors. Cette prétendue panne est donc très vraisemblablement inventée.
Quant à la dizaine de voitures qui auraient subi le même sort au même endroit : en fait, ce détail de voitures croisées en route est seulement par T1 (témoin peu fiable, rappelons-le) alors qu'il serait revenu sur les lieux. Il y aurait croisé seulement deux voitures, apparemment mystérieusement arrêtées, mais cette nouvelle partie du témoignage est sujette à caution (deux versions différentes données par le témoin !).
T2 dit avoir simplement vu deux voitures qui croisaient leur route, simplement en ralentissant... Rolling Eyes
Mais d'où sort ce chiffre d'une dizaine de voitures tombant en panne ???

A la fin du récit d'Approche, on apprend que :
Un chien, témoin aussi, habitué des promenades en voiture refuse d'y monter, hurlant obstinément, bizarrement
Là encore, d'où sort cette histoire de chien effrayé, qui n'apparaît dans aucune des sources que j'ai utilisé ???

c'est aussitôt le départ, vers la gendarmerie
Faux encore une fois : l'observation a eu lieu le 26 septembre au soir, les témoins principaux ne sont interrogés par les gendarmes que le 1er octobre au soir, suite à la parution d'un article de presse...

La gendarmerie locale s'est vue désaisir de l'enquête
Et encore une chose fausse pour finir : les gendarmes ont mené l'enquête jusqu'au 10 octobre, concluant avec une possible méprise avec des lueurs de haut-fourneaux belges, piste émise par un témoin. Ils ont également remarqué au cours de leur enquête que les deux témoins principaux se contredisaient l'un l'autre, il n'y avait donc pas lieu de poursuivre plus avant l'enquête.

Haaa, que ne ferait-on pas dire sur un cas ufologique ? Rolling Eyes


_________________
C'est pas de la magie, c'est de la science !
DéPANeur de père en fille, depuis 2009.  8)

"Rien n'est aussi fascinant qu'un mystère qui a pris de l'âge. (...) Encore que je puisse ajouter que rien ne serait plus satisfaisant qu'un mystère définitivement résolu" (Stephen Jay Gould)

74 Re: Les Pan B du geipan le 23.06.17 23:05

Bob Rekin

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
Encore un cas de foudre en boule tout pourri en perspective :
Narbonne (11), le 8 août 2014
http://www.cnes-geipan.fr/index.php?id=202&cas=2014-08-08949

Pas d'enquête, rien, pas de vérifications non plus, le cas est direct classé probable foudre en boule. Un peu léger pour une description aussi sommaire (point lumineux dans les nuages).
Foudre en boule d'une durée de 10 minutes, qui plus est !

Et les hypothèses alternatives, on en fait quoi ?
Car une petite enquête sur le cas aurait permis de déterminer que l'observation n'a pas eu lieu le 8 août, mais le 9 !
Ben oui, regardez les archives du 8 août : http://meteociel.fr/observations-meteo/foudre.php?archive=1&region=fr&jour=8&mois=8&annee=2014&heure=1&mode=&sub=OK
Pas d'orage. Heureusement, il y avait effectivement un orage du côté de Narbonne dans la nuit du 8 au 9 août : http://meteociel.fr/observations-meteo/foudre.php?archive=1&region=fr&jour=9&mois=8&annee=2014&heure=1&mode=&sub=OK

En plus, c'est pratique ces archives, ça permet de dater un peu les impacts de foudre. Smile
J'ai pris exprès les archives pour le 9 août 2014 à 1h00 TL exprès, car avec les codes couleurs, on sait à peu près l'heure des impacts.
Logiquement, avec l'horaire donné par le témoin (0h15), on doit avoir des impacts jaunes (45 minutes). Or, les seuls impacts jaunes visibles depuis Narbonne sont soit à l'Ouest (un peu), soit à l'Est (pas mal). Mais rien à l'azimut 192°... Donc, si ça se trouve, le témoin se plante de direction !
A la limite, on en a dans cette direction en couleur bleu foncé (105 minutes, soit vers 23h15 le 8 août) et en orange (30 minutes, soit vers 0h30).

Une vérification des avions a-t-elle été faite ? Visiblement pas, pourtant le témoin y pense.
Une vérification astro a-t-elle été faite ? Visiblement pas non plus, pourtant la piste est possible : pas trop d'impacts dans cette direction, donc trouée possible + point lumineux fixe pendant 10 minutes.
Dommage...

Pour finir, je ne comprend rien au dessin du témoin en page 8 du QT.


_________________
C'est pas de la magie, c'est de la science !
DéPANeur de père en fille, depuis 2009.  8)

"Rien n'est aussi fascinant qu'un mystère qui a pris de l'âge. (...) Encore que je puisse ajouter que rien ne serait plus satisfaisant qu'un mystère définitivement résolu" (Stephen Jay Gould)

75 Re: Les Pan B du geipan le 08.02.18 23:52

marcassite

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
GEIPAN a écrit:AIX-EN-PROVENCE (13) 1979. Probable observation de lambeaux de nacelle ou d'enveloppe de ballon sonde.
Description : Le 11 janvier 1979 à 16h 35 deux témoins aperçoivent dans le ciel une quinzaine d'objets volants. Ils semblent mesurer entre 60 et 80 cm. De couleur métallisés, ils tourbillonnent et émettent des éclats lumineux en réfléchissant le soleil couchant. Ils se déplacent lentement sans aucun bruit vers le Sud-Est où ils disparaîtront. Un lâcher de ballon sonde a eu lieu le même jour à 12h et il est probable que les témoins aient vu des lambeaux de la nacelle ou de l'envelloppe du ballon.

Etrange ... En admettant qu'il s'agisse d'un ballon sonde météo lâché "à 12h", il y a plusieurs problemes de cohérence qui discréditent ce classement B :

-Un ballon sonde météo n'est pas brillant ni métallisé comme décrit dans le PV.
http://www.cnes-geipan.fr/fileadmin/geipan-doc/AIX-EN-PROVENCE__13__1979__T-M_PV_T_S_A__1979308767-89-1979-R.pdf

-sa durée de vie en vol est en moyenne de 1h30 après 12hTU. Donc 14h30 légales serait le moment moyen d'éclatement. Pas 16h30...
Ah , tiens justement le PV indique page 2 que l'éclatement  a eu lieu à 13h30 !  Shocked
TU ou Légales ça ne colle pas du tout avec l'explication GEIPAN. Sad

-env 15 morceaux me semble assez étonnant pour un ballon météo qui éclate. Faudrait vérifier si c'est habituel ou pas !

-les directions des vents : Là Nimes est bien positionné pour un trajet NW >SE.
C'est ici cohérent avec l'explication. Mais la direction du vent est caviardée dans le PV !!  Laughing
Probablement pour éviter qu'avec cette info on retrouve l'adresse du témoin et l'âge du capitaine ?

Je propose une explication alternative plus sérieuse : des ballons mylar lâchés depuis Aix (ou Nimes si vent de NW?). Eux sont métallisés, d'une taille de 40 à 90cm et peuvent voler en groupe de 15...Et 1979 est l'année d'arrivée de ces ballons en France.

Contenu sponsorisé


Revenir en haut  Message [Page 3 sur 4]

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum