UFO SCEPTICISME
Avertissement : UFO SCEPTICISME est un forum indépendant de toute association, groupe, structure, traitant du phénomène ovni.

Son administration se démarque et condamne fermement les activités prosélytes de partisans d'hypothèses exotiques non testables, non vérifiables à propos des PAN.

Avant l'inscription, merci de lire le règlement de l'hébergeur et le règlement particulier du forum. Pour cela, voir la rubrique "A lire avant de s'inscrire ou de poster".

Pour que l'inscription soit pérenne, le nouvel inscrit doit poster au moins un message dans les 8 jours après la validation de celle-ci.

Le forum UFO SCEPTICISME privilégie la participation par rapport au nombre d'inscrits.
UFO SCEPTICISME
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
UFO SCEPTICISME

UFOLOGIE ET SCEPTICISME

Derniers sujets
» MASTERPIECE: Gimbal UFO – Une nouvelle analyse
L'ovni de Téhéran 1976 (+ sauvegarde de UL) - Page 13 Empty25/02/24, 05:44 pm par klingon

» 2023 : Nouvelles découvertes sur l'épave d’Anticythère
L'ovni de Téhéran 1976 (+ sauvegarde de UL) - Page 13 Empty24/02/24, 01:14 pm par Armand Cadi

» Netflix: R..., le prophète des extra-terrestre
L'ovni de Téhéran 1976 (+ sauvegarde de UL) - Page 13 Empty23/02/24, 08:46 pm par PhD Smith

» Les Chiasmophanies
L'ovni de Téhéran 1976 (+ sauvegarde de UL) - Page 13 Empty21/02/24, 07:35 am par oncle dom

» Et v'la que ça recommence!
L'ovni de Téhéran 1976 (+ sauvegarde de UL) - Page 13 Empty19/02/24, 05:13 pm par Armand Cadi

» Copernic et la réforme du calendrier julien.
L'ovni de Téhéran 1976 (+ sauvegarde de UL) - Page 13 Empty16/02/24, 03:00 pm par Armand Cadi

» Vidéos de la Sol Fondation
L'ovni de Téhéran 1976 (+ sauvegarde de UL) - Page 13 Empty13/02/24, 09:49 pm par klingon

» Une autre carte tombe. L’histoire de Lue Elizondo se dévoile
L'ovni de Téhéran 1976 (+ sauvegarde de UL) - Page 13 Empty12/02/24, 04:49 pm par PhD Smith

» Article ""Sommes-nous seuls dans l'Univers" ? Le GEIPAN enquête sur les ovnis et les phénomènes inexpliqués".
L'ovni de Téhéran 1976 (+ sauvegarde de UL) - Page 13 Empty08/02/24, 09:54 pm par marcassite

» La Gravure de Nuremberg, 1561
L'ovni de Téhéran 1976 (+ sauvegarde de UL) - Page 13 Empty08/02/24, 04:16 pm par oncle dom

» Adaptation biologique sur la planète Mars ?
L'ovni de Téhéran 1976 (+ sauvegarde de UL) - Page 13 Empty05/02/24, 08:57 pm par klingon

» Malmstrom AFB 1967 et Minot AFB 1968
L'ovni de Téhéran 1976 (+ sauvegarde de UL) - Page 13 Empty05/02/24, 05:50 pm par PhD Smith

» Interview de Sean Kirkpatrick par Peter Bergen
L'ovni de Téhéran 1976 (+ sauvegarde de UL) - Page 13 Empty02/02/24, 12:57 pm par klingon

» Mick West – Peter Bergen & Kirkpatrick, les OVNIs et le Pentagone
L'ovni de Téhéran 1976 (+ sauvegarde de UL) - Page 13 Empty02/02/24, 10:07 am par klingon

» Les ballons secrets sont-ils des soucoupes volantes ?
L'ovni de Téhéran 1976 (+ sauvegarde de UL) - Page 13 Empty01/02/24, 07:31 pm par klingon

Sujets similaires
Le Deal du moment : -42%
-42% Samsung TV QLED 4K 65″ 164 cm – ...
Voir le deal
699 €

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

L'ovni de Téhéran 1976 (+ sauvegarde de UL)

+10
Jeansériel
Anakin82
Sebastien
nablator
Bob Rekin
ded
Michel Plantier
marcassite
Patrice
Rosetta
14 participants

Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14 ... 19  Suivant

Aller en bas  Message [Page 13 sur 19]

Rosetta

Rosetta
Modération
Modération

Buckwild

EDIT : re-vérification azimut

Faites le test :

Raffinerie de Téhéran : 35° 32' 54 N 51° 25' 22 E

Cdlt,
Buck

Rosetta

Rosetta
Modération
Modération

Buckwild

152° avec marge d'erreur très faible.

Cdlt,
Buck

Rosetta

Rosetta
Modération
Modération

Buckwild

Bonsoir,

Pour revenir sur l'histoire des jumelles, il ne faut pas oublier ceci :

Pirouzi : « J’ai pris ma paire de jumelles et je suis sorti sur la terrasse, près de la tour de contrôle. » Il focalisa d’abord soigneusement ses jumelles, jusqu’à ce qu’il puisse lire les numéros d’inscription sur un avion éloigné qui était
parqué à l’aéroport. Ensuite, il regarda vers le nord-est.

On peut dire sans trop se risquer que Pirouzi avait sans doute bien fait la mise au point et d'expérience en astro', je n'ai jamais
fait la mise au point sur des inscriptions mais que sur des bâtiments parfois pas trop éloignés (après vérif sur Google Earth) à 108 m
de notre observatoire sans que cela pose problème par la suite pour observer par exemple Sirius (avec sa magnifique teinte bleutée) ou d'autres objets du catalogue Messier comme M17.

Source : http://www.meessen.net/AMeessen/Teheran.pdf




Cdlt,
Buck

Rosetta

Rosetta
Modération
Modération

Jere

dodgson a écrit:
Petit résumé pour ceux qui n'ont pas suivi :
一 九 七 六 年 , 九 月, 一 九 日,
在 伊 朗 国 ,
两 架 飞 机 追 了 什 么 东 西 .
Chouette, ça marche (je testais xooit pour les hanzi). Jere, Venom, est-ce que les Japonais comprennent ?Dodgson

Bin ca c'est du chinois pas du japonais (c'est pas si différent mais quand même...)

Rosetta

Rosetta
Modération
Modération

Jere

oh, j'avais compris la première ligne ne t'inquiètes pas... Et ce serait le cas de n'importe quel japonais aussi (bien qu'ici on compte en ere, cette annee est l'annee 20 de l'ere ???)

Rosetta

Rosetta
Modération
Modération

Dodgson

Dans le compte-rendu rédigé par le Lt. Col. Mooy du debriefing effectué par la Force Aérienne Iranienne Impériale, il y a ce passage :

9. Alors que le F-4 était sur une longue approche finale, l'équipage remarqua un autre objet de forme cylindrique a peu près de la taille d'un T-bird à 10M (10000 pieds [?]) avec des lumières fixes brillantes sur chaque extrêmité et un clignotant au milieu. Interrogée, la tour indiqua qu'il n'y avait aucun autre trafic connu dans la zone. Durant le moment où l'objet passa au-dessus du F-4 la tour ne le repéra pas visuellement, mais le repéra après que le pilote leur ai dit de regarder entre la montagne et la raffinerie.

Je crois que T-bird signifie Thunderbird, c'est-à-dire avion de l'USAF "Air Demonstration Squadron" Thunderbirds (un genre de PAF en quelque sorte). Cette unité a été créée le 25 mai 1953. Actuellement, ses avions sont des F-16. Mais le premier vol de F-16 date du 2 février 1974, et son introduction en service a été faite en août 1978. Ce ne pouvait donc pas être un F-16 qui a survolé le F-4. Quelqu'un sait-il quel avion était utilisé par l'Air Demonstration Squadron en septembre 1976 ? (Buck ?). Je ne l'ai pas trouvé sur le site des Thunderbirds.

Dodgson

Rosetta

Rosetta
Modération
Modération

Buckwild

Salut Dodgson,


La réponse précise à ta question :


F-4
From 1969 to 1973, the Thunderbirds flew the AIR Force’s frontline fighter of the time, the F-4E Phantom II. In five seasons, the team performed more than 500 demonstrations while traveling to 30 of the 50 states, Canada, Central America, and Europe.


T-38
In 1974, the Thunderbirds converted to the T-38A Talon, the world’s first supersonic trainer aircraft. The T-38 was more fuel efficient and less costly to maintain than the larger F-4. The team flew nearly 600 demonstrations during eight seasons with the Talon. During the nation¡¦s Bicentennial year (1976), the Thunderbirds performed a flyover at the opening of the National Air and Space Museum in Washington, D.C. 1976



Puis en 1983, ils ont adopté le F-16...


http://www.aero-web.info/article19.html

T-38 Talon : http://fr.wikipedia.org/wiki/Northrop_T-38_Talon

Rosetta

Rosetta
Modération
Modération

Dodgson

Salut Buck,

Merci pour ta réponse rapide et précise.

Il m'est venu une petite idée pour résoudre le mystère de Téhéran. Supposons que Jafari poursuivait non pas un seul avion, mais plusieurs (au moins 2 en tout cas). Chacun de ces avions avait, sur son arrière, un puissant dispositif d'éclairage stroboscopique, mais un seul avion à la fois le faisait fonctionner. Quand Jafari s'approchait trop de l'avion "allumé", celui-ci "s'éteignait" et celui qui était 10° à droite (vu de Jafari) "s'allumait", d'où l'impression de bond à droite pour Jafari. S'il n'y avait que deux avions pourchassés, celui qui venait de "s'éteindre" repassait à droite de celui qui venait de "s'allumer", et ainsi de suite.

Mais si l'écho radar disparaissait en même temps que la lumière, cette explication ne marche pas. Reste également le problème du mystérieux brouillage électromagnétique. Enfin, il doit être difficile d'installer un tel dispositif d'éclairage sur un avion qui vole au moins à Mach 2.

Dodgson

Rosetta

Rosetta
Modération
Modération

NEMROD34

L'idée me plait, non pas d'un point de vue technique, mais ça se rapproche de quelque chose que je trouve important:
Le contexte géopolitique de l'époque.

Et si Jafari avait bien poursuivit au moins un avion non identifié, et que l'armée iranniène préfère parler d'ovni plutôt qu'une intrusion non controllée par les autorités locale ?

Je pense sérieusement que l'époque et le contexte ont leur rôle à jouer dans l'affaire.

Rosetta

Rosetta
Modération
Modération

Dodgson

NEMROD34 a écrit:
L'idée me plait, non pas d'un point de vue technique, mais ça se rapproche de quelque chose que je trouve important:
Le contexte géopolitique de l'époque.

Et si Jafari avait bien poursuivit au moins un avion non identifié, et que l'armée iranniène préfère parler d'ovni plutôt qu'une intrusion non controllée par les autorités locale ?

Je pense sérieusement que l'époque et le contexte ont leur rôle à jouer dans l'affaire.


Il y avait, d'après un courrier en anglais de Bernard Thouanel (qui vit maintenant en Californie, et s'y connaît en aviation militaire) sur une liste internationale privée, pas mal d'intrusions non contrôlées de MiG-25 en Iran à l'époque. J'avais traduit (avec son autorisation) ce courrier plus haut dans le fil (page 2 je crois), voici le passage intéressant :

" La seule information vraie reliée au MiG-25 confirmée à cette époque est :
les unités de la Force Aérienne Iranienne devaient effectivement faire face à des vols de reconnaissance de MiG-25s venant de la frontière soviétique, mais aucun jet n'était capable de les intercepter (c'est la raison pour laquelle Israel acheta des F-15s quand des MiG-25s russes survolèrent son territoire en 1973)."

Donc, si les informations de Bernard Thouanel sont exactes, c'était bien connu, et l'armée iranienne ne devait pas avoir trop honte. De plus les pilotes devaient savoir à peu près comment se présentaient les MiG-25. Là il semble que tout le monde a été surpris, y compris les officiers américains qui surveillaient et/ou encadraient l'armée de l'air iranienne. Peut-être que les Russes, cette fois, ont monté une sorte de tour de prestidigitation à l'aide de plusieurs MiG-25. Reste le fait qu'à l'époque (et peut-être encore maintenant) ils étaient considérés comme incapables d'obtenir ces effets de brouillage électromagnétique.

Quant aux Thunderbirds, à l'époque (voir courrier de Buck) c'étaient des T-38 Talon, vitesse max 1381 km/h, donc incapables de faire joujou avec des F-4 Phantom. Donc ce n'était pas un exercice en territoire étranger de l'Air Demonstration Squadron.

Dodgson

Rosetta

Rosetta
Modération
Modération

NEMROD34

Citation:
Donc, si les informations de Bernard Thouanel sont exactes, c'était bien connu, et l'armée iranienne ne devait pas avoir trop honte.
Ça dépend !

Voilà comment j'imagine la chose :

Intrusion et l'armée iranienne ne contrôlent pas.

Plutôt qu'un stroboscope, post combustion.

Ca se passerait bien, mais quelqu'un sort l'affaire au grand jour, il ne serait pas de bon ton de dire à la populace (et là je reviens sur le contexte de l'époque) à la population :

" C'est des mig-25 soviet tout va bien, on est au courant on collabore", la dimension politique de cet endroit à cette date me semble essentielle.

Et on couvre tant bien que mal avec un truc dont on pense que personne ne vérifiera...

C'est une idée en l'air je le précise, mais je n'en démontrer pas, le contexte de l'époque me parerait essentiel en tant qu'éclairage pour lire les infos, je peux bien sûr me tromper sur toute la ligne.

Rosetta

Rosetta
Modération
Modération

Jere

Posté le: 14/12/2008 04:43:50 Sujet du message: l'ovni de Téhéran

--------------------------------------------------------------------------------

Le cas de Teheran me fait penser a celui de Malmstrom, je veux bien sur parler du brouillage d'appareils electroniques.

Ce cas pour résumer, se passe en 1967 a la base américaine de Malmstrom, dans le centre des Etats-Unis. La aussi, c'est un cas super solide puisque des documents declassifies font etat de la mise hors-service successive quasi-simultanée (en moins de 10s) de 10 missiles inter-continentaux stratégiques. Aucune anomalie n'ayant été trouvée après enquête, aucune explication n'a pu etre proposée, en revanche il se trouve que tout les personnel de maintenance et de sécurité de la base ont observe un OVNI planant au même moment au dessus de la base. Cet OVNI n'a pas été détecté par radar.

http://www.cufon.org/cufon/malmstrom/malm1.htm

A noter que pléthore de témoignages civils/militaires ont fait etat d'un OVNI dans les environs ce matin-la. Et qu'une seconde base de missiles située a 30 kilomètres de la a subi exactement les memes "désagréments" quasiment au même moment (6 missiles off sur 8, nombreuses observations d'OVNI planant au dessus du site, cause de la panne = défaillance du système de guidage et de contrôle des missiles), cf. les témoignages du "Deputy Missile Combat Crew Commander" Robert Salas et Crawford (retraités), tous deux en charge du centre de contrôle a l'époque.

La conclusion de l'enquête approfondie menée par Boeing sur les cause du dysfonctionnement est extrêmement interessante :
Citation:
The most that could be done was to reproduce the effects by introducing a 10 volt pulse onto a data line. [...] Several military activities and other engineering firms participated in the investigation, but no positive cause for the shutdowns was ever found, despite extensive and concentrated effort. One conclusion was that the only way a pulse or noise could be sent in from outside the shielded system was through an electromagnetic pulse (EMP) from an unknown source. The technology of the day made generating an EMP of sufficient magnitude to enter the shielded system a very difficult proposition, requiring large, heavy, bulky equipment. The source of the actual pulse that caused the missile shutdowns remains a mystery to this day.

En francais (trad approximative par mes soins):
"Le mieux que l'on est pu faire a été de reproduire les effets [de la panne] en injectant une pulsation de 10V sur le cable de donnee. [...]
Aucune cause n'a été trouvée pour expliquer le dysfonctionnement. Une des conclusions est que la seule manière qu'une pulsation ou qu'un bruit soit envoye depuis l'extérieur dans le système blinde serait d'utiliser une pulsation électromagnétique d'une amplitude suffisante pour pénétrer le blindage, mais cela reste une proposition difficilement tenable car cela requiererait un équipement énorme, lourd et encombrant. La source de la pulsation qui a causé la panne des missiles reste donc un mystère."

Rosetta

Rosetta
Modération
Modération

Buckwild

Bonjour,

Une news toute fraîche qui risque d'en intéresser plus d'un : http://www.eurekalert.org/pub_releases/2008-12/vu-rin121208.php

"Although it is invisible, the magnetosphere has an impact on our everyday lives," Chappell said. "For example, solar storms agitate the magnetosphere in ways that can induce power surges in the electrical grid that trigger black outs, interfere with radio transmissions and mess up GPS signals. Charged particles in the magnetosphere can also damage the electronics in satellites and affect the temperature and motion of the upper atmosphere."

Vous le saviez déjà mais nous parlons bien d'un EMP d'origine naturelle.



Cdlt,
Buck

Rosetta

Rosetta
Modération
Modération

NEMROD34

Miam ! J'en veux des comme ça (mon phéninco chérie ) !
Mais c'est pas super nouveau, la question étant " et si ce phénomène se localisé dans quelques mètres ? Beaucoup moins que ce que l'on connait."
Je vais dire une bétise mais c'est pas ça qui est à l'origine d'un black out récent au canada ?
- - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Ce n'est pas parce que 10 000 perroquets répètent la même CENSURE, que ce n'est pas une CENSURE.
Cogito, ergo caput dolet.

Rosetta

Rosetta
Modération
Modération

Dodgson

Buckwild a écrit:
Bonjour,

Une news toute fraîche qui risque d'en intéresser plus d'un : http://www.eurekalert.org/pub_releases/2008-12/vu-rin121208.php

"Although it is invisible, the magnetosphere has an impact on our everyday lives," Chappell said. "For example, solar storms agitate the magnetosphere in ways that can induce power surges in the electrical grid that trigger black outs, interfere with radio transmissions and mess up GPS signals. Charged particles in the magnetosphere can also damage the electronics in satellites and affect the temperature and motion of the upper atmosphere."

Vous le saviez déjà mais nous parlons bien d'un EMP d'origine naturelle.



Cdlt,
Buck


Si on veut appliquer cela au cas de Malmstrom, c'est un peu difficile. Ces phénomènes ne sont pas localisés sur quelques km ou quelques dizaines de km. Or Malmstrom AFB est voisin de quelques bourgades, la ville d'Helena (26.000 habitants en 2000) n'est qu'à 120 km environ, celle de Missoula (57.000 habitants en 2000) à 220 km environ. Est-il fait état quelque part de perturbations dans leurs réseaux électriques et/ou de télécommunications, qui eux n'étaient pas protégés, pendant l'incident ?

Le vrai problème pour attribuer un triple A en notation financière au cas de Malmstrom (ou un triple D en notation GEIPAN), c'est qu'il faudrait être absolument sûr de la présence d'un PAN au-dessus de la base pendant l'incident.

Dodgson

Rosetta

Rosetta
Modération
Modération

Dosgson

J'avais correctement identifié le terme T-bird apparaissant dans le compte-rendu de debriefing rédigé par le Lt. Col. Mooy :

"Alors que le F-4 était sur une longue approche finale, l'équipage remarqua un autre objet de forme cylindrique a peu près de la taille d'un T-bird à 10M) (10000 pieds [?]) avec des lumières fixes brillantes sur chaque extrêmité et un clignotant au milieu. Interrogée, la tour indiqua qu'il n'y avait aucun autre traffic connu dans la zone. Durant le moment où l'objet passa au-dessus du F-4 la tour ne le repéra pas visuellement, mais le repéra après que le pilote leur ai dit de regarder entre la montagne et la raffinerie."

comme signifiant Thunderbird, mais je m'étais trompé en pensant qu'il s'agissait de l'avion utilisé par les Thunderbirds (une sorte de PAF de l'US Air Force) en 1976. En fait, comme on peut le lire dans l'article du capitaine Shields paru dans le MIJI Quarterly (octobre 1978), il s'agissait du T-33 Shooting Star :

"objet de forme cylindrique (ayant approximativement la taille d'un T-33)"

Et en effet, le T-33 a été utilisé par les Thunderbirds dans les années 1950 et 1960, sous le nom de T-33 Shooting Star/Thunderbird, et même, semble-t-il, Thunderbird tout court. Comme il ne dépassait pas 970 km/h, il ne pouvait absolument pas rivaliser avec le F-4 Phantom, encore moins que le T-38 Talon utilisé en 1976, qui atteignait 1381 km/h (le F-4 Phantom dépasse allégrement les 2000 km/h).

Dodgson

Rosetta

Rosetta
Modération
Modération

Michel Plantier

Il n'y a de magie dans la guerre électronique, mais seulement l'application de technologies. Pour ce que j'en ai étudié comme ingénieur militaire (j'ai quitté le métier il y a 20 ans) :
Les différentes actions de guerre électronique correspondent un peu à la chronologie des technologies employées.

Première étape de guerre électronique : le brouillage. Vous émettez un bruit électromagnétique intense sur une large bande autour de la fréquence du radar. En mode primaire le radar est alors incapable de vous trouver.
Deuxième étape : les radars brouillés arrêtent d'émettre et se contentent d'écouter. Ils ne savent pas où est l'avion mais ils savent dans quelle direction il est. Dès que l'avion cesse son brouillage, le radar le retrouve très vite.
Troisième étape, plus sophistiquée : l'avion écoute le radar adverse, et émet un signal, initialement en phase avec celui qu'il reçoit, puis, progressivement décalé dans le temps et plus intense. Le radar adverse confond ce signal avec celui réfléchi par l'avion (moins intense) et voit l'avion ailleurs que là où il est. Pour éviter cela, il y a des moyens radar dont je préfère ne pas parler, ne sachant pas ce qui reste aujourd'hui classifié secret défense.
Un système d'intelligence artificielle jongle entre toutes ces options, et d'autres plus récentes que je ne connais pas, pour tromper l'adversaire. C'est vrai côté radar comme côté avion. Le système le plus rapide, le plus agile, a toutes les chances de gagner.
La guerre électronique, ce n'est "que" cela, rien de simple, mais rien de mystérieux non plus.

A ce jour, on ne sait pas agir sur le tableau de tir d'un avion adverse. On peut imaginer effectivement que des systèmes producteurs d'IEM (mais seules les bombes atomiques et des simulateurs des quelques centaines de mètres carrés et de très courte portée en sont aujourd'hui capables) permettrait de neutraliser l'électronique adverse, mais de manière irréversible.

Tout cela pour dire pour ce que j'en sais, comme ancien officier ingénieur de l'Armée de l'air, ce qu'a vécu le pilote iranien ne s'explique pas du tout par des moyens de guerre électronique. Si ça ce n'est pas un ovni....
- - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Michel

Rosetta

Rosetta
Modération
Modération

Buckwild

Bonsoir Michel,

Je vous souhaite la bienvenue sur Ufo-logic et si je puis me permettre, je vous suggère de vous présenter dans la section prévue à
cet effet : http://ufo-logic.xooit.com/f4-Ufo-logic-PRESENTATION.htm

Merci pour vos précisions concernant vos connaissances en guerre électronique.

A très bientôt je l'espère.

Cdlt,
Buck

Rosetta

Rosetta
Modération
Modération

Michel, siouplait,

Il y a longtemps dans ce fil (le 28/08/2008) Cortex a écrit :

Citation:
marcassite a écrit:
On y apprend que les guidés IR seuls sont moins efficaces que les guidés radar.


Tout à fait. Le gros avantage des missiles à autodirecteur infrarouge est qu'ils sont "fire and forget" : l'avion tireur peut décrocher aussitôt après le lancement. Alors qu'avec un missile à guidage radar (on parle de guidage "semi-actif"), l'avion doit illuminer la cible avec son propre radar en permanence jusqu'à l'impact. Les premiers missiles à guidage thermique étaient par ailleurs peu fiables et pouvaient être facilement désorientés par des sources infrarouges parasites (soleil, feux au sol, voire le sol lui-même), ce qui obligea notamment les Américains à remettre des canons sur leurs chasseurs. Le problème n'a pu être réglé que graduellement à partir des années 70.



Avant d'envisager que le tableau de tir soit endommagé de manière irréversible, n'y aurait il pas d'autres causes de dysfonctionnement comme le suggère Cortex ? Si oui, lesquelles ?

A ce propos, Marcassite a écrit :

Citation:
Infos sur la portée d'un AIM-9 Sidewinder à guidage thermique IR :

http://www.fas.org/man/dod-101/sys/missile/aim-9.htm
"Range 10 to 18 miles depending on altitude" sans précision sur le modèle.

mais selon http://en.wikipedia.org/wiki/AIM-9_Sidewinder
Operational range 0.6–11.3 miles (1–18 km)

On est pas sorti d'affaire là !

On y apprend que les guidés IR seuls sont moins efficaces que les guidés radar. Mais je n'ai pas souvenir que l'on connaisse le modèle _exact_ du missile qui équipait les F4 iraniens en 1976. Ce ne peut être qu'un de ceux de B à avant L, série de 1978.




Pourriez vous y jeter un oeil et nous donner votre éclairage d'ingénieur aéronautique, sur les possibilités de pannes ou impossibilités de verrouillage ?

Merci d'avance

Rosetta

Rosetta
Modération
Modération

Dodgson

Au cas où ça pourrait apporter des éléments intéressants, voici le passage concernant cet épisode dans l'interview de Parviz Jafari (repris dans le message de Buckwild du 07/11/2008 01:40:35 dans ce fil de discussion)

Après un moment, je l'observais de nouveau mais aussi sur mon radar et cette fois-ci, il se situait à moins de 25 miles, ce qui veut dire que nous nous sommes rapprochés de 1 mile et en revisionnant mon radar, par chance j'ai pu le voir faire un "bond" de 2 miles, jusqu'à 27 miles et là il s'est arrêté là. (stopped there). C'était quelque chose de très peu commun d'avoir une chose à cette altitude qui fait toutes ces choses. C'est alors que j'ai vu quelque chose de rond, qui était lumineux et qui faisait approximativement la moitié de la taille de la Lune, qui est descendu en dessous de la ligne d'horizon pour ensuite se rapprocher de notre appareil. J'ai commencé à avoir vraiment peur à ce moment car j'ai pensé qu'il pouvait s'agir d'un missile ou de quelque chose qu'ils avaient pu lancer vers moi. Pendant ce temps, notre radar était toujours accroché sur l'autre chose et nous ne pouvions donc pas l'utiliser pour "shooter" celle-ci. A noter que le fait de perdre le contact radar (break-lock) afin de verrouiller une nouvelle cible pouvait prendre un certain temps. De tout façon, je savais que s'il s'agissait d'un missile, mes missiles à guidage radar ne seraient d'aucune utilité. C'est alors que je me suis dit que je devais utiliser un autre type de missile pour le shooter, alors en même temps que je sélectionnais le missile et que cette chose sous la ligne d'horizon remontait vers moi, je me suis rendu compte que la lumière de mes instruments de tir (missile panel) oscillait et qu'en plus, j'avais beaucoup de friture (parasitage) dans ce que la radio me transmettait. Ensuite, il n'y avait plus de lumières dans ma console de commande de tir des missiles, alors je savais que je ne pouvais plus utiliser ces choses là (missiles) et je pensais déjà à m'éjecter au cas ou il y aurait la possibilité d'une collision avec cette seconde chose qui pouvait être un missile.

(traduction due à Buck et Jere)

Rosetta

Rosetta
Modération
Modération

Michel Plantier

Citation:

Avant d'envisager que le tableau de tir soit endommagé de manière irréversible, n'y aurait il pas d'autres causes de dysfonctionnement comme le suggère Cortex ? Si oui, lesquelles ?


Avant tout, attention : je connais un peu le sujet, puisque c'était mon métier (j'ai suivi le stage officier d'armement en 1984), mais je ne suis pas vraiment spécialiste. Mon truc, c'était plutôt les moteurs.

Les dysfonctionnement suggérés par "cortex" sont extérieurs à l'avion.
Chaque système a ses avantages et ses inconvénients. comme l'a indiqué cortex, le missile magnétique suit une cible qui doit être éclairée par l'avion : la cible reflète les ondes radar émises par l'avion tireur et le missile se guide sur ces ondes reflétées. Donc le tireur ne peut pas trop s'éloigner de sa cible (plus de 100 km quand même...). L'avantage cependant est celui de tout système radar : avec une bonne capacité en guerre électronique, on peut déjouer les systèmes de leurres : brouillage, émissions intelligentes, fils réflecteurs.
Le missile à guidage infra rouge est autonome. Sa cible (généralement avion de chasse) a un gros réacteur bien chaud, très visible aux infrarouges. Mais on peut le leurrer facilement. Si vous voyez des reportages sur Israel, vous verrez que leurs avions, en missions d'attaque au sol, émettent des pots incandescents (à raison d'environ 1 par seconde) suffisants pour dévier la plupart des missiles infra rouge. Le missile IR n'a en général pas la capacité de détecter la variation de la vitesse de ce pot par rapport à celle de l'avion. Le pot est plus chaud que le réacteur, plus proche, donc le guidage IR ne voit que lui. Il est comme ébloui.

Donc dans tous ces cas, il y a dysfonctionnement du missile, mais pas de l'électronique de l'avion !

Pour mettre en panne l'électronique interne de l'avion, il faut par exemple un champs électro-magnétique suffisamment intense pour induire des tensions parasites à l'intérieur de l'avion. Comme l'avion est une "cage de Faraday", c'est à peu près impossible, sauf sur certaines fréquences qui sont propres à chaque appareil et même à chaque équipement de l'avion[ ! (cf les problèmes d'interférence électromagnétiques) D'où l'intérêt de l'IEM, "bruit blanc" (électromagnétique) d'une intensité fantastique, contenant nécessairement les fréquences auxquelles l'avion est sensible.

Autre solution, et là je sors de la connaissance pour passer à l'hypothèse gratuite et invérifiable : Si quelqu'un est capable de créer des courts-circuits par ionisation des isolants, sous l'effet d'un rayonnement dont nous ignorons tout, on observera des pannes électriques généralisées, des moteurs qui s'arrêtent, des phare qui s'éteignent, des tableaux de tir qui déconnent.... Mais là, honnêtement, je suis en plein délire.

N'oublions pas l'avertissement reçu ce matin : l'abus d'ovni est dangereux pour la santé mentale.
Bonne nuit

Rosetta

Rosetta
Modération
Modération

Dodgson

Rappel :

SECRET
UNITED STATES AIR FORCE SECURITY SERVICES
AIRFORCE ELECTRONIC WARFARE CENTER
MIJI QUARTERLY (U)
OCTOBER 1978

Captain Henry S. Shields, HQ USAFE/INOMP

[...paragraphes sautés...]

S'approchant de la ville, le pilote du F-4 signala que l'objet était aisément visible à une distance de 70 miles. A la distance d'environ 25 miles nautiques, l'intercepteur perdit toute son instrumentation et ses communications UHF/intercom. L'interception fut abandonnée et le cap mis sur la base de départ, et tous les systèmes revinrent à leur état normal, comme si l'étrange objet ne considérait plus l'aéronef comme une menace.

Un second F-4 fut dépêché dix minutes après le premier. L'occupant du siège arrière signala le verrouillage du radar sur l'objet à 27 miles nautiques et à ses 12 heures, avec une vitesse de rapprochement de 150 noeuds. Une fois atteinte la distance de séparation de 25 miles nautiques, l'objet commença à se déplacer rapidement de façon à maintenir constante cette distance, tout en restant visible sur l'écran radar. Tandis que la taille de l'écho radar était comparable à celle d'un KC-135, son éclat intense rendait impossible une estimation de sa taille réelle. Visuellement, il ressemblait à des lumières à éclats stroboscopiques, arrangées selon un dessin rectangulaire, et alternant le bleu, le vert, le rouge et l'orange. Leur succession était si rapide que toutes les couleurs pouvaient être vues à la fois.

Alors que le F-4 continuait la poursuite au sud de Téhéran, un second objet brillamment éclairé (de la moitié au tiers de la taille de la lune environ) se détacha du premier OVNI et se dirigea droit sur le F-4 à grande vitesse. Le pilote essaya de tirer un missile AIM-9 sur le nouvel objet, mais en fut empêché par une soudaine perte de courant dans son panneau de contrôle d'armes. En même temps les communications UHF et internes furent perdues. Le pilote entama promptement un virage et un plongeon à G négatif pour s'échapper, mais l'objet serra les rangs derrière le F-4 à une distance de 3 à 4 miles nautiques. Continuant à tourner, le pilote observa l'objet effectuer un virage à l'intérieur du sien puis s'en aller, retournant par la suite à l'OVNI primaire pour un rendez-vous parfait.

Les deux OVNIs s'étaient à peine rejoints qu'un autre objet se détacha et fila droit vers le sol à grande vitesse. Ayant récupéré les systèmes d'armes et de communications, l'équipage observa le troisième objet, s'attendant à une forte explosion quand il heurterait le sol. Cependant, il se posa gentiment et projeta une lumière brillante sur une zone de deux à trois kilomètres. Le pilote vola aussi bas que possible au-dessus de la zone, repérant l'emplacement exact de l'objet.

Lors du retour à la base de départ, les deux membres de l'équipage eurent des difficultés à ajuster leurs dispositifs de vision nocturne pour l'atterrissage. L'atterrissage fut de plus compliqué par des interférences excessives sur l'UHF et une perte complète supplémentaire de toutes les communications au passage d'un azimut de 150 degrés avec le nord magnétique depuis leur base de départ. En même temps, le système de navigation inertielle fluctuait de 30 à 50 degrés. Un avion de ligne civil s'approchant de la zone subit aussi une défaillance similaire, mais ne signala pas d'observation visuelle inhabituelle.

[...paragraphes sautés...]

HQ = headquarters; USAFE = United States Air Force in Europe
mile = 1609 m; mile nautique = 1852 m; noeud = mile nautique/heure

Maintenant, que signifie ce mystérieux sigle MIJI ? Apparemment c'est Meaconing, Intrusion, Jamming and Interference. Voici ce que j'ai trouvé sur internet (désolé, pas le temps de traduire en français) :

MEACONING, INTRUSION, JAMMING AND INTERFERENCE (MIJI)

MIJI is a term used to describe four types of interference that you are likely to experience in a given situation.

Meaconing is the interception and rebroadcast of navigation signals. These signals are rebroadcast on the received frequency to confuse enemy navigation. Consequently, aircraft or ground stations are given inaccurate bearings. Meaconing is more of a concern to personnel in navigation ratings than to you as a Radioman. However, communications transmitters are often used to transmit navigation signals. Since communications personnel operate the transmitters, they must know how to deal with any communications problems resulting from meaconing.

Intrusion is defined as an attempt by an enemy to enter U.S. or allied communications systems and simulate our trafic to confuse and deceive. An example of intrusion is an unauthorized radio transmission by an unfriendly source pretending to be part of an air traffic contrôle service and giving false instructions to a pilot.

Jamming is the deliberate radiation, reradiation or reflection of electromagnetic signals to disrupt enemy use of electronic devices, equipment, or systems. In jamming operations, the signals produced are intended to obliterate or obscure the signals that an enemy is attempting to receive. Some common forms of jamming include :
Several carriers adjusted to the victim frequency;
Random noise amplitude-modulated carriers;
Simulated trafic handling on the victim frequency;
Random noise frequency-modulated carriers;
Continuous-wave carrier (keyed or steady); and
Several audio tones used in rapid sequence to amplitude modulate a carrier (called bagpipe from its characteristic sound).

Interference is normally a nondeliberate intrusion upon a circuit. It unintentionally degrades, disrupts, obstructs, or limits the effective performance of electronic or electrical equipment. Interference usually results from spurious emissions and responses or from intermodulation products. Sometimes, however, interference may be induced intentionally, as in some forms of electronic warfare. An example of interference is the interruption of military transmissions by a civilian radio broadcast.

The more effective methods of dealing with MIJI are contained in Fleet Communications, NTP 4, and in Reporting Meaconing, Intrusion, Jamming, and Interferences of Electromagnetic Systems, OPNAVINST 3430.18.

Dodgson

Rosetta

Rosetta
Modération
Modération

Chabadda

Plantier Citation:
Autre solution, et là je sors de la connaissance pour passer à l'hypothèse gratuite et invérifiable : Si quelqu'un est capable de créer des courts-circuits par ionisation des isolants, sous l'effet d'un rayonnement dont nous ignorons tout, on observera des pannes électriques généralisées, des moteurs qui s'arrêtent, des phare qui s'éteignent, des tableaux de tir qui déconnent.... Mais là, honnêtement, je suis en plein délire.



Un instant j'ai eu peur !
Heureusement : Citation:
l'abus d'ovni est dangereux pour la santé mentale.
dixit Rosetta.
Et cela est valable le matin comme le soir.

Rosetta

Rosetta
Modération
Modération

Buckwild

Bonsoir,

Rosetta : Avant d'envisager que le tableau de tir soit endommagé de manière irréversible, n'y aurait il pas d'autres causes de dysfonctionnement comme le suggère Cortex ? Si oui, lesquelles ?

Rosetta, corrige moi si je me trompe, tu penses à une série de pannes internes propres à l'avionique ?

++
Buck

Rosetta

Rosetta
Modération
Modération

GMH

Pannes internes et / ou erreur de manip du pilote dans la panique ?
si je saisis bien : il croit qu'un missile lui vient dessus et sait que son radar va mettre du temps à verrouiller une nouvelle cible. Il change d'option et se sert des missiles IR (AIM9 guidés radar aussi non ??? )

Il faudrait vraiment un expert aéronautique en armement pou analyser les causes possibles de dysfonctions ou de "refus de fonctionner" logiques sur la base de ces détails là. Voir aussi usage d'un simulateur de vol avec même conditions (distance cible >25 miles) et armements identiques ???

Citation:
Pendant ce temps, notre radar était toujours accroché sur l'autre chose et nous ne pouvions donc pas l'utiliser pour "shooter" celle-ci. A noter que le fait de perdre le contact radar (break-lock) afin de verrouiller une nouvelle cible pouvait prendre un certain temps. De tout façon, je savais que s'il s'agissait d'un missile, mes missiles à guidage radar ne seraient d'aucune utilité. C'est alors que je me suis dit que je devais utiliser un autre type de missile pour le shooter, alors en même temps que je sélectionnais le missile et que cette chose sous la ligne d'horizon remontait vers moi, je me suis rendu compte que la lumière de mes instruments de tir (missile panel) oscillait et qu'en plus, j'avais beaucoup de friture (parasitage) dans ce que la radio me transmettait. Ensuite, il n'y avait plus de lumières dans ma console de commande de tir des missiles, alors je savais que je ne pouvais plus utiliser ces choses là (missiles)


Autre idée :
De l'absence de lumière, le pilote conclut à l'impossibilité de verrouilller ou shooter. Un voyant ou missile peut avoir un faux contact (en virage x G par exemple, il y a des contraintes mécaniques fortes et temporaires) puis redevenir fonctionnel ensuite.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Etre soi-même ouvert à tout, mais vérifier tout par soi-même !

Contenu sponsorisé



Revenir en haut  Message [Page 13 sur 19]

Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14 ... 19  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum