UFO SCEPTICISME
Avertissement : UFO SCEPTICISME est un forum indépendant de toute association, groupe, structure, traitant du phénomène ovni.

Son administration se démarque et condamne fermement les activités prosélytes de partisans d'hypothèses exotiques non testables, non vérifiables à propos des PAN.

Avant l'inscription, merci de lire le règlement de l'hébergeur et le règlement particulier du forum. Pour cela, voir la rubrique "A lire avant de s'inscrire ou de poster".

Pour que l'inscription soit pérenne, le nouvel inscrit doit poster au moins un message dans les 8 jours après la validation de celle-ci.

Le forum UFO SCEPTICISME privilégie la participation par rapport au nombre d'inscrits.
UFO SCEPTICISME
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
UFO SCEPTICISME

UFOLOGIE ET SCEPTICISME

Derniers sujets
» Nouvel agroglyphe juin 2024. TF1 raconte.
Reconstitution de la machine d'Anticythère - Page 4 EmptyAujourd'hui à 03:34 pm par PhD Smith

» AARO publie les résultats sur un alliage suspecté d’être extraterrestre (Art Bell)
Reconstitution de la machine d'Anticythère - Page 4 EmptyHier à 06:28 pm par oncle dom

» UFO, des relais de désinformations ?
Reconstitution de la machine d'Anticythère - Page 4 EmptyHier à 05:07 pm par oncle dom

» RR2 diurne de Vins sur Caramy 14 avril 1957 a 60 ans.
Reconstitution de la machine d'Anticythère - Page 4 Empty10/07/24, 04:34 pm par marcassite

» Reconstitution de la machine d'Anticythère
Reconstitution de la machine d'Anticythère - Page 4 Empty09/07/24, 10:13 pm par marcassite

» Disclosure King – Phénomène Financier Inexpliqué et autres fraudes…
Reconstitution de la machine d'Anticythère - Page 4 Empty30/06/24, 01:49 pm par klingon

» Les photos UFO de Ron James
Reconstitution de la machine d'Anticythère - Page 4 Empty27/06/24, 08:55 pm par nablator

» Une météorite près d'Angers
Reconstitution de la machine d'Anticythère - Page 4 Empty25/06/24, 11:49 am par marcassite

» L’hypothèse cryptoterrestre
Reconstitution de la machine d'Anticythère - Page 4 Empty20/06/24, 03:50 pm par PhD Smith

» Emission de France 5 "La fabrique du mensonge": "Espace : les fake news contre-attaquent".
Reconstitution de la machine d'Anticythère - Page 4 Empty19/06/24, 11:57 pm par oncle dom

» Pentagon – Groupe de travail inaugural UAP des 5 Eyes
Reconstitution de la machine d'Anticythère - Page 4 Empty18/06/24, 04:19 pm par klingon

» Interview de Sean Kirkpatrick par Steven Greenstreet - Partie 2
Reconstitution de la machine d'Anticythère - Page 4 Empty13/06/24, 06:11 pm par klingon

» Ed Stone est partit plus loin que ses sondes...
Reconstitution de la machine d'Anticythère - Page 4 Empty13/06/24, 03:09 pm par klingon

» Art Levine – Le Pentagone riposte …
Reconstitution de la machine d'Anticythère - Page 4 Empty13/06/24, 10:51 am par klingon

» Rapport de l’AARO mars 2024 en Français
Reconstitution de la machine d'Anticythère - Page 4 Empty13/06/24, 10:50 am par klingon

-50%
Le deal à ne pas rater :
BODUM Bistro Set : Théière filtre 1 L + 2 gobelets double paroi en ...
19.99 € 39.90 €
Voir le deal

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Reconstitution de la machine d'Anticythère

+5
Armand Cadi
oncle dom
lw86
klingon
nablator
9 participants

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4

Aller en bas  Message [Page 4 sur 4]

marcassite

marcassite
Membre d'honneur
Membre d'honneur

"Le bois du MA a été imprégné au XXe s. pour une conservation avec une résine organique qui l'a contaminé. Donc pas d'analyse au Carbone 14 possible d'après F. Lequèvre."

Ca c'est la mauvaise nouvelle sur la M.A. La seule vraie preuve qu'était la datation du coffret de la M.A disparaît-elle vraiment ? Il doit bien y avoir un moyen mathématique de voir si malgré le C14 du vernis (XIX ou XXe), il y a un décalage du taux de C14 /masse (donc une datation décalée puisque le bois est sensé être bien plus ancien) qui colle avec un support du XVI ou de -IIe siècle. Bref, probablement juste une question de volonté et d'autorisation du musée plus qu'un réel problème pour un chercheur motivé...

EDIT : Comme je le présumais, il y a des tables de correction des pollutions récentes :
https://radiocarbon-1bfd8.kxcdn.com/wp-content/uploads/2019/05/Effect-of-C14-sample-contamination.jpeg

https://www.radiocarbon.com/francais/pretraitement-datation-carbone.htm#:~:text=Sources%20de%20contamination&text=Des%20%C3%A9chantillons%20d%27os%20peuvent,en%20est%20un%20autre%20exemple.

Que les engrenages soient en bronze et pas en laiton n'est pas mon gros problème, loin s'en faut.
Quand la "plaque de bronze avec un taureau", il faudrait d'abord connaître l'épaisseur de métal de cette pièce (disque de 8cm de diam.) et sa composition en % de métaux avant de la comparer avec les fins engrenages de la M.A.

Sinon deux infos que j'ignorai :
-le navire associé à la M.A est sur une pente forte
-des éboulements (tremblement de terre, glissement de terrain) ont dévalé la pente et recouvert une partie du navire.
=> Outre les courants marins (flottement du coffret?), il pourrait donc y avoir eu transport de la M.A d'une autre épaveX plus récente située plus haut (moins profond que les 55m) sur cette pente par glissement vers le bas...
https://www.sciences-faits-histoires.com/blog/archeologie/anticythere-fouilles-2017-un-mysterieux-disque-de-bronze.html

PhD Smith

PhD Smith
Modération
Modération

marcassite a écrit:
Ca c'est la mauvaise nouvelle sur la M.A.  La seule vraie preuve qu'était la datation du coffret de la M.A disparaît-elle vraiment ?

Je ne sais pas pour le C14.

Il doit bien y avoir un moyen mathématique de voir si malgré le C14 du vernis (XIX ou XXe), il y a un décalage du taux de C14 /masse (donc une datation décalée puisque le bois est sensé être bien plus ancien) qui colle avec un support du XVI ou de -IIe siècle. Bref, probablement juste une question de volonté et d'autorisation du musée plus qu'un réel problème pour un chercheur motivé...

Il est possible que les conservateurs ne veulent pas faire d'analyse car ce serait destructif pour le morceau de bois de la MA, ce qui est logique pour un conservateur de musée ou d'un site archéologique. Il suffit de se rappeler que le tomographe à rayons X utilisé par Freeth et alii pouvait réduire en poudre le reste de la MA.
Ensuite, est-il possible que la technologie actuelle de C14 ne le permettent pas encore ? Une autre technique est-elle possible ? * Reconstitution de la machine d'Anticythère - Page 4 416323

* Je sais que je mets trois fois "possible", mais j'ai le droit de faire des répétitions Reconstitution de la machine d'Anticythère - Page 4 441294837



Dernière édition par PhD Smith le 31/05/24, 12:31 am, édité 1 fois


_________________
Reconstitution de la machine d'Anticythère - Page 4 BraseroPraedicator veredicus, inquisitor intrepidus, doctor egregiusReconstitution de la machine d'Anticythère - Page 4 Brasero

marcassite

marcassite
Membre d'honneur
Membre d'honneur

La technique de correction des pollutions récentes existe ici depuis les années 1966. Etrange que des archéo ne le sachent pas  scratch
voir table ici :
Reconstitution de la machine d'Anticythère - Page 4 Effect-of-C14-sample-contamination
Depuis, ces correctifs ont même dû être affinés.

Enfin pour le prélèvement qui risquerait d'altérer un élément archéo , il faut arrêter les prétextes à la noix : il suffit de 100milligrammes d'un des X débris de bois du coffret déjà fichu car parti en morceaux ; un coffret dont tout le monde de contrefout chez les archéologues "machinistes" depuis sa découverte mais qui devient intouchable pour une datation. Shocked  scratch  
https://www.radiocarbon.com/francais/taille-des-echantillons-radiocarbone.htm

Evidemment c'est prendre un gros risque que de dater ce coffret : le résultat pourrait plomber le mythe médiatisé qui apporte du budget et permet des publications à volonté. Twisted Evil

oncle dom et klingon aiment ce message

PhD Smith

PhD Smith
Modération
Modération

Vidéo conférence FB de F. Lequèvre de 2017 pour la promotion de ses livres à "Sceptics in the pub Paris" : https://fb.watch/sBq4Egunfr/
Dommage qu’elle ne soit pas sur YouTube.


_________________
Reconstitution de la machine d'Anticythère - Page 4 BraseroPraedicator veredicus, inquisitor intrepidus, doctor egregiusReconstitution de la machine d'Anticythère - Page 4 Brasero

marcassite

marcassite
Membre d'honneur
Membre d'honneur

Merci PhD Smith pour le lien, je regarde ça dès que possible. L'ennui est que quoi que les uns et les autres disent, je doute que cela ne réponde aux questions précises que je soulève dans ce fil. Quand j'en aurai le temps, je tenterai de les poser aux divers chercheurs archéo engagés dans l'affaire.


PhD Smith et klingon aiment ce message

PhD Smith

PhD Smith
Modération
Modération

marcassite a écrit: L'ennui est que quoi que les uns et les autres disent, je doute que cela ne réponde aux questions précises que je soulève dans ce fil.
En effet, il n'y a rien de plus que des arguments évoqués ici.
J'ai regardé la conférence et j'en suis aux questions du public. Il y a des points intéressants soulevés lors de la conférence : les sophismes utilisés par le narratif pro-antique bi-standard, faux dilemme... Et l'argument massue de Lequèvre est : l'argument  technologique est supérieur à l'épigraphique pour la datation et la nature moderne du MA (le XVIe s. est le siècle de l'horlogerie, argumentaire que je rejette pour les raisons évoquées dans le fil).
Parmi les questions (1 h 45-50 mn), il y a des remarques d'un archéologue/historien qui émet des doutes sur les arguments de datation des inscriptions et sur l'avance technologique du XVIe en matière de métallurgie. En effet, dans sa conférence, à la 34e mn, Lequèvre évoque le fait que l'écriture grecque en majuscule datée du IIe, Ier s. av. J.-C. peut se copier à la Renaissance : la preuve avec la "Souda", encyclopédie byzantine du XIe s. dont il montre une édition imprimée du XVIe en lettres capitales grecques. Euh, les épigraphistes sont assez médiocres pour ne pas reconnaître et faire la distinction entre une inscription antique et renaissance ?  Shocked
Le gars évoque le fait que les faux existent dans le domaine littéraire à la Renaissance et au XIXe s. pour les papyri, mais pour la MA c'est autre chose. Que ferait un objet aussi cher dans une route controlée par les Turcs ? Mais dit Lequèvre, on a du commerce entre les Turcs et l'Europe en matière horlogère. Oui, mais l'horloge était exportée de l'Europe vers l'empire ottoman pas l'inverse, car on en a besoin pour les prières musulmanes... Ah les besoins en temps mesurés des moines. Les jésuites ont introduit en Chine les horloges et les méthodes modernes d'astronomie avec Ricci : https://fr.wikipedia.org/wiki/Mission_jésuite_en_Chine

Autre objection du gars (je suppose que c'est Tzitzimitl), l'optique a été redécouverte à la Renaissance, et les manuscrits grecs qui en parlent ont été retrouvés plus tard. Donc, la connaissance grecque (astronomie, physique, mathématiques) était présente à l'époque... grecque. Les horloges ou des objets scientifiques de la Renaissance font l'objet de commandes de riches mécènes, mais pourquoi faire une imitation en inscription grecque antique, pourquoi pas en inscription en lettres capitales d'imprimerie d'époque renaissance ? En poussant le bouchon assez loin, là oui, le raisonnement du faux du XVIe s. a des limites, surtout dit le gars, que les connaissances de l'épigraphie grecque se sont constituées au XIXe s., donc, ce serait un faux du XIXe s. avec les concrétions marines ?
C'est là que Lequèvre insiste lourdement et tente de justifier une avance de la MA du XVIe s. en évoquant les horloges, qui ont lancé la technologie mécanique moderne. Hors il l'a précisé lui-même la MA n'est pas une horloge, ni un garde-temps. La question des rouages dans l'Antiquité est connue, mais il précise bien que c'est la technique de la mesure du temps au Moyen Age qui a amené les techniques horlogères et le cercle gradué. Avant, on a rien. Ah ? Mais l'astrolabe est connu chez les grecs et on connaît les cercles gradués dans le cadran solaire byzantin http://hist.science.online.fr/antikythera/DOCS/FLORENCE2009/byzantine-sundial.htm
F. Lequèvre insiste lourdement et se contredit.
La datation abslolue est la preuve demandée pour prouver que la MA est antique. Non, les datations relatives (dites "sériations", comme la chronologie des styles ou des écritures) sont les datations admises en archéologie. Là, Lequèvre fait de l'hypercritique, il ne les considère pas comme fiables.
Quand j'en aurai le temps, je tenterai de les poser aux divers chercheurs archéo engagés dans l'affaire.

Ce serait une bonne idée, le premier à contacter, ce serait Yannis Bitsakis, qui a fait un compte rendu du livre d'Alexander Jones "A portable cosmos" dans une revue académique : https://www.persee.fr/doc/antiq_0770-2817_2018_num_87_1_3976_t14_0449_0000_2


_________________
Reconstitution de la machine d'Anticythère - Page 4 BraseroPraedicator veredicus, inquisitor intrepidus, doctor egregiusReconstitution de la machine d'Anticythère - Page 4 Brasero

oncle dom et klingon aiment ce message

PhD Smith

PhD Smith
Modération
Modération

Edit: la "Souda" date du IXe-Xe s., et non du XIe s.
https://grecite.over-blog.com/2023/12/la-souda-une-encyclopedie-grecque.html
On en avait parlé pour la légende de l'âne savant : https://ufo-scepticisme.forumactif.com/t7041-la-charmante-naivete-de-lycosthenes
Un contexte de renouveau littéraire aux ixème et xème siècles :

Cette époque est appelée la « renaissance macédonienne » car elle se manifesta surtout sous la dynastie macédonienne, du règne de Basile Ier à celui de Constantin IX. Elle se distingua par la volonté de rassembler, de copier et de structurer la culture helléno-chrétienne de l’antiquité tardive. Ce fut donc l’époque des manuels dans différents domaines : hiérarchie bureaucratique (taktika), stratégie ou tactiques militaires (strategika), droit romain (basilika) ou règles à suivre par les corporations de la capitale (Le livre de l’éparque). Constantin VII Porphyrogénète et sa cour donnèrent le ton avec une série de traités (De thematibus, De administrando imperio, De ceremoniis).

Des fonctionnaires civils assemblèrent et publièrent ainsi les textes des maîtres anciens comme Platon, Homère et Aristote.

La grande nouveauté fut le remplacement de l’écriture onciale, basée sur la majuscule et l’ancienne cursive romaine utilisée du iiième au viiième siècle, par la minuscule caroline. Toutefois, la langue populaire demeura proscrite et de nombreuses vies de saints furent réécrites dans un langage archaïsant et pompeux.

Qu'est-ce qu'on ne ferait pas sans Byzance ! Homère ? C'est Byzance qui l'a transmis. Pas de copie arabe. Pas à ma connaissance. Les manuscrits grecs scientifiques et littéraires récupérés en Europe à la Renaissance avant et après 1453 ? Toujours Byzance.

Comme l'écrivait James Evans, sans Ptolémée, nous aurions toujours les textes d'Hipparque pour l'astronomie, mais les travaux de Ptolémée ont rendu inutiles leur transmission.

En recherchant "Souda" sur internet, je suis tombé sur ce chapitre sur l'importance de Byzance dans l'histoire mondiale: "Byzantium Unbound" d'Antony Kaldellis, ARC Humanities Press 2019, dont le chapitre 3 "Byzantium for Classicists" résume le livre.
https://www.degruyter.com/document/doi/10.1515/9781641892001-004/html

La citation avant l'incipit du chapitre 3 a écrit:When the library of University College London was thinking of  cancelling  its  subscription  to  Byzantinische  Zeitschrift on  the  grounds  that  it  would  not  be  frequently  consulted,  Arnaldo Momigliano replied that “the problem would not be what  to  do  with  Byzantinische  Zeitschrift,  but  what  to  do  with  a  professor  of  ancient  history  who  remained  ignorant  of such a periodical.”1Peter Brown
Lorsque la bibliothèque de l'University College London envisageait de résilier son abonnement au Byzantine Magazine au motif qu'il ne serait pas fréquemment consulté, Arnaldo Momigliano a répondu que « le problème ne serait pas que faire du Byzantine Magazine, mais que faire d'un professeur d'histoire ancienne qui ignorait l'existence d'un tel périodique.

Anthony Kaldellis en traduction automatique a écrit:Pourquoi les classiques devraient-ils se soucier de Byzance ? Le problème n’est pas qu’ils devraient s’en soucier plus qu’ils ne le font. C'est bien pire. Le problème est qu’ils sont déjà byzantinistes mais ne le savent pas, ce qui fait d’eux de mauvais byzantinistes. Ils sont comme des chercheurs travaillant dans des archives sans savoir pourquoi ces archives ont été créées, ni par qui, ni quand, ni pourquoi certains documents y ont été inclus et d’autres non. Une recherche brillante peut résulter même de ces limitations, mais ces dernières créent également d'énormes angles morts, en particulier en ce qui concerne le contexte général de cette activité scientifique et sa généalogie culturelle. Par classicistes, j'entends les érudits qui étudient la pensée et la littérature anciennes et utilisent des textes pour reconstruire histoire ancienne et société. Je me concentre principalement sur le côté grec de la tradition classique.

Pourquoi j'écris ce post ? Tout simplement, parce que j'en ai marre d'entendre des scientifiques, astronomes ou historiens des sciences (sciences dures), dire que "nous ne possédons que des textes du Moyen Age et aucun vrai de l'Antiquité", sous-entendu, "ces textes ne sont pas dignes de confiance" niant la transmission des textes depuis l'antiquité jusqu'à nous, tout ça pour suggérer que les méthodes des sciences "molles" ne sont pas fiables par rapport aux méthodes des sciences "dures". J'ai encore entendu ce genre d'argument dans la conférence de F. Lequèvre. Rolling Eyes
Et j'ai éclaté de rire en entendant à la fin de la conférence, l'organisateur déclarer que les livrets de F. Lequèvre sont "une enquête zététique comme on les aime".
Comme le faisait remarquer Tzitzimitl sur la page FB "zététique" de la première conférence publique de F. Lequèvre à Nice ou autre part dans le sud de la France (novembre 2017 je crois, si quelqu'un pouvait mettre le lien FB) pour la promotion de ses livrets: il ne lui semblait pas y avoir de différence entre la démarche sceptique de F. Lequèvre, mettant en doute un consensus scientifique sur la MA et donc une "science officielle" et celle des "chercheurs de vérité", même si à la fin de la conférence Tzitzimitl considérait l'hypothèse de la Renaissance "probable".

Edit 2: j'ai commandé le livre d'Alexander Jones "A portable cosmos : Revealing the Antikythera Mechanism, Scientific Wonder of the Ancient World", dans son édition de 2019, la première édition de 2017 coûtant 60 €, comme il fut une époque où le livre de F. Parmentier "Ovnis 60 ans de désinformation" coûtait 70 € d'occasion sur Amazon. A noter que ce livre figure dans la bibliographie des livrets de Lequèvre.


_________________
Reconstitution de la machine d'Anticythère - Page 4 BraseroPraedicator veredicus, inquisitor intrepidus, doctor egregiusReconstitution de la machine d'Anticythère - Page 4 Brasero

nablator et klingon aiment ce message

PhD Smith

PhD Smith
Modération
Modération

J'ai obtenu par prêt, le livret (50 pages) auto-édité de Francis Nimal qui est à l'origine des deux livres de F. Lequèvre : https://nantilus.univ-nantes.fr/vufind/Record/PPN167092707/Details
F. Nimal, Bernard Tranier, "Considérations nouvelles et définitives sur Anticythère ou le mécanisme du 17ième siècle trouvé dans l'épave d'un bateau romain",  LVS diffusion, 2012.
Il est introuvable dans le commerce, sinon par prêt entre bibliothèque. J'ai commencé par le lire et les auteurs sont assez énervés et usent et abusent des italiques.
J'ai eu l'impression de lire une version complotiste comme François Parmentier "OVNIS 60 ans de désinformation", mais Parmentier est un modèle de calme et de coolitude en comparaison.
Complot, complot, complot !
Nimal l'a vu tout de suite: la machine est fausse et re-fausse et toute l'équipe qui étudie la machine, les universitaires, tous sont des ânes et des charlatans, et il est scandaleux que Nimal qui a visité tous les musées conservant un peu de l'Antique ne soit pas plus ne soit pas plus entendu par ces charlatans d'universitaires !

La MA est du XVIIe s. voyons ! Pourquoi ? Parce que ce sont des caractères grecs qui sont trop petits entre 1,5 et 2,5 mn et il faut des lunettes pour les lire, mais les lunettes datent du XVIIe s. aussi ! Conclusion : les deux données sont liées pour former une datation Reconstitution de la machine d'Anticythère - Page 4 1120754583
Mais pourquoi le commanditaire de la MA n'a pas commandé un grand modèle où le texte serait lisible pour son cabinet de curiosité ? Pourquoi ?

Les textes en latin de Cicéron décrivant des sphéropées, des sphères armillaires ? des racontars destinés à de riches gogos comme lui, et racontés par des escrocs. De tels trucs n'existant pas dans l'Antiquité car il n'y ni le travail du métal, ni les connaissances technologiques et scientifiques dans l'Antiquité.

Le cadran byzantin solaire du Science Museum du VIe s. aux engrenages triangulaires ? La mention de Constantinople en grec ? Pff, vous êtes naïf, mon vieux. Un faux ! donné par un inconnu en 1983 au BM, dont la composition donne du laiton.
https://collection.sciencemuseumgroup.org.uk/objects/co1082/byzantine-sundial-calendar-sundial-perpetual-calendar

Mais la technologie de la MA n'existe pas avant le XIIIe s. !

La technique de la MA n'existant pas dans l'Antiquité, c'est un mécanisme du XVIIe, une machine commandée par un riche "GOGO" (c'est lui qui donne ce terme en lettres capitales) qui ne connaissait pas le grec ancien, et dont le texte n'est peut-être même pas du grec.
Les inscriptions sur la MA ? Pffff, mon bon, ce n'est pas même pas sûr que ce soit un vrai texte, car ça ne correspond pas aux inscriptions antiques d'après ce que j'ai lu dans les manuels d'épigraphie sur pierre, juste du "techno babble".

A quoi devait ressembler la MA, mais à une horloge astronomique du XVIe s comme celle d'Oronce Fine : http://michel.lalos.free.fr/cadrans_solaires/autres_depts/paris/ha_oronce_fine/ha_oronce_fine.html
Une horloge de 2 m 30 en bois et métal.

Bref, les textes épigraphiques ne valent rien devant l'argument technologique : les connaissances de l'Antiquité sont nulles par rapport aux modernes. Je comprends d'où vient l'argument de Lequèvre qui dit que "l'argument technologique est supérieur à l'argument textuel".
Et le livre n’a pas de bibliographie ? En effet. Pourquoi ? Les livres en anglais et en français sont remplis de débilités, donc pas la peine.

nablator, klingon et Armand Cadi aiment ce message

Armand Cadi

Armand Cadi

Reconstitution de la machine d'Anticythère - Page 4 Captur10

PhD Smith et klingon aiment ce message

Armand Cadi

Armand Cadi

2024 : Campagne de fouille exceptionnelle à Anticythère

"Un deuxième site d’épave confirmé

Une méthodologie spécifique, appliquée à l’ensemble de la zone de recherche, a permis d’identifier et de documenter les vestiges de céramique visibles. Cette zone de recherche s’étend sur deux sites distincts, séparés l’un de l’autre par 200 mètres de distances. La seconde zone est marquée par une concentration de céramiques similaires à celles de la première mais les recherches de cette année ont pu confirmer la présence, à cet endroit, d’un second navire en bois."

marcassite et PhD Smith aiment ce message

marcassite

marcassite
Membre d'honneur
Membre d'honneur

Des scientifiques de l'université de Glasgow concluent que l'hypothèse d'«un anneau de 360 trous est fortement défavorisée» et que celle d'«un anneau de 365 trous n'est pas plausible». Le bon nombre serait définitivement 354 :

https://bhi.co.uk/wp-content/uploads/2024/06/07-HJJuly24-AOTM-2.pdf

"La chaîne de Markov Monte Carlo et les méthodes d’échantillonnage imbriquées utilisées par Woan et Bayley ont fourni un ensemble complet de résultats probabilistes, suggérant à nouveau que l’anneau contenait très probablement 354 ou 355 trous dans un cercle de rayon 77,1 mm, avec une incertitude d’environ 1/3 mm. Il révèle également que les trous ont été positionnés avec précision avec une précision extraordinaire, avec une variation radiale moyenne de seulement 0,028 mm entre chaque trou.

Bayley, co-auteur de l’article, est associé de recherche à l’École de physique et d’astronomie. Il a déclaré : "Des études antérieures avaient suggéré que l’anneau du calendrier était susceptible d’avoir suivi le calendrier lunaire, mais les deux techniques que nous avons appliquées dans ce travail augmentent considérablement la probabilité que ce soit le cas.

« Cela m’a permis de mieux apprécier le mécanisme d’Anticythère et le travail et le soin que les artisans grecs ont mis dans sa fabrication – la précision du positionnement des trous aurait nécessité des techniques de mesure très précises et une main incroyablement stable pour les perforer.
"
https://www.gla.ac.uk/news/headline_1086643_en.html

PhD Smith aime ce message

PhD Smith

PhD Smith
Modération
Modération

Oui, j'ai vu ça. C'est publié dans une revue de technique horlogère. Leur étude montre que les trous ne correspondent pas à un calendrier égyptien de 365 jours, mais plutôt à un calendrier métonien luni-solaire de 354 jours avec ajout de jours calendaire supplémentaires ou intercalaires pour coïncider la lune avec le soleil.
Ça correspond plus à une mentalité grecque de calendrier, puisque les Grecs utilisaient des calendriers saisonniers luni-solaire pour mesurer le temps et les dates des JO pour marquer les événements (entre autres) : https://www.worldhistory.org/trans/fr/2-833/calendrier-attique/
M'enfin, c'est du détail pour moi. L'essentiel est de faire progresser nos connaissances.

Le titre de S&V rapportant l'étude impressionne le chaland Rolling Eyes : "L'énigme du mécanisme d'Anticythère pourrait être résolue grâce à des techniques d’analyses des ondes gravitationnelles"
Science & Vie a écrit:EN BREF
Le mécanisme d'Anticythère, découvert en 1901 près de l'île grecque d'Anticythère, est un calculateur antique capable de prédire des événements astronomiques.
Des chercheurs de l'Université de Glasgow ont utilisé des techniques de modélisation statistique des ondes gravitationnelles pour analyser les trous dans l'anneau du calendrier du mécanisme.
Cette étude révèle que l'anneau contenait probablement 354 trous, correspondant à un calendrier lunaire grec, soulignant la précision des artisans de l'époque.
https://www.science-et-vie.com/science-et-culture/lenigme-du-mecanisme-danticythere-pourrait-etre-resolue-grace-a-des-techniques-danalyses-des-ondes-gravitationnelles-170426.html


_________________
Reconstitution de la machine d'Anticythère - Page 4 BraseroPraedicator veredicus, inquisitor intrepidus, doctor egregiusReconstitution de la machine d'Anticythère - Page 4 Brasero

klingon aime ce message

klingon

klingon

PhD Smith a écrit:

Le titre de S&V rapportant l'étude impressionne le chaland Rolling Eyes : "L'énigme du mécanisme d'Anticythère pourrait être résolue grâce à des techniques d’analyses des ondes gravitationnelles"
https://www.science-et-vie.com/science-et-culture/lenigme-du-mecanisme-danticythere-pourrait-etre-resolue-grace-a-des-techniques-danalyses-des-ondes-gravitationnelles-170426.html[/quote]

Même moi j'ai été impressionné.

Non on parle des techniques algorithmiques ;>)

https://www.gla.ac.uk/news/headline_1086643_en.html

PhD Smith aime ce message

Armand Cadi

Armand Cadi

1959 Science & Vie n° 505 consacre un premier article :

Reconstitution de la machine d'Anticythère - Page 4 Anticy10
Reconstitution de la machine d'Anticythère - Page 4 Anticy11

PhD Smith et klingon aiment ce message

marcassite

marcassite
Membre d'honneur
Membre d'honneur

J'ai comme un doute sur le fait que Valerios Stais a repéré le mécanisme dans un catalogue fait "chaque jour" (selon S&Vie) ... J'avais lu une version détaillée de l'origine de l'histoire qui indiquait que la prise de conscience de l'intérêt de la M.A fut tardive vu qu'elle _traînait avec d'autres objets remisés en attente d'être listés et commençait déjà à se désagréger quand elle a été repérée_ (justement à cause de cette détérioration) comme un "mécanisme" et donc digne d'intérêt (tardivement) par Staïs.
Circonstances précises qui, n'étant pas favorables à une rigueur méthodo en archéo, sont visiblement souvent occultées dans les diverses versions des origines de l'affaire.

Si quelqu'un a connaissance d'une source détaillée sur la conservation, le lieu (remise en vrac?, étagères ?, étiquetage ou pas ?,... ), je prends.

EDIT Wikipedia semble confirmer mon souvenir :
wikipedia a écrit:"Peu avant Pâques 1900, deux caïques de pêcheurs d'éponge grecs (au scaphandre) de Symi, l'Euterpe et la Calliope, en route vers l'Afrique du Nord, font escale sur la côte nord-est d'Anticythère, devant s'y abriter à cause d'une tempête au large. Le 4 avril 1900, profitant d'une accalmie, l'un des plongeurs, Elias Lykopantis (ou Stadiatis), remonte et raconte qu'il a vu des hommes nus et des chevaux : il vient de découvrir par hasard l'épave antique gisant par 62 mètres de fond environ12. Il en remonte un objet de la cargaison, la main d'une statue en bronze — elle appartient à la statue dite du Philosophe. Les pêcheurs ne modifient pas leurs plans pour autant, et ce n'est qu'au retour, à l'automne, qu'ils avertissent les autorités grecques — plutôt que le gouvernement ottoman dont Symi dépend à l'époque — par patriotisme hellénique. Le gouvernement grec dépêche aussitôt sur place des navires de sa marine de guerre, le 24 novembre 1900. Les opérations de renflouement de l'épave durent jusqu'en septembre 1901, et se soldent par la mort accidentelle d'un pêcheur et la paralysie de deux autres (accidents de décompression)13. De nombreuses statues et statuettes en bronze et en marbre en sont retirées, dont la plus célèbre est un éphèbe, dit éphèbe d'Anticythère, souvent attribué à Euphranor ou à Lysippe (ces découvertes remplissent actuellement trois salles du Musée national archéologique d'Athènes), ainsi que des objets divers (instruments chirurgicaux, lyre en bronze, etc.).

On considère que la découverte de la machine à proprement parler date du 17 mai 1902, quand l'archéologue Valérios Stàis14,15 s'aperçoit qu'un agglomérat rapporté du site recèle des inscriptions et des engrenages incrustés.


https://www.worldhistory.org/trans/fr/1-13471/machine-danticythere/
"Les artefacts récupérés dans l'épave étaient si nombreux que le morceau de forme étrange et non identifié est passé inaperçu jusqu'en 1902, date à laquelle l'archéologue grec Valerios Stais l'a vu dans une salle de travail du musée archéologique national d'Athènes."

https://www.rtbf.be/article/connaissez-vous-la-machine-d-anticythere-l-objet-qui-a-inspire-le-cadran-de-la-destinee-d-indiana-jones-11229746

"Les autres objets sont entreposés dans des caisses, dans une cour intérieure, et ce n’est que des semaines, des mois, voire des années plus tard que les archéologues vont s’y intéresser. Parmi ces objets délaissés, un gros agglomérat calcifié en bronze et en bois qui ne ressemble pas à grand-chose. Mais deux ans passés à l’air libre ont fait fissurer l’élément. Suffisamment pour que le directeur du musée, l’archéologue Valérios Stáis, remarque presque par hasard qu’à l’intérieur, il y a des rouages. Nous sommes en 1902, et la machine d’Antycithère vient d’être découverte."

klingon aime ce message

Contenu sponsorisé



Revenir en haut  Message [Page 4 sur 4]

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum