UFO SCEPTICISME
Avertissement : UFO SCEPTICISME est un forum indépendant de toute association, groupe, structure, traitant du phénomène ovni.

Son administration se démarque et condamne fermement les activités prosélytes de partisans d'hypothèses exotiques non testables, non vérifiables à propos des PAN.

Avant l'inscription, merci de lire le règlement de l'hébergeur et le règlement particulier du forum. Pour cela, voir la rubrique "A lire avant de s'inscrire ou de poster".

Pour que l'inscription soit pérenne, le nouvel inscrit doit poster au moins un message dans les 8 jours après la validation de celle-ci.

Le forum UFO SCEPTICISME privilégie la participation par rapport au nombre d'inscrits.
UFO SCEPTICISME
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
UFO SCEPTICISME

UFOLOGIE ET SCEPTICISME

Derniers sujets
» REC de Labège (Toulouse) les 27 et 28 avril 2024
Les PAN C du Geipan - Page 7 EmptyHier à 06:30 pm par Patrice

» Grusch a menti -> PREUVES
Les PAN C du Geipan - Page 7 EmptyHier à 05:19 pm par Patrice

» Robert Galley & Les OVNIS
Les PAN C du Geipan - Page 7 EmptyHier à 11:28 am par Patrice

» Rapport de l’AARO mars 2024 en Français
Les PAN C du Geipan - Page 7 Empty15/04/24, 10:25 am par klingon

» Ancient Aliens - The Series
Les PAN C du Geipan - Page 7 Empty13/04/24, 04:48 pm par PhD Smith

» 2023 : Nouvelles découvertes sur l'épave d’Anticythère
Les PAN C du Geipan - Page 7 Empty13/04/24, 12:59 am par PhD Smith

» Hopkinsville et ses goblins de l'espace
Les PAN C du Geipan - Page 7 Empty12/04/24, 12:52 pm par Patrice

» Sigiburg 776
Les PAN C du Geipan - Page 7 Empty06/04/24, 11:40 am par nablator

» Le « syndrome de La Havane » n’existe pas
Les PAN C du Geipan - Page 7 Empty03/04/24, 09:06 pm par oncle dom

» IPACO ... Balade personnelle dans le monde des ovnis (de François Louange)
Les PAN C du Geipan - Page 7 Empty01/04/24, 05:20 pm par PhD Smith

» La météorite du 1er avril
Les PAN C du Geipan - Page 7 Empty01/04/24, 03:37 pm par oncle dom

» Analyse des incidents d’objets volants aux États-Unis, 10 décembre 1948
Les PAN C du Geipan - Page 7 Empty28/03/24, 03:16 pm par oncle dom

» Débat sur les PAN au Parlement européen
Les PAN C du Geipan - Page 7 Empty27/03/24, 04:28 am par oncle dom

» Breaking news: Procédures de signalement des UAP à l’échelle mondiale - Circulaire GENADMIN
Les PAN C du Geipan - Page 7 Empty19/03/24, 04:45 pm par klingon

» Tim Gallaudet – Sous la surface
Les PAN C du Geipan - Page 7 Empty19/03/24, 03:28 am par oncle dom

Le Deal du moment : -29%
PC portable – MEDION 15,6″ FHD Intel i7 ...
Voir le deal
499.99 €

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Les PAN C du Geipan

+16
Robert.G
Mattouze
GMH
PhD Smith
Rosetta
hal9000
Sebastien
Sénéchal
Trevize
maxbill
nablator
NEMROD34
marcassite
oncle dom
Bob Rekin
Patrice
20 participants

Aller à la page : Précédent  1 ... 6, 7, 8 ... 11 ... 15  Suivant

Aller en bas  Message [Page 7 sur 15]

161Les PAN C du Geipan - Page 7 Empty Re: Les PAN C du Geipan 29/05/11, 12:02 pm

Invité


Invité

par énigmatique je veux dire que les coordonnées de l'objet ne correspondent à rien au niveau des astres et rien au niveau des solutions apportées généralement ici (aeronefs, etc) ... un truc où rester assis devant l'écran d'ordinateur ne suffirait pas ....

s'il y a une attente derrière ça c'est juste pour pimenter un peu l'énigme pas pour trouver un extraterrestre Wink

162Les PAN C du Geipan - Page 7 Empty Re: Les PAN C du Geipan 29/05/11, 01:06 pm

marcassite

marcassite
Membre d'honneur
Membre d'honneur

Ce n'est pas l'idée que tu y chercherais l'HET (ou des voyageurs du futur ou un proto militaire secret) qui m'inquiète.

Ce que je ne comprends pas c'est pourquoi tu cherches un met de choix (ton cas énigmatique) dans la poubelle (PAN classe C) d'un grand restaurant (GEIPAN) qui te propose juste à côté un buffet gastronomique gratuit (PAN classé D) ?
D'autant qu'il y a à boire et à manger si tu y regardes bien Very Happy ...

A moins que tu ne comptes contre-enquêter sur le terrain un PAN C (pourquoi pas un D tout simplement?!), je ne comprends toujours pas ton attente ou le but de ta question ...sauf si tu n'as aucune exigence sur la qualité de l'info qu'un cas "énigmatique, mystérieux, inexpliqué" se doit d'avoir pour qu'on le considère autrement qu'une enième anecdote ufologique.





163Les PAN C du Geipan - Page 7 Empty Re: Les PAN C du Geipan 29/05/11, 01:42 pm

Invité


Invité

les pan D sont très bien en effet pour s'amuser
j'aime bien chercher là où d'autres ne cherchent pas c'est tout

164Les PAN C du Geipan - Page 7 Empty Re: Les PAN C du Geipan 29/05/11, 08:02 pm

Bob Rekin

Bob Rekin
Membre d'honneur
Membre d'honneur

Saint-Calais (72), le 26 novembre 1977
http://www.cnes-geipan.fr/documents/SAINT-CALAIS%20%2872%29%2026.11.1977%20%5BT-M%20PV%20T%20S,A%5D%201977309002-751-1977-R.pdf
"SAINT-CALAIS (72) 26.11.1977
Observé le 26/11/1977
Région Pays de la Loire
Département Sarthe
Classe C
Résumé
Observation d'un phénomène lumineux.
Description détaillée Le 26 novembre 1977 vers 18h30 un automobiliste et sa passagère observent un phénomène lumineux qui les intrigue. Tout au long de leur trajet, le phénomène sera aperçu changeant de forme mais gardant sa couleur rouge-orangé. Il ne semble pas se déplacer.
Aucun autre témoignage ne sera recueilli sur ce phénomène pour lequel nous manquons de précisions.
Compte-rendu de l'enquête Aucun.
"

Décidément, cette région est habituée aux méprises astronomiques, car après le cas du 21 novembre 1978 (Vénus) et du 18 décembre 1977 (Lune), voici une nouvelle méprise Lune très probable. En fait, il me manque juste les noms des lieux (caviardés) pour avoir l'orientation du phénomène. Mais je parie que l'OVNI était à l'Est-Nord-Est. Smile

Description de l'OVNI :
- "deux anneaux superposés, le plus grand au dessus, d'une grosseur égale à la pleine lune" (je met "grand" en italique, car la photocopie du PV est mauvaise)
- "il se situait pas très haut par rapport à l'horizon"
- "nous n'avons pas remarqué s'il se déplaçait"
- "lueur non éblouissante de couleur orange"
- "à travers les arbres des portions d'anneaux"
- "forme d'une cloche à fromage, toujours de la même couleur et d'intensité lumineuse moyenne"
- "le phénomène était plus petit que la pleine lune"
- "la couleur n'était pas uniforme, d'un rouge vif, mais non éblouissant"
- "il a disparu derrière les buttes de (...)"
- "forme d'une cloche à fromage, et d'une grosseur identique à la lune"

Le 26 novembre 1977 à 18h30 à Saint-Calais, la Lune est à 2,81° de hauteur, à l'azimut 66,46° (Est-Nord-Est). Elle s'est levée pour un horizon parfait à 18h07.
Pour la phase, nous sommes au lendemain de la Pleine Lune, et avec une face visible éclairée à 99%, elle est ronde comme un ballon.

Le GEIPAN dispose de toutes les informations nécessaires pour vérifier mon hypothèse. Smile


_________________
C'est pas de la magie, c'est de la science !
DéPANeur de père en fille, depuis 2009.  8)

"Rien n'est aussi fascinant qu'un mystère qui a pris de l'âge. (...) Encore que je puisse ajouter que rien ne serait plus satisfaisant qu'un mystère définitivement résolu" (Stephen Jay Gould)

165Les PAN C du Geipan - Page 7 Empty Re: Les PAN C du Geipan 17/06/11, 03:10 pm

Bob Rekin

Bob Rekin
Membre d'honneur
Membre d'honneur

Si vous n'êtes pas fan de l'HSP, passez votre chemin.Wink Pour les autres, je pense que ce cas illustre très bien cette Hypothèse Psycho-Sociale.Smile
Et cerise sur le gâteau, on parle également de chats. Mouhahahaha !

Saint-Marcellin (38), le 12 septembre 1976
http://www.cnes-geipan.fr/geipan/regions/rho/etude_1976-09-00342.html

« SAINT-MARCELLIN (38) 12.09.1976
Observé le 12/09/1976
Région Rhône Alpes
Département Isère
Classe C
Résumé
Observation d'un phénomène lumineux.
Description détaillée
Le 12 septembre 1976 vers 22h des personnes d'une même famille constatent un phénomène lumineux à proximité de leur domicile. Sur le pas de la porte, un des témoin sent une chaleur intense autour de son domicile et son attention est attirée par une forme elliptique d'un blanc incandescent et avec un halo lumineux. Ce phénomène qui se trouve derrière des arbres dure environ deux minutes et disparait brusquement. Quelques instants auparavant une perturbation avait été constatée sur l'écran de télévision et un animal avait été brusquement effrayé. Le lendemain aucune trace au sol ne sera relevée dans le secteur de l'observation. Un voisin témoignera avoir entendu vers 23h comme un coup de tonnerre et constaté une panne de lumière quelques minutes mais il n'a rien vu du phénomène. Aucune autre information plus précise ne sera recueilli sur ce phénomène.
Compte-rendu de l'enquête
Aucun.
 »

Il y a une petite erreur dans la description détaillée : l'observation n'a pas lieu « vers 22h », mais vers 22h50, ainsi qu'on peut l'apprendre dans le PV.

Ce cas est complété sur le site Base OVNI France ici : http://baseovnifrance.free.fr/listgen.php?typlist=1&page=2&numobs=2329
Nous y apprenons que le cas ne se déroule pas exactement à Saint-Marcellin, mais à Saint-Vérand.
Base OVNI France se base sur le livre OVNI : Le premier dossier complet des rencontres rapprochées en France de Michel Figuet et Jean-Louis Ruchon.
Afin d'obtenir des informations complémentaires sur ce cas, je me suis donc procuré ce livre. Effectivement, le cas de St-Marcellin / St-Vérand y est décrit, en pages 630 et 631. Il y a même une précision quant à la localisation des témoins : ils se trouvaient au lieu-dit « Le Barret » (c'est à 500 mètres au Sud du centre de la bourgade de St-Vérand).
Ce cas est intéressant à plus d'un titre.Smile

Témoignage direct versus faits rapportés
Vous en conviendrez avec moi, la matière première de l'ufologie, c'est le témoignage. Bien que non fiable à 100 % (erreurs de compréhension, interprétations, etc), le témoignage humain est la seule source d'information disponible.
On préférera bien entendu le témoignage direct du témoin à des faits rapportés par les médias. Les faits rapportés sont en effet des informations de deuxième, troisième, voire quatrième main (ex : « M. X rapporte que son voisin a vu... »). Si le témoignage direct n'est déjà pas fiable à 100 %, que penser des informations qui ont transité par plusieurs étapes ? Un fait rapporté est toujours à prendre avec des pincettes, dans la mesure où certains faits extraordinaires peuvent être amplifiés, diminués, rajoutés ou effacés. De plus, un fait rapporté peut comporter son lot d'erreurs de compréhension et d'interprétations.
Et bien, c'est ici le cas. Nous avons trois sources disponibles : les témoignages directs des témoins (PV de gendarmerie sur le site du GEIPAN) – information de « première main » - ; le récit de l'observation rapporté par Michel Figuet et André Montanella(OVNI : Le premier dossier complet...) – information de « deuxième main » dans la mesure où ce ne sont pas les témoins qui décrivent ici le phénomène - ; et enfin, un résumé de l'observation par Base OVNI France – information de « troisième main » puisque le site se base sur le texte de Michel Figuet, lui-même information de « deuxième main ».

Des différences apparaissent entre ces récits, que ce soit pour un animal ou pour des faits chronologiques.
Comme chien ou chat...
Le site Base OVNI France écrit « Elle va à la porte du couloir dans l'intention de faire rentrer son chien. ». Et bien à défaut de chien, il s'agit en fait d'un chat, baptisé Moustique, ainsi qu'on l'apprend dans le livre de Figuet. Même si ce dernier ne nous renseigne pas quant à l'espèce de Moustique (chat ou chien?), la nature féline de l'animal ne fait aucun doute dans le PV de gendarmerie : « Sur la demande de son fils Madame G. est sortie aller chercher le deuxième chat qui se trouvait dehors », confirmé par le récit de Madame G : « je suis sortie à la demande de mon fils aller chercher le deuxième chat qui se trouvait encore dehors ».
Bref, il s'agit très certainement d'une erreur d'interprétation de Base OVNI France. Cette petite erreur est toutefois sans conséquence sur la suite de l'affaire, mais illustre très bien qu'un fait rapporté comporte son lot d'erreurs.
La suite est un petit peu plus particulière...

Différence de chronologie
On a toujours tendance à croire que les animaux ressentent les choses bien avant les humains. Par exemple, je me souviens avoir entendu que lors du tsunami du 26 décembre 2004, les éléphants thaïlandais avaient fuit par avance les zones côtières.
C'est sans doute ce qui s'est passé pour ce cas, car nous avons une petite inversion de faits chronologiques, renforçant le côté extraordinaire de l'observation.
Récit de Madame G. : « Le dimanche 12 septembre 1976, j'ai été témoin d'un phénomène étrange. Je me trouvais devant mon récepteur télévision. D'un seul coup l'image a disparu et j'ai vu apparaître un balayage horizontal de l'écran, ressemblant à une sinusoïde. L'écran de la télé est devenu tout noir. Après le chat qui dormait sur les genoux de mon fils J.C s'est réveillé brusquement, effrayé, m'a sauté dessus, comme pour se réfugier. »
En clair : Madame G voit son téléviseur se brouiller, puis le chat se réveille brusquement.
Récit de Michel Figuet : « Ce soir-là, Mme G. et son fils J.C regardent le journal télévisé (dernière heure). Tout à coup, le chat de la maison, « Mouche » qui dort sur les genoux de J.C se réveille, brusquement saisi d'une frayeur incompréhensible, bondit, le poil hérissé sur sa maîtresse assise sur un canapé à côté de son fils et la griffe au visage. A ce moment précis, un balayage horizontal apparaît sur le petit écran. »
Là, c'est clair, les événements « brouillage de la télé » et « réveil brutal du chat » sont inversés. On peut également noter que le récit du réveil du chat est ici largement amplifié : si pour Madame G, Mouche lui saute dessus « comme pour se réfugier », le récit de Michel Figuet laisse place ici à un chat psychopathe (pléonasme !Laughing ), poil hérissé, lui sautant au visage pour la griffer. Drôle de façon de se réfugier dans les bras de sa maîtresse.Wink
Base OVNI France ne fait que reprendre peu ou prou le récit de Figuet («Une femme et son fils regardent la télévision. Soudainement le chat de la famille qui dormait, bondit sur la femme et totalement affolé la griffe au visage. Au même moment un balayage horizontal apparait sur l'écran de télévision. »
Bref, cet exemple montre bien que nous avons ici une inversion de faits chronologiques, ainsi qu'une amplification de faits dramatiques (chat se réfugiant sur sa maîtresse / chat sautant au visage pour griffer).
Cette inversion de chronologie peut avoir des conséquences sur la compréhension du phénomène :
- Dans le premier cas, le chat peut simplement se réveiller du fait de l'état de panique des témoins (nous allons y venir dans les lignes qui suivent) : les témoins voient leur télé présenter des brouillages bizarres, paniquent, ce qui a peut avoir pour conséquence de réveiller le chat, qui doit se trouver surpris de voir ses maîtres paniquer.
- Dans le deuxième cas, le chat semble ressentir en avance les effets prétendus de l'OVNI sur la télévision, puisque les animaux sont censés « ressentir les choses avant les humains » (retour à l'exemple des éléphants thaïlandais avec le tsunami de 2004). Si un animal ressent quelque chose juste avant que la télévision se brouille, c'est qu'il se passer quelque chose d'étrange. Pourtant, ce n'est clairement pas le cas, puisque Madame G. dit bien que le chat s'est réveillé « après » que la télévision ait commencé à se brouiller.

Un contexte très particulier
Même si le récit de Michel Figuet est imprécis, il n'est pas à rejeter, puisqu'il nous donne une information très intéressante quant à la personnalité du témoin principal, Madame G.
Elle n'en fait pas mention dans le PV de gendarmerie, mais elle a déjà vécu un tremblement de terre. Michel Figuet, qui a interrogé les témoins, écrit ceci : « A cette époque, le tremblement de terre du Frioul en Italie, avait été amplement commenté par les médias d'information et Mme G. qui se trouvait à Orléansville lors de la catastrophe, voyant la réaction de son chat, fait une rapide comparaison avec l'agitation d'oiseaux se trouvant dans une volière quelques secondes avant le cataclysme. »
Une petite recherche sur Wikipedia nous montre ceci : http://fr.wikipedia.org/wiki/Orl%C3%A9ansville
« La ville d'El Asnam a connu deux tremblements de terre majeurs. Le premier le 9 septembre 1954 (bilan : 1 340 morts et 5 000 blessés), et le second le 10 octobre 1980 qui a détruit la ville à 80 %.  ». Nous sommes ici en 1976, et le deuxième séisme n'a pas encore eu lieu. Il s'agit donc du tremblement de terre du 9 septembre 1954. 1340 morts et 5000 blessés, il est donc parfaitement compréhensible que Mme G. soit marquée par ce séisme, d'autant plus qu'à l'époque, elle était très jeune. Le tremblement de terre a eu lieu 22 ans plus tôt, et le livre de Michel Figuet nous apprend que Mme G. a 31 ans. Elle avait donc 9 ans au moment des faits.

Or, justement, le contexte au moment de l'observation est très particulier : « le tremblement de terre du Frioul en Italie, avait été amplement commenté par les médias d'information ».
Que nous dit Wikipedia sur ce tremblement de terre du Frioul : http://fr.wikipedia.org/wiki/Tremblement_de_terre_du_Frioul
En fait, à l'époque de l'observation, il n'y a pas eu un, mais trois tremblements de terre dans le Frioul :
- 6 mai 1976 à 21h06, magnitude 6,4 sur l'Echelle de Richter, avec 989 morts, 45 000 sans abri, 80 000 personnes touchées. Bref, ce n'était vraiment pas de la petite secousse.
- 11 septembre 1976 à 18h31, magnitude 7,5 sur l'échelle de Mercalli
- 11 septembre 1976 à 18h40 (9 minutes plus tard), magnitude 8 sur l'échelle de Mercalli.
Il y en aura encore un autre un peu plus fort, le 15 septembre, mais il n'a pas encore eu lieu au moment de l'observation.
Echelle de Mercalli : http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89chelle_de_Mercalli
Les deux secousses du 11 septembre, veille de l'observation de St-Vérand, ont atteint les magnitudes 7,5 et 8, ce qui correspond à :
« 7 Les gens ont du mal à tenir debout. Les conducteurs sentent leur voiture secouée. Quelques meubles peuvent se briser. Des briques peuvent tomber des immeubles. Les dommages sont modérés dans les bâtiments bien construits, mais peuvent être considérables dans les autres.
8 Les chauffeurs ont du mal à conduire. Les maisons avec de faibles fondations bougent. De grandes structures telles que des cheminées ou des immeubles, peuvent se tordre et se briser. Les bâtiments bien construits subissent de légers dommages, contrairement aux autres qui en subissent de sévères. Les branches des arbres se cassent. Les collines peuvent se fissurer si la terre est humide. Le niveau de l'eau dans les puits peut changer.
 »
Si ces deux secousses, ayant eu lieu à 9 minutes d'intervalle, sont de moindres amplitudes que le séisme du mois de mai, leurs conséquences sont loin d'être négligeables : dommages sur les maisons, branches cassées, collines fissurées.

Je l'ai écrit juste avant, ces deux séismes ont eu la veille de l'observation ! Les journaux télévisés devaient très certainement en parler (« avait été amplement commenté par les médias d'information ») le jour de l'observation de l'OVNI.
Or, que nous apprend le livre de Michel Figuet ? « Mme G. et son fils J.C regardent le journal télévisé (dernière heure) ».

A partir de là commence à se dessiner un scénario explicatif à cette observation d'OVNI : Mme G et son fils regardent le journal télévisé, parlant très certainement des deux tremblements de terre de la ville en Italie du Nord, une région située à quelques centaines de km à peine du lieu de l'observation. Mme G a déjà vécu dans sa jeunesse un gros tremblement de terre (Orléansville, 9 septembre 1954) et sans doute était marquée par celui-ci (qui ne le serait pas à sa place?). Or, le Frioul présente des similarités avec la région où habitent les témoins : Saint-Vérand se situe dans le département de l'Isère, près de Grenoble, aux portes du Vercors, à la limite occidentale des Alpes françaises. Tout comme pour le Frioul : « les préalpes carniques à proximité de Gemona del Friuli, épicentre du séisme », nous apprend Wikipedia.
Les reportages sur les séismes du Frioul ont très certainement avivé la mémoire de Mme G., sans doute traumatisée par le séisme d'Orléansville. Or, au moment où elle regarde la télévision, le téléviseur se met à présenter un brouillage bizarre (« j'ai vu apparaître un balayage horizontal de l'écran, ressemblant à une sinusoïde. L'écran de la télé est devenu tout noir »).
Mettez vous à la place de Mme G. : les infos vont montre les images de deux gros tremblements de terre dans une région qui ressemble à la votre, vous avez déjà vécu un cataclysme dans votre jeunesse, et soudain, la télévision se brouille et s'éteint sans raison ! Imaginez un instant la panique que peut provoquer ce brouillage télévisé : peut-être un signe d'un gros tremblement de terre qui va éclater sous peu !
La panique de Mme G. a peut-être réveillé le chat, qui devait dormir profondément. Réveillé en sursaut, la pauvre bête ne doit pas comprendre sur le coup ce qui se passe : sa maîtresse commence en effet à paniquer. Quelque peu effrayé, le chat se réfugie sur sa maîtresse, accentuant la panique (et l'imagination) de cette dernière.

Evènements en chaîne
Après que la télévision se soit brouillée et que son premier chat lui ait sauté dessus, Mme G. se rend dehors à la demande de son fils, pour aller chercher le deuxième chat. Son fils doit être également effrayé par cette panne de télévision, car il s'est exclamé : « Vite, il faut faire rentrer « Moustique » ».
En ouvrant la porte, Mme G est surprise par une forte chaleur (« j'ai été suffoquée par une chaleur intense et est éblouie par un objet blanc très brillant (« mon attention a été attirée par une forme elliptique d'un(e) luminosité d'un blanc incandescent, assez difficile à supporter »).

Son mari confirme le phénomène : averti par son fils (on peut en déduire qu'il ne regardait pas la télévision et qu'il devait se trouver dans une pièce avoisinante – peut-être dormait-il?), il sort du domicile et est également surpris par la forte chaleur extérieure (« j'ai été surpris de trouver une chaleur aussi intense pour l'heure tardive et pour la saison. Je peux évaluer cette chaleur à environ 30°. J'ai ressenti cette chaleur pendant toute la durée du phénomène »). Comme sa femme, il constate la présence d'un objet blanc et très brillant (« mon attention a été attirée par une lumière d'un blanc intense, que j'ai comparé à plusieurs phares de voiture blancs »).
Au passage, nous pouvons noter une nouvelle différence entre le récit direct des témoins, et les faits rapportés par Michel Figuet : si dans son témoignage direct, M. G. dit qu'il peut « évaluer cette chaleur à environ 30° », le livre OVNI : le premier dossier complet... nous dit « Ils sont alors assaillis par une forte chaleur (comme celle du four d'un boulanger : comparaison des témoins) »). Il y a donc encore une fois une très probable exagération dans les faits rapportés.

En fait, bien qu'étranges, ces détails insolites (forte chaleur, objet blanc très brillant, et panne de télévision) peuvent trouver des explications simples.
La forte chaleur : orage, ô désespoir (et panique ennemie)
Outre le contexte médiatique particulier au moment de l'observation, les conditions météorologiques sont également assez particulières. Le PV de gendarmerie nous apprend en effet que « environ ½ heures après un violent orage a éclaté ».
Or, qu'est ce qui caractérise l'arrivée d'un gros orage ? Une chaleur étouffante et moite. Les témoins sont également situés dans une vallée (celle de la Gumane, qui se jette dans l'Isère), une caractéristique géographique qui a sans doute amplifié ce phénomène.
Bref, une bonne demi-heure avant un gros orage, il n'est incohérent que les témoins aient pu ressentir une forte chaleur à l'extérieur de leur domicile, même en pleine nuit.
Arrivée de l'orage qui a certainement eu des conséquences électriques, comme nous allons le voir ci-dessous.

Silence... coupure... Action!
C'est bien connu, à l'occasion d'un orage, il est prudent de débrancher ses appareils électriques : téléviseur, ordinateur, etc. La foudre qui peut s'abattre sur un réseau électrique peut en effet endommager les circuits.
Nous savons que juste après l'observation a éclaté un gros orage. Le livre de Michel Figuet nous apprend qu' « il y eut une panne de courant pendant l'observation puis à 0h30 ». Ceci est confirmé par le récit du voisin des G. qui, dans le PV de gendarmerie, dit : « Lorsque j'ai voulu allumer la lumière, celle-ci manquait ». En clair, au moment de l'observation, il y avait une coupure de courant, puisque le voisin n'a pas pu allumer sa lumière. Et c'est tout à fait normal, puisqu'un orage s'accompagne généralement de baisse de tension ou de coupures dans le courant électrique (c'était certainement encore plus vrai en 1976).
Baisse de tension ? Coupure de courant ? Mais qu'a donc fait le poste de télévision des G. quelques instants auparavant ? « D'un seul coup l'image a disparu et j'ai vu apparaître un balayage horizontal de l'écran, ressemblant à une sinusoïde. L'écran de la télé est devenu tout noir ». Coïncidence ou non, ce détail n'est pas sans rappeler une télévision dont la réception est brouillée par une baisse ou une coupure de courant... à l'approche d'un orage !

L'objet blanc brillant : une méprise Lune?
La famille G.,après être sortie du domicile, constate la présence au raz des crêtes des arbres avoisinants la présence d'un objet blanc et très brillant. Outre ces aspects, nous pouvons noter que :
- l'objet est en partie masqué par les objets à l'horizon (« je n'ai pu distinguer de forme bien précise dans cette lumière du fait que les arbres me masquaient en grande partie ce phénomène. Il m'a semblé que cette lumière était fixe comme posée au sol », « cette forme se trouvait (…) au raz de la cime des arbres », « à environ 10 mètres du sol »)
- les descriptions des témoins ne s'accordent pas complètement entre elles : l'objet décrit comme « fixe » par monsieur, « j'ai remarqué que ce phénomène descendait doucement vers le sol, et s'est immobilisé derrière les arbres » (bon, il faut dire que le mari arrive après, au moment où l'objet semble s'être immobilisé).
- l'objet a une forme particulière : « cela ressemblait à un demi-cercle » d'après monsieur, « mon attention a été attirée par une forme eliptique (sic!) » d'après madame.
- enfin, d'après madame, l'objet est décrit comme se trouvant au centre « d'un halo lumineux »

Au niveau météorologique et astronomique, Michel Figuet nous apprend que « le ciel était couvert et un orage se préparait, vent force 4, planètes et étoiles ainsi que Lune non visibles ».
Effectivement, avec un temps pareil, l'observation astronomique n'était vraiment pas des plus faciles, mais ce n'est pas pour autant que la Lune était invisible.
En effet, la Lune était levée au moment de l'observation. Elle était située à environ 12° de hauteur angulaire, à l'azimut 83°, c'est-à-dire à l'Est.
12° de hauteur, voilà qui pourrait être compatible avec le fait que l'objet puisse être vue à la cime des arbres (la région présente un certain relief). Elle s'est levée pour un horizon parfait à 21h35. De plus, sa hauteur angulaire lui permet de s'affranchir des brumes et poussières d'horizon , ce qui peut aisément la faire apparaître blanche et brillante.
En outre, la Lune présente ce jour là une grosse face joufflue : nous sommes alors à 4 jours du Dernier Quartier, et la Lune gibbeuse est éclairée à 83%. Une belle forme ovale ! Mme G. n'a t'elle décrit l'OVNI comme étant de forme elliptique ?Smile

La description de l'OVNI par Michel Figuet est également compatible avec la Lune : « Une lueur demi-elliptique blanche très lumineuse de grande dimension qui descend derrière un bois à 300 m des témoins (30 m de long sur 10 m de large). Un halo lumineux à l'emplacement de l'extinction de l'ellipse ». En clair, l'objet est plus haut que large, ce qui est cohérent avec l'apparence de la Lune au moment de l'observation.
De plus, l'objet est accompagné d'un halo lumineux : ceci est cohérent avec une Lune observée dans un ciel remplit de nuages, ce qui est le cas ici, puisqu'un orage est en approche.
Juste après que les témoins aient vu l'OVNI, celui ci « s'éteint » (« comme une bougie que l'on souffle », d'après le livre de Figuet).
Et si la Lune, qui apparaissait à la faveur d'une éclaircie ou d'une trouée dans les nuages, disparaissait à la faveur de nuages plus épais ? Voilà qui serait compatible avec la présence persistante d'une luminosité après la disparition de l'OVNI (la lumière lunaire filtrant à travers les nuages).

Bien que séduisante, l'hypothèse d'une méprise avec la Lune n'est pas forcément exacte : que ce soit dans le PV de gendarmerie ou dans le livre de Michel Figuet, nous n'avons aucun indication de la direction du phénomène. Une reconstitution sur place serait très utile pour valider ou non cette hypothèse.

Des témoins marqués par l'observation
Outre le fait que Mme G. ait vécu dans sa jeunesse un gros tremblement de terre, cette observation d'OVNI a fortement marqué la famille G., en particulier la mère et le fils :
- « Mon fils a eu très peur mais m'a dit « Maman c'est un O.V.N.I », puis il s'est mis à claquer des dents. Pendant quelques jours il a été traumatisé d'avoir vu ce phénomène, et nous essayons de lkui faire oublier et c'est pour cela que je voudrais qu'il ne soit plus interrogé là-dessus. ».
- « Je reconnais que j'ai eu peur et que j'y pense encore beaucoup ».
Il est clair ici qu'au moins 2 des 3 témoins étaient en proie à la panique à cause de la suite d'évènements qui se sont enchaînés en quelques minutes à peine (durée du phénomène estimée à 2 minutes).

Scénario explicatif possible pour cette observation
Au vu des éléments ci-dessus, nous pouvons établir un scénario cohérent et possible pour ce cas, qu'il reste toutefois à valider (si cela est encore possible).
Le dimanche 12 septembre 1976 vers 22h50, à Saint-Vérand (38), Mme G. et son fils regardent la télévision. Le journal télévisé du jour a fait ses gros titres sur les deux tremblements de terre de la veille en Italie du Nord. Deux catastrophes qui ne sont pas sans rappeler le tremblement de terre d'Orléansville, vécu 22 ans plus tôt par Mme G. Soudain, la réception du téléviseur se brouille, et l'écran devient noir suite à une baisse ou une coupure de courant (un gros orage est en approche).
La panne surprend les témoins, ce qui a pour effet de réveiller le chat, qui dormait profondément sur les genoux du fils. Voyant ses maîtres effrayés ou en proie à l'étonnement, le chat ne sait pas trop ce qui se passe et se réfugie sur sa maîtresse. Mme G. interprète ce fait comme étant un signe annonciateur de tremblement de terre : elle commence vraiment à paniquer. Sans doute également effrayé par la tournure des événements, son fils lui demande d'aller chercher le deuxième chat, qui se trouve dehors.
S'exécutant, Mme G. ouvre la porte et constate deux faits insolites, qui ne font qu'amplifier sa panique : une forte chaleur et la Lune, « posée » sur la cime des arbres, et qui éclaire le paysage. Mais sa panique et son étonnement devant ces deux faits ne lui permettent pas d'identifier la Lune et la chaleur caractéristique de l'air à l'approche d'un gros orage. L'objet blanc et brillant semble descendre doucement vers les arbres : est-ce une illusion provoquée par le mouvement des nuages ?
Son fils va chercher son mari, qui devait se trouver dans une autre pièce. Peut-être était-il en train de dormir. Egalement surpris par la forte chaleur extérieure, il remarque une forte lueur à travers les arbres, et ne parvient pas à l'identifier. Mais les conditions météorologiques, mauvaises, font qu'à ce moment là, un épais nuage passe devant la Lune. L'OVNI semble s'éteindre comme une bougie, et ne reste alors qu'une luminosité, la lumière lunaire filtrant à travers les nuages.
Une demi-heure plus tard, un gros orage éclate.


_________________
C'est pas de la magie, c'est de la science !
DéPANeur de père en fille, depuis 2009.  8)

"Rien n'est aussi fascinant qu'un mystère qui a pris de l'âge. (...) Encore que je puisse ajouter que rien ne serait plus satisfaisant qu'un mystère définitivement résolu" (Stephen Jay Gould)

166Les PAN C du Geipan - Page 7 Empty Re: Les PAN C du Geipan 17/06/11, 05:46 pm

marcassite

marcassite
Membre d'honneur
Membre d'honneur

Ton scenario HSP est identique au mien (mais plus fouillé sur la raison de la panique! Bravo) sur ce cas de ST Verand, lieu dit "le Barret".
Tu confirmes donc l'hypothèse explicative que j'ai publié dans le dossier Lune de la SERPAN en 1994 :
"Lune PLDQ 17 j H°22/AZ°97 à 22h50 + Nuages et orage/tonnerre"
Le PAN est vu à l'est, Distance estim 300m, altitude sous les 50m, vu au dessus des arbres.
Le cas est décrit dans la revue OUranos n°1 p53 (dessin du lieu) et d'autres sources (presse, LDLN159p27)
Bref PAN A pour moi. Et le GEIPAN ne me nous contredira pas... s'il vérifie.

167Les PAN C du Geipan - Page 7 Empty Re: Les PAN C du Geipan 17/06/11, 06:04 pm

Bob Rekin

Bob Rekin
Membre d'honneur
Membre d'honneur

Merci Eric ! Very Happy
Nous avons en tout cas une intéressante méprise complexe Lune + temps orageux, sur fond de panique sismique : quoi de mieux pour illustrer l'HSP ? Very Happy
De plus, ce cas illustre le fait qu'il faut toujours privilégié le témoignage direct aux faits rapportés (c'est un des points du livre Des OVNI comme s'il en pleuvait ! 8) What a Face )

A noter : j'ai écrit cette affaire de l'OVNI de Saint-Vérand sans connaitre le moins du monde ton dossier Lune de la SERPAN (du moins, j'ai déjà entendu son nom, mais je ne l'ai jamais consulté). Nos deux investigations sont donc totalement indépendantes, et arrivent à la même conclusion.
Très intéressant... Very Happy


_________________
C'est pas de la magie, c'est de la science !
DéPANeur de père en fille, depuis 2009.  8)

"Rien n'est aussi fascinant qu'un mystère qui a pris de l'âge. (...) Encore que je puisse ajouter que rien ne serait plus satisfaisant qu'un mystère définitivement résolu" (Stephen Jay Gould)

168Les PAN C du Geipan - Page 7 Empty Re: Les PAN C du Geipan 17/06/11, 07:04 pm

Sebastien

Sebastien
Modération
Modération

Le cas est décrit dans la revue OUranos n°1 p53 (dessin du lieu)

J'espère que l'article pourra être retrouvé. Bravo pour la recherche, bien qu'il semble bizarre que les témoins veuillent se barricader avec tous leurs chats, chez eux en vue d'un séisme. Suspect


_________________
Tout se passe comme si l'HSP/TRC était vraie, ou que l'HET était rare.

169Les PAN C du Geipan - Page 7 Empty Re: Les PAN C du Geipan 17/06/11, 07:19 pm

Patrice

Patrice
Administration
Administration

Ce cas entre dans ma base également (suite à la lecture de LDLN n° 159 justement). Je reprendrais donc ton texte Bob.

Sinon j'ai cela aussi :

Les PAN C du Geipan - Page 7 Pl197610


_________________
http://www.lulu.com/spotlight/PSY18

Pratique : :-)

https://www.youtube.com/watch?v=VqwzBeIEfdE
https://ufo-scepticisme.forumactif.com

170Les PAN C du Geipan - Page 7 Empty Re: Les PAN C du Geipan 17/06/11, 07:21 pm

NEMROD34

NEMROD34
Modération
Modération

bien qu'il semble bizarre que les témoins veuillent se barricader avec tous leurs chats, chez eux en vue d'un séisme.
Entièrement d'accord! Un séisme est bien plus dangereux que se confiner dans espace étroit avec des chats !
Mais peut-être ont ils subis une forme de manipulation mentale quantique chatolique ?


_________________
NEMROD34 S.A.R.L de démolition minutieuse de foutaises.
Siret : 123456789
Capital: 3 millions de brouzoufs
Certifié sans chat (iso 21122012).

Les PAN C du Geipan - Page 7 2491413776

171Les PAN C du Geipan - Page 7 Empty Re: Les PAN C du Geipan 17/06/11, 07:28 pm

Sebastien

Sebastien
Modération
Modération

Le Bang "genre supersonique" est-il une invention journalistique? Ca rendrait plus compte des paroles du jeune demandant de rentrer le chat non? scratch


_________________
Tout se passe comme si l'HSP/TRC était vraie, ou que l'HET était rare.

172Les PAN C du Geipan - Page 7 Empty Re: Les PAN C du Geipan 17/06/11, 08:00 pm

Bob Rekin

Bob Rekin
Membre d'honneur
Membre d'honneur

Tiens, c'est intéressant, l'article de presse confirme mon hypothèse comme quoi le fils était également effrayé au moment de la panne de télé ! Very Happy
En tout cas, les témoins se préparaient clairement à un évènement : "Mama, s'était-il écrié, il va se passer quelque chose".

La réaction de vouloir s'enfermer avec ses chats à l'approche d'un séisme peut sembler étrange (on aurait plutôt tendance à faire l'inverse), mais n'oublions pas que les témoins étaient paniqués à ce moment. Dans la panique, on a toujours tendance à faire des choses bizarres, voire illogiques.

Pour le bang supersonique entendu par le voisin, il faut prendre en compte que celui-ci témoigne en date du 29 septembre, soit deux semaines après l'observation. Il peut tout simplement s'agir de la foudre que le voisin a pu entendre après 23h30, mais qu'il place (faux souvenir) vers 23h.
Le "bang supersonique" décrit dans l'article peut être une confusion avec ce qu'à pu entendre le voisin (mauvaise interprétation du journal). En tout cas, aucun des trois témoins n'en fait mention dans le PV ni dans le livre de Figuet.
Arrow "Un voisin de la famille G., M. B. a entendu vers 22h50, une sorte de "Bang" supersonique ou un coup de tonnerre. Cet effet auditif n'a pas été perçu par la famille G., contrairement à ce qui est signalé dans l'article du Dauphiné libéré du 29/09/1976."


_________________
C'est pas de la magie, c'est de la science !
DéPANeur de père en fille, depuis 2009.  8)

"Rien n'est aussi fascinant qu'un mystère qui a pris de l'âge. (...) Encore que je puisse ajouter que rien ne serait plus satisfaisant qu'un mystère définitivement résolu" (Stephen Jay Gould)

173Les PAN C du Geipan - Page 7 Empty Re: Les PAN C du Geipan 17/06/11, 08:18 pm

Sebastien

Sebastien
Modération
Modération

Bob Rekin a écrit:Un voisin de la famille G., M. B. a entendu vers 22h50, une sorte de "Bang" supersonique ou un coup de tonnerre. Cet effet auditif n'a pas été perçu par la famille G., contrairement à ce qui est signalé dans l'article du Dauphiné libéré du 29/09/1976."

Effectivement!

Ce serait bien de retrouver l'OUranos n°1 p53, intéressant d'opposer à l'étude la position de la Lune...


_________________
Tout se passe comme si l'HSP/TRC était vraie, ou que l'HET était rare.

174Les PAN C du Geipan - Page 7 Empty Re: Les PAN C du Geipan 17/06/11, 08:22 pm

Patrice

Patrice
Administration
Administration

Je l'ai, mais dans mes cartons ! Et avec mon fatras sans nom...
En revanche peut-être pourrais-je mettre la main sur le LDLN (vu dernièrement). Wink


_________________
http://www.lulu.com/spotlight/PSY18

Pratique : :-)

https://www.youtube.com/watch?v=VqwzBeIEfdE
https://ufo-scepticisme.forumactif.com

175Les PAN C du Geipan - Page 7 Empty Re: Les PAN C du Geipan 21/06/11, 11:36 am

Bob Rekin

Bob Rekin
Membre d'honneur
Membre d'honneur

Vaucouleurs (55), le 16 janvier 1977
http://www.cnes-geipan.fr/geipan/regions/lor/etude_1977-01-00383.html
"AUCOULEURS (55) 16.01.1977
Observé le 16/01/1977
Région Lorraine
Département Meuse
Classe C
Résumé
Observation du déplacement d'une boule lumineuse.
Description détaillée Le 16 janvier 1977 à 20h15 un automobiliste et sa passagère observent les déplacements d'une boule lumineuse de couleur orange et d'un diamètre d'environ 15 cm. Elle se situe à environ 2000 mètres d'altitude. Aucune trainée et aucun bruit ne seront visibles durant l'observation. L'objet s'éteint progressivement à trois reprises avant de se rallumer rapidement. L'objet a disparu très rapidement.
Compte-rendu de l'enquête Aucun.
"

Un cas un peu particulier, car d'une part j'ai ici affaire à un supérieur hiérarchique (le témoin est receveur PTT = "argument d'autorité" pour moi Laughing ), et d'autre part, le témoin semble donner deux dates différentes à son observation !
En effet, dans le PV de gendarmerie, daté du 17 janvier 1977, le cas est daté par le témoin à la veille ("hier soir"), 16 janvier 1977.
Or, le cas est également décrit à la première personne dans le livre OVNI la fin du secret de Robert Roussel, en pages 129 et 130. Fait remarquable, le récit est mot pour mot identique au PV de gendarmerie, mais est daté... du 5 janvier 1977 ! Voilà qui est vraiment surprenant. Coquille de Robert Roussel lors de la rédaction de son livre ? Les PAN C du Geipan - Page 7 416323
Voici en tout cas ce qu'on peut lire :
"Hier au soir, 5 janvier 1977, je circulais sur le chemin départemental 960 en direction de Rigny-Saint-Martin (Meuse). J'étais en compagnie de mon épouse qui était assise à l'avant droit de mon véhicule Renault 5.
Je roulais à 60 km/h environ en raison de la chaussée glissante. Lorsque je suis arrivé à la limite de la Meurthe-et-Moselle et la Meuse, j'ai remarqué la présence d'une boule lumineuse dans le ciel. Il était 20h15. Le temps était nuageux. Je suppose que c'est cela qui m'a permis de distinguer cette lueur.
Cette boule se trouvait face à moi et la direction de mon regard avec la chaussée formait un angle de 45 degrés dont je ne peux évaluer la distance. Elle était à 2000 m d'altitude environ. Elle se trouvait au sud-ouest de l'axe de la chaussée. J'ai ralenti lorsque j'ai aperçu cet engin. Environ 3 km plus loin, je me suis arrêté car l'objet volant donnait l'impression de se rapprocher du véhicule. Ce n'était pas un effet d'optique. Après un laps de temps, je suis reparti. Je me suis de nouveau arrêté à 200 m environ de Rigny-Saint-Martin. Cette fois-là, c'était par curiosité. A aucun moment je n'ai éteint les feux de mon véhicule. la boule lumineuse de couleur orange d'un diamètre de 15 cm environ ne provoquait aucune traînée, aucun bruit. Pendant les 5,5 km que j'ai parcourus, cette boule se déplaçait parallèlement au véhicule côté sud. A aucun moment, elle n'a baissé d'altitude. Elle est toujours restée à 2000 m. Je l'ai vue à trois reprises s'éteindre progressivement pour ne laisser qu'une faible lueur, plus précisément un noyau avec un halo de la même circonférence que la boule primitive. Par contre, cet objet se rallumait rapidement. Après avoir effectué 5,5 km, soit environ 15 minutes de route, j'ai vu l'engin repartir en direction nord. Je me trouvais à ce moment-là à 200 m de Rigny-Saint-Martin. L'objet volant est reparti allumé à la vitesse d'un avion à réaction. Je précise que ma femme a vu la scène comme moi, cependant, elle n'a pas remarqué la présence de l'objet volant dans le ciel au même moment que moi.
C'est moi qui lui ait dit après avoir parcouru un kilomètre depuis son apparition. Je ne peux pas vous donner d'autres précisions. Lorsque je suis rentré chez moi, voyant apparaître des étoiles dans le ciel, je n'ai plus cherché à observer dans la direction de départ de l'objet volant.
"

Que ce soit le 5 ou le 16 janvier, une même source ufogène apparait dans la direction décrite par le témoin : Vénus !
Le 5 janvier à 20h15, elle est à 6° de hauteur à l'azimut 244° (Ouest-Sud-Ouest). Elle se couche ce jour là, pour un horizon parfait, à 20h58, au 252° 'Ouest-Sud-Ouest)
Le 16 janvier à 20h15, elle est à 10° de hauteur à l'azimut 247° (Ouest-Sud-Ouest). Elle se couche à 21h23, au 260° (Ouest).

Si l'OVNI est effectivement Vénus, voilà qui pourrait expliquer bien des choses pour ce cas :
- son orientation : "face à moi", "elle se trouvait au sud-ouest de l'axe de la chaussée"
- sa description : "boule lumineuse dans le ciel", "la boule lumineuse de couleur orange" (Vénus est alors bas sur l'horizon), "ne provoquait aucune traînée, aucun bruit"
- le fait que l'OVNI semble suivre les témoin : "Pendant les 5,5 km que j'ai parcourus, cette boule se déplaçait parallèlement au véhicule côté Sud" (la D960, relativement droite, est orientée Est-Ouest)
Avec Google Maps, j'ai vérifié l'aspect de la route visible depuis la limite départementale entre Meurthe-et-Moselle et Meuse :
Les PAN C du Geipan - Page 7 Vaucouleurs2

Fait remarquable : la D960 est construite dans une vallée bien large, permettant une bonne visibilité de part et d'autre de la route. En cas de beau ou d'éclaircie, Vénus ne devait pas manquer d'être visible ! Smile
Justement, parlons en du temps : le temps est décrit comme nuageux pendant l'observation, mais lors de son arrivée chez lui, à Vaucouleurs, moins de 5 km après Rigny-Saint-Martin (donc peu de temps après l'observation), le témoin dit voir quelques étoiles. Le ciel ne devait donc pas être complètement bouché au moment de l'observation, laissant apparaitre quelques éclaircies.
Un détail qui pourrait d'ailleurs expliquer les disparitions et réapparitions de l'OVNI ("je l'ai vue à trois reprises s'éteindre progressivement pour ne laisser qu'une faible lueur (...). Par contre, cet objet se rallumait rapidement.") : Vénus disparaissant et réapparaissant tout simplement en fonction des nuages.

Quelques détails qui semblent contredire l'hypothèse Vénus :
- "mon regard avec la chaussée formait un angle de 45 degrés", suggérant que l'OVNI se situait à 45° de hauteur angulaire (largement au-dessus de Vénus). Mais il faut savoir que les témoins ont largement tendance à surestimer la hauteur angulaire de leurs observations. Mais il peut également s'agir d'un angle horizontal entre la route et la direction de l'OVNI (le texte n'est pas clair).
- "j'ai vu l'engin repartir en direction nord" : Vénus ne peut pas partir comme ça, direction Nord. Mais justement, il doit s'agir tout bêtement d'une illusion créée par le mouvement de la voiture. Les témoins se trouvent alors à proximité immédiate de Rigny-Saint-Martin. La D960, qui est alors relativement droite et orientée Ouest-Sud-Ouest, fait une boucle vers le Nord-Ouest, traverse le village, puis immédiatement repart plein Sud-Ouest. Un tel changement de directions, sur une courte distance, peut créer l'illusion que l'OVNI part vers le Nord. C'est encore plus vrai juste après Rigny-Saint-Martin, au lieu dit Le Moulin de la Roche, juste avant la descente vers Vaucouleurs.

Pour être plus clair, voici une carte des lieux (donnée Géoportail) :
Les PAN C du Geipan - Page 7 Vaucouleurs3

-Pourquoi le témoin ne voit-il plus Vénus depuis Vaucouleurs ? A cela plusieurs réponses : Vénus s'est couchée ou s'apprête à le faire (si le cas se déroule le 5 janvier), Vénus est masquée par un nuage ou bien tout simplement par le relief ou un bâtiment (nous sommes en ville, et de plus, Vaucouleurs est située dans une vallée. Géoportail nous montre un important relief à l'Ouest, dominant Vaucouleurs d'une bonne centaine de mètres : le Plateau de Bussy, culminant à 365 m, alors que le centre-ville de Vaucouleurs est à 251 m).

Bref, il s'agit d'une très probable méprise avec Vénus.
Smile


_________________
C'est pas de la magie, c'est de la science !
DéPANeur de père en fille, depuis 2009.  8)

"Rien n'est aussi fascinant qu'un mystère qui a pris de l'âge. (...) Encore que je puisse ajouter que rien ne serait plus satisfaisant qu'un mystère définitivement résolu" (Stephen Jay Gould)

176Les PAN C du Geipan - Page 7 Empty Re: Les PAN C du Geipan 06/07/11, 02:05 pm

Bob Rekin

Bob Rekin
Membre d'honneur
Membre d'honneur

Retour sur le cas de Céret (66), le 14 mai 2004
http://www.cnes-geipan.fr/geipan/regions/lan/etude_2004-05-01624.html

"CERET (66) 2004
Observé le 14/05/2004
Région Languedoc Roussillon
Département Pyrénées-Orientales
Classe C
Résumé
Observation d'un point lumineux intense qui a traversé le ciel en quelques minutes
Description détaillée Le 14 mai 2004 vers 22 heures, observation par un témoin, astronome amateur, d'un point lumineux intense qui a traversé le ciel en courbe en quelques minutes. Aucune autre information disponible.
Compte-rendu de l'enquête Aucun.
retour
"

Le cas est déjà évoqué dans le fil, au post n°19, en date du 3 août 2010.
A l'époque, j'écrivais en conclusion de ma petite investigation : "A classer PAN B (satellite) ou PAN A (ISS), avec vérification du passage de la Station Spatiale ce soir-là."

L'équipe de Sceptic-Ovni est certes peu nombreuse, mais nous avançons dans nos recherches ! Smile
Car entre-temps, grâce à nos excellents membres Nablator, Sebastien et Hal9000, nous avons pu voir que nous pouvons retrouver les anciennes trajectoires de satellites grâce à une option sur Stellarium, en incluant les TLE d'époque, disponibles grâce au site Space Track ( https://www.space-track.org/perl/login.pl ).
Nous avons pu voir que cette méthode est parfaite pour la rentrée atmosphèrique du 5 novembre 1990, et également pour une rentrée atmosphérique à l'origine du cas d'Ariel School au Zimbabwe.
Une troisième démonstration vous tente ? Wink

Description de l'OVNI de Céret par le témoin : "Le 14 mai 2004 à 21h55, j'ai été surpris par une lumière intense qui se déplaçait en courbe, assez lentement de Sud-Ouest vers Nord-Est (...). Cette lumière a pris plusieurs minutes pour traverser le ciel, j'ai filmé ce phénomène durant 3 minutes 30 qui se déplaçait à la vitesse d'un satellite. Cette lumière correspondait à un point non clignotant à l'oeil nu de couleur jaune. (...) J'ai raté les première sminutes lorsque cette lumière est apparue à environ 35 à 40 degrés d'hauteur pour disparaître derrière une colline."

Rien que la description fait penser à l'ISS : objet brillant, jaune (couleur caractéristique de l'ISS à l'époque), se déplaçant comme un satellite.
Et bien vérifions si l'ISS était visible ce 14 mai 2004 vers 21h55 depuis les Pyrénées Orientales, sur une trajectoire Sud-Ouest / Nord-Est. Il suffit juste d'avoir les TLE d'époque qui sont :
1 25544U 98067A 04135.83288273 .00011129 00000-0 97469-4 0 7771
2 25544 051.6269 135.7087 0011016 134.4801 295.5447 15.69402716313084

N'ayant pas les moyens de vérifier cette hypothèse par moi-même, j'ai demandé à Sebastien et Nablator s'ils pouvaient le faire. Sebastien a quelques soucis avec son Stellarium, mais pas Nablator, qui m'a transmis l'image suivante :
Les PAN C du Geipan - Page 7 Perp10

Le doute n'est plus permis.
A classer définitivement PAN A ! 8)

Un énooooorme merci à Sebastien et Nablator ! cheers


Note : Faisons d'une pierre deux coups. Nablator m'a précisé que l'ISS était visible ce soir-là de 21h51 à 22h00, soit une durée d'observation de 9 minutes.
Cela va totalement à l'encontre d'un argument avancé par Claude Lavat, ufologue bien connu, dans le magazine Snatch n°8, qui vient de paraître dans les kiosques. Nous pouvons en effet lire en page 36 de ce magazine (propos de Claude Lavat) : "Ce n'était pas des objets balistiques, ce n'était pas non plus une rentrée de météorites et cette durée, dix-huit minutes ! C'est totalement contraire à la loi physique de Kaeppler selon laquelle la durée la plus longue de la traversée d'un satellite d'un horizon à l'autre et son temps de visibilité ne peuvent dépasser sept minutes."
Petite précision : Claude Lavat ne parle pas ici du cas de Céret, mais notons tout de même que selon lui, la loi de "Kaeppler" (ne serait-ce pas plutôt Kepler ? scratch ) limite la durée d'observation d'un satellite à seulement 7 minutes. C'est totalement faux, car nous avons ici un passage de 9 minutes (je peux même vous trouver des passages d'ISS d'une durée de 10 minutes), supérieur à cette fameuse limite... What a Face
De plus, notons que l'ISS est l'un des objets les plus bas en orbite terrestre (seulement 350/400 km), ce qui en fait l'un des objets satellitaires au mouvement apparent le plus rapide, la règle générale pour les satellites artificiels étant "plus un objet est bas, plus son déplacement apparent est rapide". Or, qui dit déplacement apparent rapide dit fenêtre de visibilité limitée. La très grande majorité des satellites étant plus hauts que l'ISS, leur déplacement apparent est donc moins rapide et leur fenêtre d'observation est donc plus longue...
Il va falloir que Claude Lavat revoit son argumentation. Wink



Dernière édition par Bob Rekin le 06/07/11, 03:06 pm, édité 1 fois


_________________
C'est pas de la magie, c'est de la science !
DéPANeur de père en fille, depuis 2009.  8)

"Rien n'est aussi fascinant qu'un mystère qui a pris de l'âge. (...) Encore que je puisse ajouter que rien ne serait plus satisfaisant qu'un mystère définitivement résolu" (Stephen Jay Gould)

177Les PAN C du Geipan - Page 7 Empty Re: Les PAN C du Geipan 06/07/11, 02:57 pm

nablator

nablator
Administration
Administration

Il faudrait qu'on se cotise pour offrir un Stellarium au GEIPAN. Euh, non, il est gratuit. :(joker):

J'ai aussi entré les coordonnées de Céret pour voir ce que ça change : rien (quelques pixels seulement).

http://nabbed.unblog.fr/

178Les PAN C du Geipan - Page 7 Empty Re: Les PAN C du Geipan 06/07/11, 03:11 pm

Bob Rekin

Bob Rekin
Membre d'honneur
Membre d'honneur

Non seulement Stellarium est gratuit, mais c'est également le cas de Space Track, où il faut juste s'inscrire puis attendre une validation (une journée, en général).
Je m'étonne que le GEIPAN, dépendant du CNES (Centre National d'Etudes Spatiales, tout de même !) n'ait même pas pensé à vérifier cette hypothèse ISS. Ce serait logiquement pourtant dans leurs moyens, non ? scratch

(j'en ai profité pour éditer mon message précédent afin d'apporter une précision sur un argument avancé dans le magazine Snatch)


_________________
C'est pas de la magie, c'est de la science !
DéPANeur de père en fille, depuis 2009.  8)

"Rien n'est aussi fascinant qu'un mystère qui a pris de l'âge. (...) Encore que je puisse ajouter que rien ne serait plus satisfaisant qu'un mystère définitivement résolu" (Stephen Jay Gould)

179Les PAN C du Geipan - Page 7 Empty Re: Les PAN C du Geipan 06/07/11, 04:02 pm

hal9000

hal9000
Modération
Modération

A noter pour les anciens TLE il y a aussi, sans nécessiter une inscription, le site de Jonathan McDowell :
http://www.planet4589.org/space/space.html


_________________
Robert Alessandri, agitateur en ufologie
http://univers-ovni.com

180Les PAN C du Geipan - Page 7 Empty Re: Les PAN C du Geipan 06/07/11, 08:54 pm

nablator

nablator
Administration
Administration

Merci Robert, je ne connaissait pas. Il faut chercher les archives sous http://www.planet4589.org/space/elements/
Pour l'ISS par exemple c'est dans 25500/S25544.

Il y a aussi l'archive 1980-2004 de CelesTrak (où on trouve le TLE du cas de Céret) :
http://celestrak.com/NORAD/archives/

http://nabbed.unblog.fr/

181Les PAN C du Geipan - Page 7 Empty Re: Les PAN C du Geipan 10/07/11, 01:59 pm

Patrice

Patrice
Administration
Administration

Je lance une petite discute à propos de ce cas :

BONNIERES SUR SEINE (78) 1978
Observé le 08/03/1978
Région Ile-de-France
Département Yvelines
Classe C
Résumé Observation d'un objet posé au milieu d'un champ de la forme d'un bol renversé.
Description détaillée Le 8 mars 1978 à 6h 45 une automobiliste aperçoit des lueurs de couleurs variées provenant d'un champ défriché. Au milieu de celui-ci se trouve un objet gris-bleu métallisé de la forme d'un bol retourné. Immobile et silencieux, il émet des lumières clignotantes sur sa base. Prenant peur le témoin partira à son travail pour revenir à midi avec des collègues et constater une trace circulaire de 5 mètres de diamètre à cet endroit. Sur place la gendarmerie ne constatera aucune trace particulière hormis celle d'un tracteur. Selon les dires du témoin, beaucoup de curieux auraient piétiné l'endroit. Aucune autre information ne sera recueillie sur ce phénomène pour lequel nous manquons d'informations.
Compte-rendu de l'enquête Aucun.

http://www.cnes-geipan.fr/geipan/regions/ile/etude_1978-03-00494.html

Pris comme tel cette affaire semble être bien classée en Pan C ! L'hypothèse "tracteur" semble bien avoir été négligé, mais le PV de Gendarmerie évacue semble-t-il cette hypothèse de travail avec quelques raisons. Qu'en est-il au juste ? Que vaut ce témoignage ?
Nous avons de la matière, j'ai été un des enquêteurs in situe à l'époque (le PV cite "Membres de Frontières de la Science"). J'ai l'article de presse et le rapport au complet. Bien entendu j'ai des choses à dire. Mais d'abord qu'en pense les autres ?


_________________
http://www.lulu.com/spotlight/PSY18

Pratique : :-)

https://www.youtube.com/watch?v=VqwzBeIEfdE
https://ufo-scepticisme.forumactif.com

182Les PAN C du Geipan - Page 7 Empty Re: Les PAN C du Geipan 10/07/11, 04:25 pm

Bob Rekin

Bob Rekin
Membre d'honneur
Membre d'honneur

Effectivement, la description laisse penser à un tracteur, ou tout du moins à un engin agricole :
- plusieurs couleurs (rouge et bleu)
- objet observé posé ou à proximité immédiate du sol, le tout dans un champ défriché
- champ où sont justement visibles des traces de roues de tracteur

Reste à savoir ce que tu as pu découvrir à l'époque, lors de l'enquête ! Smile


_________________
C'est pas de la magie, c'est de la science !
DéPANeur de père en fille, depuis 2009.  8)

"Rien n'est aussi fascinant qu'un mystère qui a pris de l'âge. (...) Encore que je puisse ajouter que rien ne serait plus satisfaisant qu'un mystère définitivement résolu" (Stephen Jay Gould)

183Les PAN C du Geipan - Page 7 Empty Re: Les PAN C du Geipan 10/07/11, 04:32 pm

Sebastien

Sebastien
Modération
Modération

Si la direction d'observation est Nord-Ouest, il y a un candidat astronomique. Mars, bien grosse, s'y couchait dans ces minutes-là.
Mais était-ce astronomique? Suspect


_________________
Tout se passe comme si l'HSP/TRC était vraie, ou que l'HET était rare.

184Les PAN C du Geipan - Page 7 Empty Re: Les PAN C du Geipan 10/07/11, 04:57 pm

Patrice

Patrice
Administration
Administration

J'avais pensé en premier à une méprise avec le soleil levant, mais vérification via stellarium et confirmé par Bob :

Pour Gommecourt (lieu exact), nous avons :
- Le Soleil non visible, puisqu'à -7° sous l'horizon, azimut 89° (Est)
Il se lève à 7h22
- La Lune, à la veille de la Nouvelle Lune, en très fin croissant (1% de la face éclairée) presque non visible, puisqu'à 1° sous l'horizon. La Lune se lève à 6h51, azimut 100° (Est).

La méprise avec un astre ne correspond pas, le soleil n'est pas encore visible. Reste donc la piste d'un tracteur, mais, nous nous heurtons à d'autres petiotes incohérences entre le PV de Gendarmerie et ce que nous avons put recueillir in situ à cette époque.

Une grosse lumière filtrante au travers d'un rideau d'arbre (confusion comme le soulève Sébastien avec Mars ?), mais pour le reste un tracteur ?

Les lieux d'abord :

Les PAN C du Geipan - Page 7 Lieu_c10

Agrandi :

Les PAN C du Geipan - Page 7 Lieu_a10

Le témoin se situe au Point L chemin de Gommecourt et aperçoit l'objet à sa droite juste dans la petite courbe.

Je placerai l'enquête sans autre commentaire par la suite. Puis viendras le temps des détails qui heurte, qui place ce cas bien mal à propos y compris en Pan C (Mais là, le Geipan n'y peu rien).








_________________
http://www.lulu.com/spotlight/PSY18

Pratique : :-)

https://www.youtube.com/watch?v=VqwzBeIEfdE
https://ufo-scepticisme.forumactif.com

185Les PAN C du Geipan - Page 7 Empty Re: Les PAN C du Geipan 10/07/11, 07:39 pm

Patrice

Patrice
Administration
Administration


L'article de presse :


Les PAN C du Geipan - Page 7 Sans_t10


GOMMECOURT (78) le 08 mars 1978.

Quasi-atterrissage et radioactivité.
Condensé de P Seray.

Cette affaire aurait du rester dans un cadre traditionnel des histoires de « soucoupes ». Or, pour des raisons n'ayant rien à voir avec les (trop) fameuses traces de radioactivité, elle allait sortir des normes, pour devenir durant un court laps de temps, un cas unique dans nos annales.
Les raisons sont à la fois variées et nombreuses. Un intérêt particulier et certain de la part d'un des enquêteurs de l'époque, allait mettre à mal mes propres convictions en m'obligeant à prendre une certaine distance avec le monde « ufologique» en général! Nous y reviendrons bien entendu.
Ce texte n'a jamais été publié, sous des prétextes tendancieux aussi inutiles que graves. Je gage, qu'avec le temps, la mentalité de la plupart des chercheurs changera pour le bien des études que nous désirons tous voir un jour ou l'autre aboutir.


Source de l'information:

Par téléphone les 17 et 18 mars 1978 à Navigateur. Puis par un article, joint en annexe, du Démocrate en date du 17 mars 1978.
Date et heure: le mercredi 08 mars 1978 à 06h45.
Lieu précis: Sur une route vicinale entre Gommecourt (à quatre kilomètres de l'endroit supposé) et Bennecourt dans les Yvelines (78).
L'objet se serait posé dans un champ défriché depuis environ deux mois. L'endroit est relativement désert, seules quelques maisons assez éloignées cernent l'endroit. Le phénomène se tenait à environ dix mètres de la petite route au milieu de ces champs.
Témoin: Un seul connu, il s'agit de Mme Simone Huguet, travaillant alors aux usines Singer de Bonniéres/Seine.

Conditions astronomiques : N.L. le 09 mars 1978.
Pour le mercredi 08 mars 1978, jour de l'observation, la lune se levait à 06h49 pour se coucher vers 18h15. Heure légale bien entendu. Quatre minutes séparent l'heure d'observation et le lever de lune! Nous le notons sans en conclure hâtivement qu'un lien quelconque lie l'ensemble et explique une futur méprise.

Gendarmerie: C'est celle de Bonniéres/Seine qui effectuera le procès verbal d'audition. Nous nous y sommes rendus dès le 18 mars et nous y fûmes accueilli avec sympathie. Le commandant de la Brigade nous donna tous les renseignements nécessaires et nous demanda de lui fournir un double de notre propre rapport afin de le joindre à son procès verbal.
N'ayant pu retrouver avec exactitude l'endroit supposé du quasi-atterrissage il eut aussi cette aimable pensée de nous fournir un véhicule avec un gendarme pour nous y conduire. Ce dernier assista à une partie de notre enquête sur le terrain (concernant notamment le compteur Geiger).
Lors de l'audition du témoin, les gendarmes ne recueillirent que des avis favorables envers elle.
Nous tenons ici à remercier la Gendarmerie pour son dévouement et particulièrement le Commandant de cette Brigade pour son véhicule et l'aide qui nous était nécessaire.



Les faits:

Il est 06h45 ce matin là! Comme tous les jours de la semaine, Mme Huguet se rend à son travail à quelques kilomètres de là. Elle est en voiture sur la petite route menant à Gommecourt. Elle arrive à un croisement lorsque son regard est attiré par des lumières pulsantes qui filtrent aux travers d'arbustes à sa droite et devant elle.

Les PAN C du Geipan - Page 7 Sans_t11

Elle observa ces lumières qui clignotaient rapidement (plus vite que des clignotants de voiture) en se demandant de quoi il pouvait bien s'agir!
Elle poursuit sa route tout en observant cette scène, passe le croisement et continue sur le petit chemin vicinal situé sur les hauteurs. Trouvant ces lumières fort jolies, elle consent à ralentir sans être rassurée pour autant....(voir plan des lieux)
Quand enfin elle arrive près du fameux champ, elle en reste stupéfaite... Il Y a un objet au sol! Grand, possédant une forme de champignon, une merveille... Elle nous décrit l'ensemble:

« C'était joli, oh oui! Avec ces lumières de toutes les couleurs (rouges et bleues). Les lumières provenaient de petits carrés situés tout le tour de l'objet. Au-dessus, il y avait comme un cône ou triangle brillant. Gris... Comme de l'aluminium... mais brillant.. .Oh! Que c'était joli... ».
Avec un tel emballement, il est certain que notre témoin perd nombre de repères.. En s'exclamant ainsi, Mme Huguet porte ses mains au visage, puis en détache une (la droite) et la secoue violemment en répétant « Oh! Que c'était joli... ». Elle revoit la scène...

D'après Mme Huguet, l'objet était donc au sol, imposant avec des lumières clignotantes et pulsantes provoquant un mal aux yeux certain. Sa forme était parfaitement ronde avec un triangle sur le dessus. Son observation n'a duré que trop peu de temps pour qu'elle puisse en remarquer tous les détails. Sa voiture n'a rien subi de particulier.

C'est donc tout en continuant sa route, à faible vitesse, que Mme Huguet a observé tout cela et elle laissa l'objet encore au sol lorsqu'elle le perdit de vue. Elle pense que ce dernier pouvait avoir des mesures proches des sept mètres de diamètre, pour deux à deux mètres cinquante de haut. (Ceci fera dire à un des enquêteurs que la forme de l'objet est très certainement le dessin B et non celui du témoin en A!).

Témoin: Elle possède un très bon souvenir de l'événement décrit ci-dessus. Quand elle vit l'objet elle fut d'abord stupéfaite et intriguée. De nature curieuse, elle a ralenti sans s'arrêter, car nullement rassurée tout en se sentant attirée par la beauté de l'engin.

Traces: Arrivée à son travail, ses collègues lui ont demandé ce qu'elle avait. Elle semblait fortement choquée et tremblante (ne tenant plus sur ses jambes), elle narra son aventure. Le midi du même jour, elle se rendit de nouveau sur les lieux en compagnie de deux camarades de travail. Ensemble ils constatèrent des traces leur paraissant être produites par la présence du phénomène au sol. Soit, nous dira-t-elle, des arbustes couchés à terre, comme ratatinés ou rasés. Les traces observables alors formaient un cercle parfait d'environ sept mètres de diamètre. Le soir de l'observation, plus rien de devait subsister. . .

Effet sur le témoin: Au moment de l'observation, Mme Huguet fut donc intriguée, puis non rassurée et enfin elle accélère et laisse l'objet encore au sol. Les lumières faisaient mal aux yeux, mais sans conséquence par la suite. Le midi, elle ne mangera pas (classique barre à l'estomac comme on dit) et était passablement énervée. Elle nota des vertiges le jour même, sa tête était brûlante au point qu'un médecin devait venir lui rendre visite le soir même pour lui donner des tranquillisants. Des somnifères l'aidèrent à correctement dormir la nuit suivant l'observation, mais en revanche dès le lendemain elle ne put fermer l’œil. (Encore sous le coup de l'énervement, et surtout de l'excitation due à la vision de cet objet !). Son mari confirma ce fait avec une pointe de réticence.
Dans la semaine suivant l'observation, elle ira voir deux films sur le sujet et s'achètera un livre afin de se documenter. Elle ne croyait pas aux Ovni auparavant et en rigolait fortement. Mme Huguet est de nature nerveuse et possède des yeux pleurant assez facilement.

Détails importants: Avant son observation, une collègue de Mme Huguet fit elle-même une observation d'un objet semblable avec des lumières identiques. Elle n'en parla cependant qu'après celle de notre témoin.
Impossible de vérifier cette information.
De plus, détails peut-être plus importants encore, ce même jour du mercredi 08 mars 78, d'autres témoins confirment la présence de « quelque chose» proche de cet endroit. Jugez plutôt:
Vers 04h45, un témoin, résidant à Bennecourt a entendu un bruit semblable à un coup de tonnerre en provenance du site.
Vers 06h45, Mme Huguet observe son objet.
Vers 07h15, une amie de ce même témoin observe à son tour, le même phénomène, mais en vol cette fois. Apparition fugace mais notable.

Devons-nous jouer avec le feu et prétendre que cet « ovni » serait resté au sol près de deux heures ? Ou plus exactement, éliminer le témoignage concernant ce bruit de tonnerre et ne prendre en considération que les deux derniers témoignages semblant intimement liés? Ce qui laisse à croire cette fois, que notre curieux phénomène resta près de trente minutes au soL..

Dernière chose: Quand on montre à Mme Huguet quelques photos d'objets ou traces de cas précédents, elle reste surprise et surtout intéressée par ses documents. Nous avons tenté à maintes reprises de la coincer sur son témoignage, mais sans résultats. Nous la croyons donc sincère. Suite à l'article de presse, nombre de curieux sont venus sur place et piétinèrent ainsi les traces.
Le champ en question fait 4.000 m2. Le 1er avril, jour de notre première rencontre avec le témoin, le champ venait d'être labouré afin d'y laisser pousser de l'orge.

Sur la page suivante, nous reproduisons le dessin que notre témoin dessina sur notre demande. (Croquis A). Nous y reviendrons...

Voilà sur l'observation en général et nous resterons d'accord entre les divers enquêteurs sur ce fait, même si la forme allait changer par la suite. Ce qui va suivre en revanche m'amènera à formuler nombre de remarques que je reléguerais à la fin de ce texte.

à suivre.



Dernière édition par Marius le 10/07/11, 08:57 pm, édité 1 fois


_________________
http://www.lulu.com/spotlight/PSY18

Pratique : :-)

https://www.youtube.com/watch?v=VqwzBeIEfdE
https://ufo-scepticisme.forumactif.com

Contenu sponsorisé



Revenir en haut  Message [Page 7 sur 15]

Aller à la page : Précédent  1 ... 6, 7, 8 ... 11 ... 15  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum